Martin du Stirland

De La Bibliothèque Impériale

Le Comte Électeur Martin du Stirland était l’homme qui a vaincu Mannfred von Carstein à la Bataille de Hel Fenn et mis ainsi fin aux Guerres des Comtes Vampires en 2145C.I.

Sur le trône du Stirland dès les années 2120, Martin était un jeune comte électeur qui faisait de l'ébénisterie. Mais des années de conflit contre les Comtes Vampires de Sylvanie et contre les provinces voisines (l'Averland allié au Talabecland) l'ont changé. L’homme était visiblement hanté par des démons, mais il se mouvait avec l’assurance d’un guerrier et dégageait par tout son maintien et sa gestuelle l’autorité naturelle de qui a coutume d’être respecté et craint. Ses cheveux et sa barbe avaient poussé au point de le faire paraître hirsute et ils lui donnaient un aspect terrifiant.

Au combat, il s'entourait facilement de chiens de race dressés pour la guerre et portait un cor en plus de son Croc Runique. Il ne se retranchait pas dans son pavillon de commandement à l'abri du danger mais il lui arrivait de guerroyer aux côtés de la piétaille, ses actes de bravoure insufflant courage et résolution à tout son entourage. Ses généraux le vouait parfois aux gémonies en raison de sa folle intrépidité, mais personne d'autre n’était prêt à aller porter la guerre jusqu'au camp ennemi: la Sylvanie.[1]

Ainsi, Martin du Stirland était un guerrier sans talent particulier, mais c’était un leader charismatique doublé d’un génie tactique.[2] Son approche stratégique était instinctive et souvent audacieuse. Il était aussi réputé pour sa mansuétude. pour lui, tout homme méritait une chance de rédemption.[1]

Suite à la bataille de Hel Fenn, des statues de Martin furent érigées dans tout l’Empire et on accorda au Stirland le contrôle de la Sylvanie (bien qu’il soit douteux que quelqu’un d’autre ait voulu contrôler la terre des damnés). Malgré les efforts de Martin, la Sylvanie resta abandonnée : cela reste un endroit dégoûtant, d’où les morts se lèvent de leurs sommeils et où des bêtes indescriptibles errent à travers les forêts sombres.

Près de 400 ans après, sa campagne à Hel Fenn est encore enseigné à tous les jeunes officiers, à cause de sa brillante stratégie. Il renforça les rangs Impériaux contre l’adversaire malgré la supériorité numérique auxquels ils durent faire face, garda fermement son armée en formation et remplit ses hommes de fierté et de courage ; un exploit impressionnant étant donné que ses hommes ont du faire face aux cadavres sans vie de leurs anciens camarades. Son encerclement bien planifié et parfaitement exécuté contre Mannfred repoussa parfaitement la horde de morts-vivants utilisé comme un marteau contre lui.[2]

Sources[modifier]

Le nom de famille de Martin

Selon les sources, Martin est de la dynastie von Kristallbach[1] ou Anderssen[3].

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Steven Saville, Les chroniques des von Carstein Tome III - Châtiment, La bibliothèque interdite, 2010
  2. 2,0 et 2,1 Warhammer RPG v3 - Omens of War (Traduit de l’anglais par Guilhem3004)
  3. The End Times : Nagash - Livre II