Spiderfangs

De La Bibliothèque Impériale

Disciples de la Déesse-Araignée[modifier]

Les Spiderfang Grots fournissent aux hordes Gloomspite une cavalerie rapide et très maniable. Leurs montures sont aussi affreuses que mortelles, tandis que leurs flèches empoisonnées, leurs lances cruelles et leur puissante magie sont le fléau des ennemis mal préparés pour les affronter.

Gloomspite Spiderfangs.jpg

Webspinner Shamans[modifier]

Les trakeuz' Spiderfang sont dirigées par les Webspinner Shamans. Ils sont le cœur et l'âme du culte de la Déesse-Araignée, et le vaisseau mortel de sa volonté; par conséquent, la parole d'un chaman fait force de loi. Cela se révèle parfois problématique, car un chaman est souvent hagard, voire totalement dérangé. Malgré tout, ce n'est pas aux Spiderfang Grots de demander pourquoi leur déesse exige qu'ils se peignent la tête en bleu, qu'ils jettent la moitié de leur butin dans une fosse d'aisances ou qu'ils ne se rendent au combat qu'après que le chaman ait vu son araignée familière favorite faire trois tours autour de lui dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Les Webspinner Shamans encouragent de petites araignées venimeuses comme la tête-de-mort violacée à élire domicile dans les recoins de leur anatomie, par exemple derrière les oreilles, entre les orteils ou même dans la bouche. En conséquence des inévitables morsures, leur sang est en permanence irrigué par des toxines hallucinogènes qui leur donnent des visions de leur déesse, et qui leur permettent de pénétrer sans crainte dans les terriers des Arachnaroks. De plus, leur magie s'en trouve imprégnée d'énergies arachnides. Ils peuvent ainsi conférer la vitesse de ces arthropodes à leurs ouailles, invoquer des boucliers de toile magique ou provoquer l'apparition de nuées d'araignées qui ne laissent derrière elles que des cadavres bouffis et turgescents sous l'effet d'innombrables piqûres.

Les Webspinner Shamans désirent plus que tout satisfaire leur déesse. Ils sont persuadés qu'elle veut que la Grand' Moiteur recouvre les terres afin que ses enfants puissent chasser éternellement dans les ombres. Cette croyance, et la nécessité d'apaiser la faim des Arachnaroks, rend les Webspinner Shamans très belliqueux. Ils ordonnent fréquemment des raids pour capturer des prisonniers, et les dirigent souvent personnellement.


Scuttleboss[modifier]

Les plus grands guerriers des tribus Spiderfang sont élevés au rang de Scuttleboss par les chamans. Ils sont plus grands, plus agressifs et plus arrogants que les autres Grots, et sont particulièrement doués au combat pour leur engeance. Bien des adversaires ont été pris au dépourvu par l'habileté et la ruse de ces guerriers pourtant moins effrayants que la plupart des champions des autres races.

Contrairement à l'immense majorité des chefs grots, un Scuttleboss mène par l'exemple. Les Webspinner Shamans comptent sur eux pour mener la trakeuz' dans la bonne direction. Ils savent aussi planifier des embuscades et des attaques de flanc avec une grande ingéniosité.

Même s'ils ne sont pas forcément plus courageux que les autres chefs de guerre grots, les Scuttleboss bénéficient de la bravoure suscitée par le venin d'araignée qui court dans leurs veines. Ils sont ainsi sujets à des accès de témérité, tout simplement parce qu'ils sont en grande partie déconnectés de la réalité. Leurs cris de guerre typiques, ressemblant à des hululements sauvages, galvanisent leurs congénères et les poussent à se ruer sur l'ennemi pour le poignarder frénétiquement.

Au fil du temps, un Scuttleboss ingère volontairement une quantité de plus en plus importante de venins d'araignées aussi mortels que variées, tout en se laissant mordre constamment par des arachnides de toutes tailles au cours de rituels incroyablement bizarres. Cela les rend plus résistants, et a aussi des effets secondaires sur leur physiologie, les faisant muter au point qu'ils en viennent parfois à ressembler plus à des araignées qu'à des peaux-vertes. Ils se retrouvent avec plusieurs paires d'yeux, des chélicères, un sang empoisonné et des réflexes foudroyants. Tous ces attributs sont perçus comme des bénédictions de la Déesse-Araignée, et expliquent aussi en partie pourquoi les plus gros spécimens d'araignées laissent les Scuttleboss les chevaucher au combat.

Ces dernières sont logiquement appelées Gigantic Spiders, et vivent dans les coins les plus sauvages et les plus reclus des Royaumes Mortels. Ces prédateurs alpha peuvent atteindre la taille d'un Dracoth Azyrite, voire plus si on mesure l'envergure des pattes. Leur corps est protégé par un exosquelette de chitine, celle qui recouvre leurs pattes étant dentelée. Quant à leur venin, il est tout simplement mortel. Seuls des fous iraient déranger ce genre de créature, mais bien évidemment, les chamans des Grots entrent dans cette catégorie.

Un Webspinner Shaman particulièrement doué parviendra alors à dérober quelques jeunes araignées, ces dernières faisant tout de même la taille d'une tête de cheval, pour les ramener au village et les dresser. Une fois à l'âge adulte, elles font des montures très prisées des Scuttleboss. D'ailleurs, la plupart d'entre eux gagnent leur titre en parvenant à toiser un de ces monstres dans les yeux, puis à le chevaucher sans être mordus et vidés de leur sang pour leur impudence.


Spider Riders[modifier]

Les Spider Riders constituent l'essentiel de la plupart des raids des tribus Spiderfang. Ils chargent au combat sur le dos d'araignées géantes en poussant des hurlements haut perchés. Ils jaillissent des crevasses, des ruines, des forêts et des grottes pour encercler leurs proies en les attaquant de façon inattendue.

Les Spider Riders s'ornent de plumes colorées, souvent plantées directement dans leur peau. Les diverses tribus utilisent des combinaisons uniques de plumes colorées, et arborent des glyphes sur leurs corps et leurs boucliers. Ces symboles sont parfois imprimés sur leur peau avec de l'acide, ou avec des pigments provenant de sources aussi diverses que repoussantes. Ils se servent de cristaux et d'insectes bioluminescents en guise de bijoux et d'ornements, car ils cherchent à paraître aussi étranges et effrayants que les montures qu'ils chevauchent sur le champ de bataille.

Il existe de nombreuses espèces d'araignées géantes qui servent de montures aux Spiderfang Grots, comme la tégénaire bossue, la lycose bleue sauteuse, la crocs-gris, la chamonite toile-de-fer et la redoutée cracheuse hurlante. Toutefois, toutes partagent des traits communs qui font d'elles des montures idéales: elles sont très venimeuses et sont dotées de chélicères si robustes qu'elles peuvent perforer une armure.

Même si en terrain dégagé, les araignées géantes ne sont pas aussi rapides que les autres bêtes de guerre, elles sont capables de se mouvoir avec aisance dans les terrains difficiles. Les Spiderfang Grots sont passés maîtres dans l'art de guider leurs montures à travers les cimes des arbres et les formations rocheuses, sur les remparts brisés des forteresses et même le long de parois réputées infranchissables. Si on ajoute à cela la capacité des araignées pour se déplacer silencieusement, les Spider Riders peuvent tendre des embuscades mortelles.

Sur le champ de bataille, les Spider Riders agissent comme une cavalerie légère, même si les Grots sont des créatures veules qui préfèrent bénéficier de l'avantage d'un terrain dense. Progresser à l'abri d'une forêt ou de ruines leur permet d'échapper à l'attention de l'ennemi et de lancer des attaques fulgurantes à la moindre opportunité. Les Skittermobs sont équipées d'arcs, et tentent généralement de décocher des flèches dans le dos de l'adversaire, après l'avoir contourné. D'autres bandes plus agressives foncent droit vers l'ennemi, comptant sur leurs lances et les morsures empoisonnées de leurs montures pour l'emporter.

Les Spider Riders sont particulièrement détestés et craints par leurs adversaires à cause de leur habitude de faire des prisonniers pour nourrir leurs demi-déesses arachnéennes. D'innombrables victimes ont ainsi été paralysées par du venin, ligotées dans de la toile et emportées dans les ténèbres, où un destin horrible les attendait.


Arachnarok Spiders[modifier]

Peu de monstres qui hantent les Royaumes Mortels sont aussi énormes et horribles que l'Arachnarok Spider. Ces araignées gargantuesques sont capables d'escalader la muraille d'un Dreadfort en quelques secondes, de piétiner toute une ligne de bataille et de transporter une bande guerrière de Grots sur son dos.

Gloomspite Arachnarok.jpg

Parmi toutes les abominations qui infestent les étendues sauvages des Royaumes Mortels, l'Arachnarok Spider figure parmi les plus effrayantes. Ce super prédateur peut atteindre la taille d'un Ironclad Kharadron. Dans les profondeurs des forêts et des ruines envahies par la végétation, ces monstres octopodes piègent des bandes entières d'hommes-bêtes et des clans de Sylvaneths, et même des proies aussi énormes que des Gargants et des Cygors. Après avoir paralysé ses victimes les plus imposantes avec un venin nécrosant qu'elle injecte avec ses chélicères démesurées, une Arachnarok Spider aspire la chair liquéfiée de sa proie.

Quant aux victimes de taille humaine, elles sont emprisonnées par centaines dans des cocons de soie. Le poison qui imprègne la toile d'une Arachnarok est si puissant qu'il est capable de réduire en quelques heures un humain en un amas de gelée putréfiée que l'Arachnarok n'a plus qu'à gober. Il n'est pas rare que ces araignées capturent les populations entières de villages reculés ou les garnisons de fortins frontaliers qui ont le malheur de se trouver trop près de leurs antres. En dépit de leur taille, ces monstres sont capables d'entourer en silence les habitats de leurs proies avec des fils de soie aussi épais que le bras d'un Orruk. Personne ne peut échapper à un tel piège, ce qui laisse ensuite l'araignée libre de se nourrir à loisir.

Depuis que les premières tribus de Grots ont pénétré les immenses forêts et les jungles luxuriantes des Royaumes Mortels, ils ont été les proies des créatures qui hantent ces régions arborées. Les ancêtres des tribus Spiderfang découvrirent qu'ils pouvaient vaincre et même dompter des meutes de Giant Spiders, notamment en capturant des jeunes pour en faire des montures fidèles, bien que dangereuses et irascibles. Cependant, aucune tribu ne pouvait résister à l'attaque d'une Arachnarok, c'est pourquoi les Grots apprirent à les craindre.

On ne sait pas si les Grots commencèrent à vénérer la Déesse-Araignée avant ou après avoir rencontré les premières Arachnaroks. Quoi qu'il en soit, il devint vite apparent que les tribus qui rendaient hommage à cette divinité à l'aide de totems et de sacrifices de sang étaient épargnées par les Arachnaroks.

Au début de l'Âge du Chaos, les trakeuz' Spiderfang avaient non seulement réussi à apaiser leurs oppresseurs arthropodes, mais avaient même réussi à tisser un lien symbiotique avec eux. Les Grots établissaient leurs villages autour des repaires des Arachnarok Spiders et leur fournissaient des victimes préalablement détroussées. En échange, les Arachnaroks limitaient leur consommation de Grots, et se joignaient même à leurs tribus sur le champ de bataille. Elles permettaient aux petits peaux-vertes d'attacher des nacelles et des autels sur leur dos, et de les chevaucher au combat. Pour les Spiderfang Grots, les Arachnaroks étaient à la fois des demi-déesses et des alliées cruciales. Et pour ceux qui les affrontaient, ces araignées colossales étaient devenues synonymes de terreur indicible.

Les Arachnarok Spiders qu'on voit le plus souvent sont jeunes, et donc promptes à défendre agressivement leur territoire. Elles sont également dotées d'un appétit insatiable. Il n'est pas difficile de les attirer hors de leur antre avec quelques rituels chamaniques, des offrandes sanglantes et le battement effréné de tambours. On voit d'abord la première paire de pattes émerger de leur trou, puis l'araignée hisse son corps bouffi hors de son terrier. Agitant ses pédipalpes d'anticipation, l'Arachnarok accepte d'être harnachée avec des plates-formes sur lesquelles se postent les braves de la tribu. Elle se met ensuite en route à une vitesse effrayante, portée par des pattes aussi épaisses que des troncs d'arbres.

Cette bête de guerre mène généralement l'assaut d'une trakeuz'. Néanmoins, elle ne se soucie pas de la stratégie des chefs grots, et n'obéit qu'à ses instincts de prédateur et à son appétit féroce. Ses pattes chitineuses s'abattent et peuvent empaler des victimes de taille humaine, voire plus grosses. Ses crocs arrachent les têtes ou immobilisent les proies le temps de leur injecter du venin. Les Arachnaroks utilisent même leur masse phénoménale comme arme, en se redressant de toute leur hauteur avant de retomber pour tout écraser.

Pendant ce temps, les Spiderfang Grots sur son dos s'accrochent comme ils le peuvent et piaillent de joie en contemplant le carnage. Ils parviennent de temps à autre à décocher une flèche ou à lancer un javelot, voire à porter une estocade dans la fureur de la mêlée. Ils n'ont aucun contrôle sur leur monture, mais de toute façon, ils n'en ont cure : tenter de faire obéir l'Arachnarok serait un blasphème à l'encontre de la Déesse-Araignée, et de toute façon, les Grots sont ravis de rester en retrait et de se contenter d'observer la fureur de l'objet de leur vénération.


Catatoile et Hamac-à-chaman[modifier]

Les Arachnarok Spiders deviennent plus patientes et malveillantes au fur et à mesure qu'elles vieillissent. Souvent, leur chitine s'épaissit et pâlit. Ces araignées ont plus tendance à attendre dans leur terrier qu'on leur apporte des victimes que de s'aventurer à l'extérieur. Quand les Grots parviennent à les attirer sur le champ de bataille, leur tempérament plus mesuré et leur sagesse permettent de les inclure dans le plan de bataille. Beaucoup sont dotées d'une plate-forme avec une catatoile, une espèce de catapulte. Ces armes sont chargées avec des boules de toile imprégnées de poison et constellées d'esquilles d'os.

Ce projectile est à la fois meurtrier à l'impact, mais de plus, il explose en projetant aux alentours des filaments gluants. Les victimes se retrouvent aveuglées et immobilisées quand la toile recouvre leurs corps et leurs têtes. Les cavaliers sont désarçonnés, les mécanismes des machines de guerre sont grippés et les bras qui brandissent les armes sont bloqués par ces filaments qui nécessitent souvent plusieurs minutes pour être retirés. Ainsi, les victimes du bombardement d'une catatoile sont souvent impuissantes à faire face à l'assaut des Spiderfang Grots qui ne tarde jamais à suivre.

Les Arachnarok Spiders les plus anciennes sont également capables de communier avec les Webspinner Shamans lors de leurs hallucinations suscitées par l'ingestion de venin. Certaines acceptent même d'emmener au combat un tel prélat, et leur plate-forme arbore alors un hamac-à-chaman, dont les fils imprégnés de venin aident le chaman à catalyser ses pouvoirs magiques. Les Spiderfang Grots considèrent les Arachnaroks qui transportent un hamac-à-chaman comme les émissaires de la volonté de la Déesse-Araignée, et se disputeront l'honneur de se poster sur la plate-forme du monstre.


Skitterstrand Arachnaroks[modifier]

Les Skitterstrand Arachnaroks sont encore plus vénérées que les Arachnaroks les plus âgées (et sont probablement encore plus affreuses et effrayantes). Ces monstruosités titanesques suivent les fils tremblants de la mortalité, et s'extirpent de Shyish pour bondir par surprise sur des proies systématiquement prises de court. Elles sont inévitablement attirées par les champs de bataille, car la violence qui s'en dégage et les rituels frénétiques des Spiderfang Grots agitent en tous sens les fils de la toile de la mortalité. Rares sont les soldats à ne pas être irrémédiablement traumatisés par la vision d'une demi-déesse de la mort colossale, s'extirpant avec ses huit pattes d'un trou dans le tissu de la réalité pour s'emparer de régiments entiers et les traîner dans son repaire inter-dimensionnel. Bien des fortifications ont été ainsi vaincues par l'arrivée d'araignées grosses comme des dragons qui ont piégé les défenseurs derrière leurs remparts.


Source[modifier]

  • Destruction Battletome : Gloomspite Gitz