Rasetra

De La Bibliothèque Impériale

La cité de Rasetra, appelée la Forteresse des Âmes Vengeresses, est la plus récente des principales cités-états de Nehekhara, située dans le sud-est. Très proche de la jungle, c'était à l'origine une forteresse contre les Hommes-Lézards[1], ainsi que contre les tribus d'hommes des Terres du Sud[2]. Son économie reposait sur les richesses de la jungle : ambre brut, cornes polies de lézard voltaïque et jarres d’herbes exotiques endémiques à la région.[3]

Histoire[modifier]

Rasetra a été fondée par les rois de Khemri, et sa divinité protectrice était aussi Ptra, mais les détails de cette fondations son contradictoires. Selon certains, elle a été fondée par le roi Rakhash de 2ème dynastie de Khemri (avant -2000C.I.)[1]. Les archives de Lahmia indiquaient que c'était le premier roi de la 3e dynastie de Khemri, Khetep, qui fonda la forteresse vers -1800. En repartant pour Khemri, il nomma le noble Ur-Amnet, l’un de ses meilleurs lieutenants, à la tête de la nouvelle colonie. Son fils Mukhtail devint le premier roi de Rasetra et tous les rois qui lui ont succédé descendent de cette lignée. Or, Ur-Amnet est le descendant de Hapt-amn-koreb, qui fut un grand guerrier et le Maître des Chevaux du puissant roi Nemuret. Or, la lignée de Hapt-amn-koreb est obscure. Il serait le descendant d’Aménophis, le cinquième fils de Settra le Magnifique, qui fut renié par son père au cours de la dixième année de son règne, car il était soupçonné d’avoir assassiné son frère aîné Djoser[4]

A l'époque du règne du fils de Khetep, Nagash, sur la capitale de Nehekhara, Rasetra était considérée comme la plus petite des grandes cités. C'était aussi celle dont l'armée était la plus imposante en raison de la proximité de la jungle du sud et des tribus d’hommes-lézards.

Avec Lybaras, Rasetra fut l'une des premières cités à se révolter contre Nagash, suite à ses premières démonstrations de son pouvoir de Nécromancie. Il fallut 10 ans de guerre civile pour vaincre le Grand Nécromancien et 90 ans pour poursuivre ses lieutenants immortels[5]

Après l'apparente mort de Nagash et de ses sbires, l'alliance devint caduc et les cités se déclarèrent la guerre les unes aux autres. Il y eu notamment une guerre durant la 4e Dynastie où un guerre civile éclate entre Rasetra, Zandri, Numas, Mahrak et Lybaras. Il fallu attendre la 6e Dynastie pour que la ville soit reconquise par le Roi de Khemri Alkharad avant que ce soit Alcadizzar qui unifie de manière prospère l'ensemble des cités sous une même bannière.[6]

Rasetra participa donc à la guerre lors du retour de Nagash, qui commença en -1163 par une attaque massive d'Arkhan le Noir et de W'soran. La ville elle-même ne fut pas attaquée initialement, et ses soldats défendirent victorieusement Lybaras dans un siège mené par deux Nécrarques. C'est finalement en -1155 qu'un ost de Morts-Vivants vint à bout des défense de la forteresse et massacra tous ses habitants[7].

Lors du Grand Rituel de Nagash en -1151, l'ensemble des anciens Rois des Tombes de Rasetra s'éveillèrent et une guerre interne sans fin commença. Elle ne s'acheva que lorsque Settra pris possession de la cité et ordonna que les Rois retournent dans leurs chambres et qu'ils attendent son signal pour qu'ils se réveillent.

En 873, la ville fut attaquée par des araignées géantes venant du Mont Arachnos, et n'est sauvé que par l'intervention magique d'un mystérieux étranger.

Ramhotep y construisit de son vivant une des ses œuvres : la Grande Nécropole de Rasetra.[6]

Légions de Rasetra[modifier]

Depuis les premiers jours de Nehekhara, les reines et les rois de Rasetra surveillent les frontières sud de la Grande Terre. Malgré des siècles de conflits et de soulèvements qui ont menacé ces terres, le peuple de Rasetra reste inébranlable, fidèle à son devoir et au règne de la lointaine Khemri. La ville de Rasetra étant située à la lisière des jungles étouffantes du sud, ses armées ont adopté de lourdes armures et portent de longs kilts pour affronter les habitants des bois qui menacent constamment leur sécurité.[8]

En -1750, depuis plus d'un siècle, les chars de Rasetra étaient tirés pas des Cornus. Leurs guerriers portaient de larges boucliers de bois et des masses en pierre décorées de fétiches. Leur visage sombre était peint de bandes jaunes, rouges et blanches, à la manière des barbares hommes-lézards. Ils portaient de longs et lourds pagnes d’un épais coton qui leur tombaient sous le genou, le tout doublé d’une couche de cuir tanné des énormes Lézards-Tonnerre qui parcouraient la jungle. Ils se protégeaient le torse au moyen d’épaisses chemises de peau de lézard, le tout recouvert de plaques osseuses pour détourner les coups de griffes ou de crocs. Cette étrange armure leur donnait une allure barbare et exotique à la fois, en parfait contraste avec les tenues traditionnelles des autres grandes cités de Nehekhara. Les archers étaient vêtus de lourds manteaux en peau de lézard leur descendant jusqu’à la cheville et étaient accompagnés d'esclaves qui portait des fagots de flèches à pointe de bronze afin que les hommes puissent tirer en marchant.

Bien qu'ils combattent généralement les Hommes-Lézard, les guerriers de Rasetra pouvaient aussi les recruter comme mercenaires. Considérés comme des machines de guerre vivantes, les Lézard-Tonnerre étaient surmontés d'un howdah de bois et de toile fixé sur leur barde métallique où montaient leur agiles dresseurs. Il y avait aussi de grands hommes-lézard dont la tête ressemblait à celle d'un crocodile et des meutes d’auxiliaires.[5]

  • La Cohorte Crocodile : grands combattants d'origine noble qui décoraient leurs chars avec les peaux et les dents des créatures exotiques qu'ils avaient tuées.[6]
  • Les Chacals Rouges : ces Ushabti hurlent en se ruant au combat, et le sang qui macule leurs armes à deux main ne coagule jamais.[9]

Personnalités de Rasetra[modifier]

  • Le roi Rakhash est le fondateur de la cité[1]
  • le roi Ushtep fut maudit par les dieux à se battre éternellement contre le Roi Imanotep de Mahrak dans le Cratère de la Résurrection.[6]
  • Le roi Rakh-amn-hotep, premier du nom, mena la révolte contre Nagash entre -1750 et -1740
  • Ekhreb était le champion de Rakh-amn-hotep et son ami le plus proche. Il dirigeait ses chars[5]
  • Le roi Shepret combattit longuement les lieutenants de Nagash, en particulier Memnet qui controlait Ka-Sabar, vers -1650. Ce fut un âge sombre, mais sous la suite de son règne Rasetra recouvra ses forces jusqu'à repousser les Hommes-Lézards pour reconquérir une bonne partie des terres précédemment perdues autour de -1600. C'était un homme au visage rugueux, toujours paré pour la guerre et entouré d’un cortège de gardes royaux vêtus de luisantes armures d’écailles de lézard. A son époque, la couleur qui représentait Rasetra était le rouge vif.[3]
  • Le roi Aten-heru régnait en -1320 et mourut en -1295
  • le roi Asar de Rasetra était le frère d'Alcadizaar le Conquérant. Il n’avait pas le physique extraordinaire et le charisme magnétique de son frère, mais leur lien de parenté sautait aux yeux. La cité prospéra sous son règne.[4]
  • Heru fut le dernier roi de Rasetra. Il participa à la campagne d'Alcadizaar contre Nagash en -1163 et mourut avec sa cité en -1155.[7]

Sources[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Warhammer v6 - Livre d'armée des Rois des Tombes
  2. Joshua Reynolds, Gotrek and Felix - The Serpent Queen, Black Library, 2014
  3. 3,0 et 3,1 Mike Lee, Nagash l'Implacable, Black Library, 2011
  4. 4,0 et 4,1 Mike Lee, Nagash l'Immortel volume 1, Black Library, 2011
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Mike Lee, Nagash le Sorcier, Black Library, 2009
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 Warhammer v8 - Livre d'armée des Rois des Tombes
  7. 7,0 et 7,1 Mike Lee, Nagash l'Immortel volume 2, Black Library, 2011
  8. Carte interactive du site internet The Old World
  9. The End Times I - Nagash