Radukar la Bête

De La Bibliothèque Impériale
« Dans ma vie précédente, je vous aurais tous tués pour me curer les dents avec vos Os. Pouvez-vous imaginer ce que désormais je vais vous faire subir ? »
- Radukar le Loup

Radukar le Loup[modifier]

Radukar est le seigneur vampire cruel et sauvage qui règne sur la cité d'Ulfenkarn. Au combat il manie la lame des tertres d'un empereur vampire légendaire, et combinée à sa nature bestiale, elle fait de Radukar un adversaire particulièrement redoutable.

Radukar le Loup est le plus célèbre des Vyrkos. Alors qu'il était un mortel vieillissant, Radukar chercha activement à devenir un vampire. Il traqua les chamans de cette dynastie, et prouva son mérite en tuant à mains nues le loup bicéphale Vilnas, puis en récupérant la lame spectrale de l'empereur-vampire Morkan dans son tertre funéraire. Lorsqu'il reçut le baiser de sang, Radukar s'avéra assez déterminé pour contrôler la rage animale qui menaçait de le submerger. Son navire à trois-mâts, l'Impaler's Gift, devint rapidement synonyme de carnages sur les côtes de Shyish. Même s'il possède un indéniable charisme, Radukar est avant tout un prédateur. Il se délecte de la poursuite d'une proie, car c'est lors de tels moments qu'il peut laisser libre cours à la rage bestiale qui l'habite, et qu'il peut pousser un hurlement effroyable qui propage sa fureur aux serviteurs qui l'entourent.

Radukar le Loup possède les Objets Magiques suivants :
  • La Lame des Tertres Vyrkos

Radukar la Bête[modifier]

Submergé par sa colère, Radukar a subi une terrifiante transformation. La bête monstrueuse en lui a consumé presque entièrement le vampire. Il se bat désormais avec une fureur totale et brutale, et ses hurlements féroces résonnent dans la nuit.

Depuis qu'il a été chassé de la Citadelle d'Ebène d'Ulfenkarn, Radukar a subi une transformation monstrueuse. Désormais, il dépasse de plusieurs têtes tous ses congénères. Son corps est recouvert d'un épais pelage, et ses ongles se sont allongés en griffes acérées capables de déchirer les armures, la chair et les os d'un seul coup, jusqu'à enserrer le cœur de sa victime pour l'arracher encore battant de sa cage thoracique. Ses hurlements attirent à lui des meutes de Dire Wolves à des lieues à la ronde. Pourtant, il est possible que le Radukar de jadis n'ait pas entièrement disparu sous une bestialité débridée.

Sources[modifier]

  • Death Battletome: Soulblight Gravelords (2021), p.40 et 108-109