Trappeurs Gnoblars

De La Bibliothèque Impériale
Un piège Gnoblar.

Les gnoblars aiment capturer et faire souffrir de petits animaux. Tous les gobelinoïdes partagent un goût prononcé pour la torture, mais cette passion atteint chez les gnoblars des extrêmes tels que certains d’entre eux s’entrainent à devenir trappeurs. Ces derniers sont des professionnels de la chasse aux petits animaux : hérissons, belettes, fouines et autres rats se retrouvent souvent pris dans les mâchoires rouillées d’un piège ou empalées sur un grossier pieu de bois. Les trappeurs deviennent parfois si furtifs qu’ils font d’excellents éclaireurs, capables de se faufiler dans le camp ennemi sans être aperçus.

Ces « p'tites choses vertes qui attrapent des p'tites choses choses marron », indépendants mais vindicatifs, sont les plus grands et les plus intrépides de leur espèce, et se délectent de capturer puis de torturer les petits mammifères qui peuplent les collines des Royaumes Ogres. La chasse étant une activité trop fatigante, ils préfèrent piéger le gibier. Ils ont donc perfectionné l'art de tendre toutes sortes de pièges, comme des fosses à pieux ou des collets. Une fois qu'ils ont fini de "jouer" avec leurs prises (la plupart du temps en leur enfonçant des bâtons pointus dans le corps), ils les mangent ou les rapportent en offrande à leurs maîtres Ogres en guise d'en-cas. Ils essaient de capturer tous les animaux dont la taille et l'irritabilité ne dépassent pas celles d'une chèvre des montagnes. Les trappeurs se parent de fourrures et empestent comme s'ils se roulaient dans les restes de leurs proies, chose qu'ils font quand tout le monde a le dos tourné et qu'ils démentent ensuite avec véhémence. On ignore pourquoi et à vrai dire, on s'en moque.

Source

  • Livre d'Armée Royaumes Ogres V8
  • Livre d'Armée Royaumes Ogres V6
  • White Dwarf Français 132 (2005)