Olovald

De La Bibliothèque Impériale

En dehors du Suiddock, peu de gens ont entendu parler d’Olovald, si ce n’est comme un saint plus ou moins important du culte de Manann. Son unique église est un bâtiment mal en point du Suiddock. Elle n’est guère connue que des autochtones et même la hiérarchie de Manann est à peine consciente de son existence.

Les coffres des cultes de Manann et de Véréna recèlent pourtant d’antiques documents, selon lesquels Olovald a été honoré par un culte prospère et indépendant pendant des siècles, la cité venait d’être fondée et les prêtres d’Olovald étaient des conseillers respectés des premiers Rois et Barons. Ces documents oubliés depuis longtemps attestent aussi que c’est Olovald qui a parlé à Marius en rêve et lui a ordonné de conduire son peuple dans le delta. C’est encore Olovald qui a enseigné aux prêtres l’art de la pêche et de la survie et ce sont les prêtres d’Olovald qui ont appris à construire les premiers navires océaniques marienbourgeois.

Après la conquête impériale, alors que les Marienbourgeois allaient de plus en plus loin sur les mers et devenaient toujours plus riches, ils se sont détournés progressivement du culte d’Olovald pour lui préférer celui de Manann qui bénéficiait de la sanction impériale. En l’an 1010, un concile de prêtres de Manann déclarait qu’Olovald était en réalité un saint du culte. Les anciennes églises d’Olovald et les prêtres qui lui restaient furent intégrés au culte de Manann et l’histoire réécrite.

Mais le culte d’Olovald, le Dieu, a perduré jusqu’à nos jours. Dans toutes les couches de la société, et même parmi les prêtres de Manann, des gens ont entendu en rêve l’appel du Dieu. Ils forment un culte clandestin, petit mais très actif. Ils prêchent leurs croyances avec beaucoup de prudence car défendre la divinité d Olovald et refuser les conclusions du Concile de 1010 relève en effet de l’hérésie. Et le culte de Manann punit l’hérésie par la mort sous la quille d’un navire.

Source[modifier]

  • Warhammer JdR : Marienburg à vau-l’eau