Théodore Bruckner

De La Bibliothèque Impériale
Le Champion de Nuln monte Faucheur, son demigriffon.

Théodore Bruckner, Champion de Nuln, surnommé La Main du Jugement, le Bourreau des Titans, est un redoutable guerrier qui servit la Comtesse de Nuln comme bourreau et champion personnel et judiciaire – un rôle existant pour répondre au droit ancien de jugement par les armes en vigueur dans l’aristocratie impériale, excepté pour les crimes les plus terribles. Avec ce poste, Bruckner est à la fois la personnification de la main sanglante de la justice de la cité et la mort incarnée pour les ennemis politiques de la comtesse.

Géant parmi les hommes, austère, impitoyable et taciturne, il domine de la tête et des épaules, les plus grands des Wissenlandais pourtant robustes. Il est peu surprenant que de nombreuses histoires aient germé autour de lui. Certaines de ces histoires attribuent sa grande taille à de sinistres origines Norses, ou même à une expérience alchimique sur ordre de la Comtesse. Son origine véritable reste inconnue, sauf de Bruckner lui-même et sans doute de son employeur. Il est célèbre pour sa férocité, son habilité mais surtout pour sa force prodigieuse – que certains disent inhumaines. Sa puissance physique est telle que lors de son duel judiciaire contre le célèbre épéiste, le Seigneur Harz Kraster, après que Kaster ait désarmé, grâce à sa vitesse et à sa technique supérieures, l’imposant Brukner, le Champion de Nuln, sans se décourager, saisi l’armure de plate de son opposant, le souleva en l’air et lui brisa l’échine à mains nues.

Pour Bruckner de tel mystères sur ses mystérieuses origines, et qu’il a peut être créées, l’ont bien servi, faisant grandir la réputation que sa trace sanglante a inspiré, semant la peur et la crainte chez ceux qui lui faisaient face dans un combat ou lors d’une manigance et d’un complot contre la Comtesse Emmanuelle. Bruckner n’était cependant ni un général ni un chef de guerre, et il n’avait ni le talent ni l’envie pour ces choses, même si d’autres auraient pu le suivre – ce qui est douteux compte tenu de la haine qu’engendrait son nom dans la bourgeoisie et les familles seigneuriales de Nuln. Au lieu de cela, il se contenta de se battre et de tuer sur l’ordre de sa maîtresse, et il resta plus d’une décennie dans ses fonctions très bien payées, faisant de lui le Champion de Nuln ayant servi le plus longtemps de mémoire d’homme.

Avec la menace de l’armée de Tamurkhan ravageant son chemin depuis le nord, Bruckner chevauchât avec l’armée de Nuln, monté sur l’imposant et quasi-incontrôlable Demigriffon ‘Faucheur’ – lui-même étant un grand exemple d’espèce étrange pouvant être trouvées dans le zoo impérial de Nuln. Sur les ordres de la comtesse, Bruckner prêta serment, jurant devant le grand conseil de la cité d’occire Tamurkhan pour ses crimes et ses pillages contre le Wissenland, et par l’autorité de sa maîtresse, il prit avec lui un talisman de la main de la Sorcière, Elspeth von Draken, afin de le protéger des puissants maléfices ennemis – une décision qui pourrait avoir des conséquences fatales sur le cours des évènements.

Théodore Bruckner marche au combat armé de:

  • Fléau des Menteurs: Pendant des siècles, cette épée longue a été utilisée par le Champion de la ville plutôt que la traditionnelle hache du bourreau, où les fonctions de l’exécuteur sont appliquées avec la grandeur et la puissance de Nuln. Bruckner manie cette imposante épée aussi facilement qu’un homme de moindre envergure utilisant une rapière et un grand nombre de dissidents, de renégats et de rivaux politiques de la Comtesse se sont retrouvées d’une tête plus courte de ses mains.
  • Lance-tonnerre : Avec la pointe de lame forgée avec du fer météorique et gravé avec les runes des cieux, cette lance frappe sa cible comme un coup de foudre, la brûlant et la foudroyant en même temps.
  • Amulette de Feu-maudit : Offert à Bruckner par Elspeth von Draken pour le protéger des sortilèges corrompus de la horde, cette gemme noire possède des pouvoirs insoupçonnés.

Source[modifier]

  • Tamurkhan, le Trône du Chaos (traduit par le verrah rubicon)