Shamans Grots

De La Bibliothèque Impériale

Praticiens déments de la magie de Mork[modifier]

Les Moonclan Grots sont naturellement doués pour la magie, en grande partie grâce à leur consommation de champignons ensorcelés et aux énergies du Gloomspite. Ils canalisent ce pouvoir de diverses façons étranges, la seule constante étant l'anarchie qu'ils répandent ce faisant sur le champ de bataille.


Gobbapaloozas[modifier]

Gloomspite Gobbapaloozas.jpg

La plupart des chefs Moonclans ont au moins un Gobbapalooza qui déambule dans leur plank en semant la pagaille. Ce rassemblement de sages autoproclamés, de chamans approximatifs et de prêtres lunatiques baragouinant considère qu'il est de son devoir de conseiller le boss de la klique, qu'il le veuille ou non. Lorsqu'il est en proie au Gloomspite, le Gobbapalooza entre dans un état d'hystérie euphorique. Ses danses et ses hurlements suscitent l'effroi tout autant que le respect des autres Grots, dont certains entrent en transe, subissent des mutations fongiques étranges, se mettent à délirer dans des langues inconnues, voire disparaissent purement et simplement, sans raison apparente.


Néanmoins, en dépit du désordre qu'il sème, le Gobbapalooza est un atout majeur sur le champ de bataille. Non seulement ses décoctions hallucinogènes rendent ses membres immunisés à la douleur (ainsi qu'aux ordres, même ceux émis en hurlant suffisamment), mais en plus chacun de ses Grots dispose de pouvoirs uniques pouvant améliorer les capacités de ses congénères ou gêner l'ennemi.


Divers personnages peuvent constituer un Gobbapalooza, toutefois certains archétypes sont récurrents. Les Scaremongers caquette et hulule derrière un terrifiant masque de Brilleface elle-même, et se rendent au combat sur des crânes de squigs portés par des Grots et représentant Boingob, le dieu-animal qui tenta de dévorer Hysh et en périt calciné. Des ondes de peur surnaturelle, la peur du croquemitaine des Moonclans, émanent de ces êtres étranges, qui décuplent aussi la vélocité et les cris des skulkmobs.


Les Brewgits emmènent un attirail parapharmaceutique au combat, notamment des potions qui octroient à celui qui les boit la fureur d'un gargant en colère. Même si ces effets sont de courte durée, ils sont terriblement addictifs. Il conclut des contrats délirants en plein combat, négociant ses plus puissants brouets avec les héros grots qui en ont les moyens. Pour leur part, les Spikers disposent d'une quantité astronomique de venins, de poisons et de substances toxiques dans un panier de fioles attachées sur leur dos. Ils en donnent de généreuses doses avec lesquelles les Grots enduisent leurs armes. En revanche, ils se réservent les plus virulents pour foudroyer les ennemis qui s'approchent trop près avec leurs dards de scorpisquigs.


Les Boggleyes sont des sortes de chamans qui hypnotisent tous ceux qui ont le malheur de croiser leur regard. Ils scrutent les tréfonds de l'âme, en psalmodiant des mantras hypnotiques et en faisant tourner leurs pupilles d'une façon hypnogène. Les ennemis comme les alliés sont réduits à l'état de larves bredouillantes, tout aussi promptes à coasser comme des grenouilles avant de souiller leurs chausses en fuyant le danger, que de se porter témérairement à sa rencontre. Toutefois, les plus étranges de tous sont les Shroomancers, dont la magie pousse des champignons de toutes sortes à s'animer au rythme de leurs visions fongiques et psychédéliques. Porté au combat par des truffes-turgides cracheuses de spores, le Shroomancer est entouré en permanence par des myriades de champignons ambulants qui sautillent et se dandinent, souvent en émettant de joyeux gargouillis.


Madcap Shamans[modifier]

Un Madcap Shaman canalise le pouvoir du Gloomspite pour invoquer une magie étrange et pour soumettre à sa volonté ses séides Grots en les terrifiant. D'un geste imprécis de son bâton de louf, le chaman projette des rayons d'énergie destructrice et des nuées d'insectes magiques affamés. Il peut aussi cacher ses serviteurs sous une chape d'ombre et de ruse, voire plonger dans les ténèbres des pans entiers du champ de bataille.


S'il a besoin de décupler ses pouvoirs, un Madcap Shaman n'hésitera pas à gober un champignon appelé bonnet-de¬fou. Il provoque des hallucinations et rapidement, des éclairs verts se mettent à courir le long des membres du chaman, tandis que de ses yeux jaillissent des étincelles. Imbu de puissance, il peut alors invoquer des sorts particulièrement destructeurs comme Mork's Mighty Mushroom ou Scrapskuttle's Arachnacauldron, à condition, bien sûr, qu'il n'avale pas à la place un bonnet-de-fou à pied de crapaud : ils sont impossibles à différencier des bonnets-de-fou ordinaires, mais ont la fâcheuse conséquence de provoquer des éructations aux gaz corrosifs capables de dissoudre les viscères, et même le reste du corps. Dans les cas extrêmes, le chaman se retrouve réduit en flaque visqueuse et fumante.


Fungoid Cave-Shamans[modifier]

Gloomspite Fungoïd Cave Shaman.jpg

Les Fungoid Cave-Shamans sont des visionnaires et des prophètes. Ils affirment être connectés à Mork, et que celui-ci beugle dans leur tête afin de leur indiquer où trouver les meilleures guerres. Ils ont une grande influence, car des hordes de peaux-vertes se rassemblent pour les écouter. Les Cave-Shamans sont considérés comme les hérauts de Mork non seulement par les Grots, mais aussi par les Orruks, les Ogors, les Troggoths et les Gargants. Cela leur évite souvent d'être brutalement tabassés, dévorés par inadvertance ou écrasés sous le séant d'une créature qui ne regarde pas où elle s'assoit.


Le Cave-Shaman agit en tant que stratège, du moins, selon les standards des Grots. Il planifie des guerres sur des continents entiers, voire dans plusieurs royaumes à la fois. Il réussit ce tour de force en ingérant de grandes quantités de champignons empoisonnés, et en déblatérant à la ronde à propos de ses visions. Étant mi-grot, mi-champignon, le Fungoid Cave-Shaman peut supporter des toxines qui rendraient fou un humain en quelques minutes, sans parler des conséquences gastriques. Il se délecte des visions envoyées par Mork; il est même capable de les modeler sous la forme de manifestations horribles, les nuages de spores qui l'entourent formant des Mauvaises Lunes ou des squigs qui dévorent l'ennemi.


Lorsqu'il mange un très rare bonnet-de-mort, le chaman provoque la pousse de champignons à l'intérieur de sa tête, ces derniers jaillissant parfois de son crâne tels des protubérances grotesques. Il est ainsi en mesure de communier avec la mort, ce qui lui donne un certain contrôle sur sa propre mortalité. En tout cas, c'est ce qu'il clame, bien qu'il soit possible qu'il s'agisse simplement de délires d'un fou.


Le corps d'un Fungoid Cave¬Shaman grouille de squigs étranges et de familiers insectes attirés par les spores qui germent dans le cerveau du Grot et dégoulinent de ses narines et de ses oreilles. De jeunes scolopendres trottent autour de son bâton et mordent l'ennemi, tandis que des squigs-spores bouffis sautillent à ses pieds. Ces créatures sont très pratiques pour le Cave-Shaman, qui n'a besoin que d'en écraser une d'un coup de talon pour se retrouver aussitôt caché par un épais nuage de spores.

Source[modifier]

  • Destruction Battletome : Gloomspite Gitz