Roue Infernale

De La Bibliothèque Impériale
Zigzaguant sur le champ de bataille, pulvérisant tout à l’impact et incinérant tout ce qui se trouve à proximité avec des éclairs de Malepierre sauvages, la Roue Infernale ne freine pour personne !
Peu d’objets incarnent autant ce mariage de science et de sorcellerie, ce génie aussi étranger aux humains qu’est celui des Skavens, que cette machine démente connue sous le nom de Roue Infernale. Au premier coup d’œil, la chose peut sembler presque comique à l'observateur qui n’y a jamais été confronté. Les Nains, qui ont livré de nombreuses guerres contre les Skavens, connaissent depuis longtemps le vrai potentiel de la Roue Infernale et celle-ci sera le premier objectif de leur artillerie, leur priorité étant de la détruire avant qu’elle ne puisse trop s’approcher de leurs lignes. En fait, les artilleurs préféreront même risquer de se faire déborder par le reste des troupes Skavens plutôt que de laisser intacte une Roue Infernale, ce qui ferait par la suite courir un grand danger à leur forteresse tout entière.

La Roue Infernale fut inventée par celui qui est sans doute le Technomage le plus compétent du Clan Skryre : Ikit la Griffe. Il était obsédé par l’idée de fabriquer la machine de guerre ultime, déterminé à surpasser ainsi ses prédécesseurs qui avaient inventé le Lance-Feu, les Jezzails, la Cloche Hurlante et tout le reste. En canalisant le pouvoir de la Malepierre pour générer des décharges d’énergie, Ikit créa un terrible engin de destruction qui pouvait se mouvoir tout en libérant des éclairs d’énergie verte tout autour de lui, un concept est à la fois simple et complexe, par conséquent très Skaven, et aucun érudit de l’École Impériale d'Ingénierie d’Altdorf n’a pu jusque-là en comprendre le principe de fonctionnement. Les rats cavalant à l’intérieur de deux moitiés de roues fournissent l’énergie motrice principale, ce qui entraîne par la suite le générateur à Malepierre, lequel, si tout se passe bien, génère des décharges mortelles. Bien qu’il soit plutôt instable et que son alimentation soit fournie de façon irrégulière par la puissance motrice des rats, une série de tests effectués sur des esclaves a démontré l’efficacité de cet engin. Si ces éclairs verdâtres qui jaillissent des énormes électrodes ne frappent aucun ennemi, et si celui-ci ose rester sur le chemin de la Roue Infernale, alors il sera écrasé sous l’engin renforcé d’acier. Au centre des roues est assis un Technomage. Celui-ci pilote cette machinerie démente, du moins dans une certaine mesure. Depuis son poste de pilotage, le Technomage se sent en pleine confiance, ce concept étrange qui remplace le courage chez les créatures Skavens. Il est également probable qu’il soit comme enivré par les vapeurs de Malepierre qui s’échappent du générateur.

Inévitablement, il existe quelques aléas techniques qui rendent cette machine très dangereuse, mais ce ne sont que basses considérations pour le Technomage. Ces individus sont plus attirés par la réalisation d’un nouvel engin encore plus destructeur que par l’amélioration d’un autre qui existe déjà et qui fonctionne d’une manière plus ou moins acceptable. Par exemple, le système de propulsion de la Roue Infernale peut, à l’occasion, osciller entre le décevant et le ridicule. Pour le Technomage, qui attachera plus d’importance à ses manettes, ces impondérables sont exaspérants. Malgré le fait qu’ils soient gavés de stimulants et trempés régulièrement dans des bains de Malepierre brut, les rats semblent incapables de la moindre fiabilité, et la première réaction du pilote sera de rejeter la faute sur ces maudites bestioles qui veulent n’en faire qu’à leur tête.

Lorsqu’elle fonctionne correctement, la Roue Infernale traverse le champ de bataille à une vitesse impossible à contrôler correctement. Elle peut tout aussi bien avancer à la vitesse d’un cheval au grand galop que s’immobiliser quasiment, du fait de la fatigue temporaire des rats. Si tout se passe bien, le Technomage pourra même la diriger vers l’ennemi. Et il vaut mieux, car les éclairs libérés par l’engin vaporisent tout ce qu’ils frappent, le mieux est donc de se trouver au plus près de l’adversaire !

Le Technomage aux commandes à fort à faire. Il doit tout d’abord s’assurer que le générateur à Malepierre ne soit pas en surcharge tout en stimulant les rats grâce à un petit bâton à décharge. On comprendra donc que diriger l’engin n’est pas sa priorité, et il n’est pas rare de le voir retourner vers les lignes Skavens. Mais de toute façon, la mort, si ironique et cruelle soit-elle, fait partie de la vie des Skavens. La capacité de cette machine à briser de temps à autre les lignes ennemies compense largement la perte de quelques Guerriers des Clans ou Esclaves sous ses roues. Certains Seigneurs de Guerre sont cependant assez prudents pour déployer les Roues Infernales un peu à l’écart de leur ligne de bataille.

Source

  • Livre d’Armée des Skavens, V7