Prince Démon

De La Bibliothèque Impériale
Voyez, le Prince Démon arrive, revêtu de sa parure de guerre. A son passage, les arbres hurlent leur rage aux cieux indifférents et les rochers se tordent de haine. Il pourchasse les ennemis de son maître, car il se repaît de la chair des hommes et s’enivre en engloutissant leurs âmes.
Son maître l’a équipé pour la bataille. À sa main gauche gémit un Démon, emprisonné dans l’acier de sa lame. Sa mélopée de sang et de haine résonne au loin, emplissant les cieux d’un écho terrible qui éveille les morts et terrasse les vivants. A sa droite se tient une meute de Démons, veneurs cramponnés aux laisses de leurs chiens infernaux dont les gueules écumantes attendent avec impatience de goûter au sang et aux âmes innocentes.
Derrière le Prince Démon attendent les légions de son maître, alignées en rangs serrés dans leurs armures d’or ciselé, plus brillantes que le soleil et pourtant plus noires que la nuit. Tous brandissent des épées hurlantes dont les voix lugubres se mêlent à la cacophonie. Chacun se joint au chœur du Chaos, promettant un sort pire que la mort à quiconque l’entendrait. Au-dessus d’eux s’élèvent les icônes ensanglantées de leur Maître, tandis qu’à leurs pieds la terre elle-même se contorsionne comme si elle cherchait à fuir leur présence.
Voyez, le Prince Démon arrive, et le temps du malheur est sur nous.
- Grimoire Daemonicus


Les Princes Noirs, les Porteurs de Mort, les Blasphèmes Éternels

Beaucoup de mortels suivent la voie du Chaos : adorateurs, tribus de barbares du nord et renégats des royaumes humains. La plupart d’entre eux le font en vue d’extorquer aux dieux du Chaos un pouvoir qu’ils auraient bien du mal à acquérir autrement. Ils pensent pouvoir utiliser les dieux du Chaos, voire les duper, mais ils n’en tireront aucun profit car la damnation les rattrapera tôt ou tard. Tous leurs petits stratagèmes et leurs mauvaises actions finiront par servir les desseins de leurs maîtres, les rendant encore plus gorgés de puissance.

Mais il y a ceux qui sont dévoués au Chaos corps et âme, qui suivent sa voie avec une foi profonde et fervente. Pour ces Champions du Chaos, dont la dévotion aux dieux obscurs est totale, il existe une ultime récompense. Ceux qui ont survécu aux innombrables batailles et aux ravages des mutations provoquées par leurs maîtres peuvent bénéficier des faveurs de ceux-ci et recevoir leur prix : l’élévation au rang de Prince Démon, à jamais lié au monde des ténèbres.[1]

Devenir un démon est le but suprême de quiconque emprunte les chemins du Chaos. Il s'agit de la récompense ultime accordée au terme de décennies de servitude et d'honneurs rendus aux dieux, qui ont le pouvoir de décerner l'immortalité ainsi que la puissance. Certains considèrent les Princes Démons comme des entités encore plus dangereuses que les Démons Majeurs eux-mêmes, car à la différence de ces derniers qui s'attachent à servir la volonté de leur maître, ils font preuve de davantage d'individualisme et d'indépendance.[2]

La puissance de ces Démons dépasse l’imagination. Ils se sont affranchis des futilités humaines et ont atteint les plus hauts niveaux du pouvoir, gagnant l’immortalité et se transformant en ennemis de la vie sous toutes ses formes. Beaucoup s’engagent sur la voie de la damnation avec le vain espoir d’attirer sur eux le regard bienveillant des dieux. Mais pour chaque champion qui renaît sous la forme d’un Prince Démon hurlant son triomphe vers les cieux, des milliers d’anonymes périssent sur les champs de bataille ou finissent leur vie dans la dépouille décérébrée d’un Enfant du Chaos.

Les Princes Démons sont de haute stature, dominant les créatures inférieures de leurs corps déformés au gré des caprices de leurs dieux. Ils brandissent des armes ensorcelées et sont parés de bijoux couverts des symboles de leurs divinités.[1]

Lorsque le champion se transforme, des ailes de cuir ou de plumes jaillissent de son dos et l'emportent, de sorte qu'il puisse régner sur la terre comme au ciel. Certains Princes Démons préfèrent voler sur des piliers de flammes. Il en est qui se voient accorder une beauté sans pareille, ou au contraire une laideur inhumaine capable de pétrifier les humains alors qu'ils fondent sur eux pour les dévorer. D'autres ont même la capacité de remodeler la réalité en manipulant les vents magiques aussi habilement que le plus puissant des sorciers.[3]

L'apparence de chaque Prince Démon dépend en grande partie des préoccupations de son protecteur. Certains continuent d'arborer les mutations reçues au cours de leur carrière, comme des tentacules ou des écailles, mais tous partagent certaines caractéristiques. Par quelque caprice du procédé de transformation, tous les Princes Démons sont dotés de cornes, de griffes et d'une longue queue serpentine. La plupart des Princes Démons ont aussi des ailes qui leur permettent de fondre sur leurs ennemis. Si les Princes Démons n'ont pas besoin d'arme (de fait, un Prince Démon est une arme vivante) la plupart manient de gigantesques lames imbues de la puissance du Chaos ou de l'âme d'un démon mineur.

Le caractère des Princes Démons dépend des individus qu'ils étaient. Certains sont des foudres de guerre capables de balayer une armée mortelle en une simple démonstration de fureur martiale. D'autres sont des thaumaturges incomparables. car leur essence existe aussi bien dans le monde matériel que dans le monde de la magie. Quelques-uns vénèrent le Chaos sous sa forme indivisible, mais la plupart sont attachés à un dieu particulier. [4]

Les Princes Démons sont tous très différents, tant en apparence qu’en puissance. Les Princes Démons de Tzeentch possèdent souvent de grandes connaissances en arcanes et en sorcellerie, tandis que ceux de Slaanesh sont dotés d’une beauté surhumaine, en dépit de leurs âmes viles et corrompues. Les Princes Démons de Khorne peuvent être de terrifiantes créatures, perpétuellement enragées ou de fier et puissants guerriers passés maîtres dans les arts de la guerre. Mais ce sont les Princes Démons de Nurgle qui se révèlent les plus repoussants, avec leurs corps lépreux et boursouflés, drapés dans des robes en lambeaux ou engoncés dans des armures rouillées.[1]

Les Princes Démons sont des êtres titanesques, dont la forme colossale adopte une apparence plaisante à leur maître. Ils manient des armes impies et se parent de chaînes et de bijoux décorés des symboles de leur dieu. L'apparence de chaque prince démon est unique, mais ils retiennent la plupart du temps leur intellect et leur mémoire afin de mieux se rappeler l'humanité qu'ils ont abandonnée. Certains Princes Démons se rendent dans le Royaume du Chaos pour servir leur dieu sur d'autres mondes et dans d'autres dimensions, mais la plupart commandent encore des armées mortelles et guerroient éternellement. Ils traquent sans relâche les ennemis de leur maître. car leur pain est la chair humaine et leur vin les âmes des vivants.[3][5]

Mais devenir un Prince Démon n’est pas une fin en soi, car il y a toujours moyen d’obtenir une gloire plus grande. Certains Princes Démons s’enfoncent très loin dans les Royaumes du Chaos afin d’aller combattre pour leurs Dieux sur d’autres mondes ou dans d’autres dimensions. Les autres servent de commandants des armées démoniaques, destinés à propager la guerre éternelle au nom de leurs sinistres maîtres.[1]

A la frontière entre les conditions mortelles et démoniaques, les Princes Démons peuvent tout autant commander des légions constituées d'humains que de démons. Certains préfèrent abandonner leurs serviteurs mortels et s'entourer de hordes démoniaques qu'ils nourrissent de leur propre énergie surnaturelle, tandis que d'autres continuent de mener leur tribu. Les membres de celle-ci les considèrent alors comme des demi-dieux, ce qui n'est pas si loin de la réalité.

En fait, certains Princes Démons parmi les plus vieux et les plus influents sont vénérés comme des dieux à part entière. Ils sont peu à peu devenus les divinités attitrées de villages ou de tribus et agissent comme intermédiaires auprès de leur dieu tutélaire.[2] Même s'ils ont quitté la sphère des désirs et des émotions mortelles. les Princes Démons comprennent encore les menées des mortels, ce qui leur permet de manipuler leurs dévots et les événements pour renforcer la gloire des dieux sombres.[4] Aux yeux de leur peuple, leurs décisions ont autant de poids que celles des Dieux Sombres en personne, mais aussi puissant soit-il, seul un Prince Démon stupide se considérerait l'égal de ceux-ci.[2] D'autres croient avoir transcendé le rôle de simple pion, et envisagent de devenir maître du Royaume du Chaos. Ils ne comprennent pas qu'avoir franchi un niveau du Jeu Divin ne fait jamais que les rapprocher de la damnation éternelle. Les mortels ne peuvent point convoiter la couronne des dieux.[6]

Princes Démons de Tzeentch[modifier]

L'ambition de chaque mortel adorateur de Tzeentch est d'atteindre le pouvoir ultime et d'être élevé au rang de prince démon. Cependant, seuls les serviteurs de Tzeentch les plus perfides, les plus trompeurs, les plus manipulateurs et les plus dévoués atteindront jamais cette gloire. Lorsqu'un mortel est transformé en Prince Démon, il grandit de manière incommensurable et voit pousser une longue queue serpentante de chair tendineuse. Ses mains et ses pieds deviennent de redoutables serres, et de grandes cornes sortent de son crâne distendu.

Cependant, ces traits distinctifs sont les seules similitudes que les Princes Démon partagent, car leur personnalité, leurs traits et même les mutations qu'ils ont reçues dans leur vie antérieure peuvent dicter l'issue de leur transformation, et ils sont infiniment variés en forme et en teinte. Ces Princes Démons sont de puissants lanceurs de sorts, nombre d'entre eux ayant été des sorciers ou de puissants seigneurs de Tzeentch avant leur renaissance démoniaque. Ils ont souvent des ailes énormes et plumeuses, dans un style similaire à celui des Seigneurs du Changement. Un Prince Démon est si grand et si puissant qu'il peut tuer un homme avec un simple coup de ses serres meurtrières, mais la plupart d'entre eux portent une lame ornée ou un bâton somptueusement décoré, pour mieux tuer leurs victimes.

Les Princes Démons de Tzeentch sont les seconds après les Seigneurs du Changement en termes de pouvoir et de prestige, mais ils conservent une grande partie de leur individualité, et ne sont pas simplement des extensions de la volonté de leur maître de la même manière que les autres Démons de Tzeentch. Le fait qu'ils étaient autrefois eux-mêmes mortels permet aux Princes Démons de comprendre beaucoup mieux ceux qui les servent, et ils utilisent impitoyablement cette connaissance pour corrompre et manipuler leurs pions afin d'atteindre leurs objectifs. Existant comme ils le font dans les domaines physique et magique, ils peuvent percevoir les différents fils du destin avec une habileté que même le plus favorisé des vassaux mortels de Tzeentch ne peut rivaliser. [7]

Princes Démons de Nurgle[modifier]

Les champions mortels du Chaos qui excellent au service de Nurgle, apportant la peste et la ruine aux terres civilisées, sont parfois récompensés par leur mécène. Les malchanceux périssent de leurs maladies, ou se voient léguer tellement de mutations qu'ils se transforment en Enfants du Chaos sans esprit. Quelques privilégiés sont amenés devant Nurgle lui-même, et s'ils survivent aux terreurs de son jardin infect, il les élève au rang de démons. Leur corps s'agrandit. Des cornes, des serres, une queue et parfois des ailes jaillissent de leur forme changeante. Toutes sortes de contagions éclatent sur leur nouveau corps, et pourtant ils chérissent chaque kyste et chaque ampoule scabreuse qui se développent. Nurgle leur accorde une lame démoniaque qui peut fendre la chair d'un simple toucher.

Les princes démoniaques de Nurgle restent souvent dans la forteresse de leur maître en dévoués serviteurs, mais parfois ils retournent dans leur ancienne tribu dans les Désolations du Chaos. Ils mènent leurs anciens frères d'armes, craints et vénérés comme de véritables dieux, alors qu'en réalité, ils ne sont rien d'autre que les esclaves du Seigneur de la Peste, condamnés à servir ses moindres caprices.[8]

Princes Démons de Slaanesh[modifier]

Des récits du Liber Malefic racontent comment d'autrefois grands guerriers, consumés par leurs désirs et leurs tentations, se sont littéralement transformés. Au moment de l'altération finale, étonnante, la peau tombe des muscles, les os se remodèlent, des ailes et des cornes poussent, et toutes sortes d'appendices dégoûtants font surface, se prélassant dans la gloire de leur maître déchu. Souvent trois fois plus grandes que leur ancienne stature, ces créatures inspirent à juste titre une terreur absolue.

Une fois dans un tel état, ces champions préférés font également fi de leur mortalité, destinée à servir leur dieu pour l'éternité. Ils acquièrent une soif intense d'âmes et se déchaînent dans les royaumes mortels et démoniaques, chassant les ennemis de leur maître. Aussi pervers que tout autre adepte de Slaanesh, ces Princes Démons sont tordus dans une forme plus agréable à leur maître. Tout en partageant des traits communs tels que des ailes, une queue puissante et des serres acérées comme des rasoirs, les princes démons de Slaanesh sont bien plus souples et gracieux dans leurs actions que les princes démons qui servent les autres Puissances de la Ruine. Ils peuvent même porter des robes ou des armures dans une vile parodie de leur forme originale. Leur armure est souvent imprégnée de runes abominables, et leur puissant armement est ancien et magique par nature, capable de tailler la peau avec la plus grande facilité. Plus encore que les créatures des autres Puissances de la Ruine, un prince démon de Slaanesh sera au premier rang de son armée, fouettant les troupes dans la soif de la bataille, caressant leurs sens avec ses mots, et déchirant la chair par ses coups magistraux.[9]

Princes Démons de Khorne[modifier]

En fin de compte, tous les champions du Chaos marchent sur le chemin de la gloire, espérant gagner l'œil de leur protecteur choisi et être déclarés dignes de se transformer en Prince Démon. Ce sont de grands et puissants démons, qui ne sont dépassés que par les Démons Majeurs. Afin de plaire à Khorne, un mortel doit devenir un tueur d'hommes, tuant ses ennemis sans scrupules ni hésitation et traquant les utilisateurs de magie en particulier. Si un mortel est jugé digne aux yeux de Khorne, il subit une transformation. Le réceptacle grandit en taille, devenant une créature de plus de trois mètres de haut et bombée de muscles durs comme du fer. Une queue, des cornes et des griffes redoutables poussent. Les dons du chaos et mutations qu'il a gagnés dans la vie demeurent, mais sont mis à l'échelle pour convenir à sa nouvelle taille.

Les princes démons de Khorne sont loin d'être uniformes, car chacun représente la personnalité et les marques du champion qu'ils étaient dans la vie, mais ils ont certains facteurs en commun. Beaucoup d'entre eux ont de grandes ailes en cuir comme celles d'un Buveur de Sang, des peaux écaillées de la couleur du sang, des têtes de chiens de chasse massifs.

De nombreux princes démons portent des armes arcaniques ou des armures magiques. Comme Khorne est le protecteur des guerriers, ses serviteurs démoniaques sont encore plus susceptibles de porter de telles armes que les princes démons d'autres dieux. Comme tous les serviteurs de Khorne, ses princes démons n'utilisent jamais de magie et peuvent porter des objets qui les protègent des sorts, comme des colliers de cuivre. [10]

Liste de Princes Démons connus[modifier]

Quelques-uns de ces Princes Démons se sont forgés de si impressionnantes réputations que celle-ci sont immortalisées sous la forme de chants, de contes et de légendes. Leur sombre gloire traverse les âges et sert d’exemple aux nouveaux champions. Ces individus ont atteint une telle renommée qu’ils parviennent à rivaliser avec ces figures de légende, leurs noms sont devenus synonymes d’horreur et de massacres.[1]

Sources[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Livre d'Armée des Royaumes du Chaos v5
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Livre d'Armée des Hordes du Chaos v6
  3. 3,0 et 3,1 Livre d'Armée des Guerriers du Chaos v7
  4. 4,0 et 4,1 Livre d'Armée des Démons du Chaos v7
  5. Livre d'Armée des Guerriers du Chaos v8
  6. Livre d'Armée des Démons du Chaos v8
  7. Warhammer RPG v3 - Liber Mutatis : The book of Change (traduit par un ostlandais égaré)
  8. Warhammer RPG v3 - Liber Infectus : The Book of Plague (traduit par un ostlandais égaré)
  9. Warhammer RPG v3 - Liber Ecstatica : The Book of Pleasure (traduit par un ostlandais égaré)
  10. Warhammer RPG v3 - Liber Carnagia : The Book of Blood (traduit par un ostlandais égaré)