Portes d'Ulthuan

De La Bibliothèque Impériale
(Redirigé depuis Porte du Dragon)
Ces bastions furent édifiés pour garder les passes montagneuses.

Les Annulii sont pratiquement infranchissables, sauf par quelques cols et tunnels, gardés par cinq forteresses massives : la Porte de l’Aigle, la Porte du Griffon, la Porte de la Licorne, la Porte du Dragon et la Porte du Phénix. Ces bastions sont destiné à protéger les royaumes intérieurs des raids Elfes Noirs.

La Porte de l’Aigle[modifier]

La Porte de l’Aigle est l’une des cinq grandes forteresses qui protègent les cols montagneux menant de Nagarythe vers les royaumes intérieurs. Elle a été érigée à l’époque du règne de Caledor le Conquérant, qui était déterminé à ce que les Elfes Noirs ne puissent plus jamais exploiter la faiblesse d’Ulthuan, comme cela avait été le cas au début de son règne. A l’instar des autres forteresses, la garnison de la Porte de l’Aigle est composée de soldats aguerris originaire de tout Ulthuan. Combattre au sein d’une telle garnison est un grand honneur, et si l’Elfe survit à sa période de service, il sera traité avec un grand respect par ses concitoyens et même par la noblesse jusqu’à la fin de sa vie. Hélas, le taux de pertes est très élevé parmi ces garnisons, car entre les attaques des Elfes Noirs et celles des monstres des Annulii, bien peu de soldats revoient un jour leur famille.

La Porte du Griffon[modifier]

La Porte du Griffon est la plus ancienne des forteresses montagneuses d’Ulthuan. Elle est réputée porter mauvaise fortune, car elle a systématiquement été assiégée longtemps avant ses consœurs au cours des âges. Malgré cela, les défenseurs de la Porte du Griffon sont déterminés car ils savent que ses murs anciens leur donneront régulièrement l’occasion de se couvrir de gloire. De plus, peu de visions sont aussi encourageantes que celle des rayons solaires venant étinceler sur les statues dorées colossales qui gardent l’entrée de la forteresse. Ainsi, être présent sur les remparts de la Porte du Griffon au lever de l’astre rappelle à l’Elfe l’âge d’or de sa race et ravive la flamme de l’espoir dans son cœur. C’est sans doute pour cette raison et en dépit des centaines de sièges que la forteresse a subis au cours des millénaires que la Porte du Griffon n’est jamais tombée. Quel que soit l’ennemi qui s’est présenté au pied de ses murs, les défenseurs de la forteresse dorée de l’ouest ont toujours résisté victorieusement.

La Porte du Griffon est la seule à inclure des Guerriers Fantômes au sein de sa garnison.

Les soldats de la Porte du Griffon se vantent d’être aussi alertes que la créature dont la forteresse tire son nom. Le Griffon se retrouve d’ailleurs sur leurs bannières et leurs boucliers.

La Porte de la Licorne[modifier]

La Porte de la Licorne surveille la passe montagneuse la plus longue et la plus ardue. Elle a logiquement connu moins de conflits que les autres forteresses, car même les invasions d’envergure des Elfes Noirs n’ont aucun intérêt à assiéger la Porte de la Licorne pour affronter ensuite les ravins grouillant de Harpies et de Cockatrices qui s’étendent au-delà. Néanmoins, la garnison de la Porte de la Licorne n’est pas moins aguerrie que les autres, car elle doit constamment faire face aux créatures qui hantent la passe montagneuse. Ses archers ont ainsi la réputation d’avoir l’œil perçant et le trait acéré car les remparts ne sont d’aucun secours face à des assaillants ailés et lorsqu’une Harpie arrive à portée des coups de lance, cela signifie inévitablement que la situation est précaire. C’est en grande partie pour cette raison que la forteresse a subi de lourdes modifications sous le règne de Bel-Korhadris, sous la forme de hourds et de plusieurs dizaines de poivrières permettant aux archers de surveiller le ciel à l’affût d’une attaque.

La majorité de la garnison de la Porte de la Licorne provient traditionnellement d’Ellyrion. Ces Elfes conservent alors les couleurs bleu et magenta de leur royaume.

La Porte du Dragon[modifier]

La Porte du Dragon est la plus grande forteresse d’Ulthuan. Lorsque Caledor le Conquérant décida de bâtir les différentes portes, il savait qu’il n’aurait guère de temps à perdre à sa cour de Lothern et l’installa donc à la Porte du Dragon, qui devint de fait sa capitale. Il ordonna la construction d’un palais au cœur de la forteresse celui-ci devant être en mesure d’accueillir les plus importantes familles nobles d’Ulthuan en temps de guerre. La garnison de la Porte du Dragon était à l’image de la forteresse et comptait deux fois plus de soldats que toutes les autres garnisons des autres portes combinées. Une telle démonstration de puissance martiale était un véritable camouflet pour les Elfes Noirs, si bien que moins d’une décennie après la fin de la construction, six armées de Malékith s’étaient déjà brisées contre ses murs. Aujourd’hui, à l’instar des autres centres de population d’Ulthuan, la Porte du Dragon est dépeuplée, même si on dit que sa simple réputation vaut à elle seule dix mille lances.

La Porte du Phénix[modifier]

La Porte du Phénix est ainsi nommée car au cours de son existence, elle a été rasée et rebâties à plusieurs reprises. Sa garnison n’est cependant pas affectée par cette histoire funeste. Un grand nombre de ses soldats sont originaire d’Eataine et considère que les événements qui ont frappé la Porte du Phénix font partie du grand œuvre d’Asuryan et ont coutume de dire : « Si l’ennemi détruit nos murs, nous les reconstruirons, plus grands et plus épais qu’auparavant. » Et c’est ce qu’ils ont fait, à plusieurs reprises. Désormais, les tours de la Porte du Phénix sont si hautes que leurs sommets se perdent dans les nuages qui s’accrochent aux pics des montagnes Annulii. L’abnégation dont ces Elfes font preuve face aux catastrophes qui le frappent est devenue célèbre en Ulthuan, mais malgré tout, bien peu de guerriers des autres royaumes se portent volontaires pour rejoindre la garnison de la Porte du Phénix. Il faudrait être fou pour vouloir protéger des murs qui semblent destinés à s’écrouler régulièrement…

Les archers de la Porte du Phénix proviennent traditionnellement de Caledor et d’Avelorn. Ils portent le vert et le rouge de ces deux royaumes et tirent des flèches bénies par les élus d’Asuryan afin qu’elles percent le cœur de ceux qui s’opposent à la volonté du Dieu Créateur.


Les Bannières des Cinq Portes
BannièrePorteDeL'Aigle.jpg
BannièrePorteDuGriffon.jpg
BannièrePorteDeLaLicorne.jpg
BannièrePorteDuDragon.jpg
BannièrePorteDuPhénix.jpg
Bannière de la
Porte de l’Aigle
Bannière de la
Porte du Griffon
Bannière de la
Porte de la Licorne
Bannière de la
Porte du Dragon
Bannière de la
Porte du Phénix


Source[modifier]

  • Uniforms & Heraldry of the High Elves