Tepok

De La Bibliothèque Impériale
Tepok.jpg
Les Hommes-Lézards vénèrent Tepoc, le Serpent à Plume, Dieu de l’Air et des Lieux Sacrés, dont le nom est un puissant talisman contre la Magie hostile. Ce Dieu est souvent qualifié d’Insondable, un trait de caractère que l’on retrouve chez ses zélateurs, qui aiment à s’entourer d’une aura de mystère. Le Serpent à Plumes qui le symbolise semble faire référence au Coatl, une créature mythique, hybride de serpent et d’oiseau représenté sous forme de gigantesque serpent recouvert de plumes vives ou encore d’un serpent doté d’ailes aux plumes chatoyantes. Son plumage est généralement pourpre ou d’un bleu profond, ou combine ces deux couleurs. Des explorateurs ont rapporté que certains Hommes-Lézards arborent des plumes de cette couleur comme symbole d’un rang élevé, mais les érudits refusent de croire qu’il s’agit de véritables plumes de Coatl étant donné la rareté probable d’une telle créature.


La présence d’un Ost Sacré de Tepoc au grand complet a été mentionnée en de multiples occasions, mais la référence la plus ancienne peut être trouvée dans la transcription d’un fragment du Dix-Septième Cycle de la Chronique d’Hexoatl, un texte perdu depuis fort longtemps. Cette transcription relate que durant la cinquième configuration de l’Étoile du Feu (aux alentours de l’an 500), les "Ténébreux" (i.e les Elfes Noirs) attaquèrent l’Étang-Miroir de Tepoc. Plusieurs dizaines d’années auparavant, un Ost Sacré de Tepoc avait été créé à Hexoatl, et cette armée rencontra les Elfes Noirs sur les rives même de l’étang où une sanglante bataille. Il est dit que les Druchii furent vaincus en dépit des puissants maléfices de la Sorcière qui les commandait. Ses assauts magiques furent en effet contrés par la protection accordée par Tepoc, qui permit aux Hommes-Lézards de franchir calmement des murs de flammes pourpres pour briser les lignes des Elfes Noirs et ainsi les massacrer jusqu’au dernier. La Sorcière fut jetée dans l’Étang-Miroir en offrande au Serpent à Plumes et on raconte que son visage tourmenté est encore visible de nos jours, son âme incapable de briser la surface éternellement calme des eaux.

Source

  • White Dwarf 128 - Décembre 2004