Malebrute

De La Bibliothèque Impériale
Une Malebrute, créations mutantes du Clan Moulder, ici armé de Canons Ratling.
Les Rats-Ogres sont des montagnes de muscle faites de composants assemblés ou cultivés par le Clan Moulder. Ils combinent une grande force, une férocité bestiale et la rapidité Skaven. Mais leur succès commercial (presque tous les Clans Guerriers en achètent) ne signifie pas que le Clan Moulder s’est reposé sur ses lauriers. En effet, les industriels de la chair ne sont jamais satisfaits, et cherchent toujours à créer des inventions encore plus mortelles.

Ce fut Throt le Galeux, un Maître Corrupteur de Malefosse, qui trouva une solution. Tandis que les autres se bornaient à développer des griffes plus longues ou à greffer des bras supplémentaires, Throt entreprit de s’attaquer à la racine du problème. Les Rats-Ogres ne manquaient ni de force, ni de combativité, mais de jugeote. C’étaient des créatures à l’intellect limité et pourvues d’un instinct de tueur prononcé. Les Maîtres de Meute suivaient un long entraînement pour les conduire à la bataille, et même ainsi, les brutes étaient difficiles à contrôler. Throt tenta donc d’améliorer leurs cerveaux minuscules, en partant du principe que des bêtes moins ignares pourraient être équipées d’armes.

Les opérations étaient dangereuses, car il était impossible de refréner un Rat-Ogre : soit ils luttaient de toutes leurs forces, soit ils étaient morts, sans rien ou presque entre ces deux extrêmes. Même en les enchaînant avec des fers très lourds, le travail sur leurs cervelles était très ardu. Pire, les expériences furent des échecs cuisants : plus la créature était douée de pensée, moins elle était violente. Throt ne connaissait que trop bien la raison du succès des Rats-Ogres : leur agressivité irréfléchie. Les priver de leur inclination à tuer-tuer était hors de question.

Pour Throt, l’étape suivante était logique : puisque rendre la bête plus intelligente était impossible, pouvait-il lui ajouter directement un Maître de Meute ? Sans surprise, les désignés volontaires pour être greffés à un Rat-Ogre en furent très chagrinés. Or, à l’issue de l’opération, ils contrôlaient des créatures imposantes et baraquées : leur amertume devint trop manifeste, et il fallut renoncer à ces expériences. Et comme les volontaires se faisaient rares, Throt n’eut d’autre choix que de les cultiver lui-même.

Grâce à des techniques particulièrement abjectes, Throt développa les sujets requis et leur adjoignit des composants d’esclaves ou de prisonniers. Il obtint un lot de Skavens rachitiques et dociles, dotés de cerveaux exceptionnellement gros. Une fois intégré définitivement dans un harnais à Malepierre, et connecté à des tubes et des bobines, le corps de ces Skavens s’atrophiait encore plus. S’il survivait assez longtemps, le Skaven finissait par se transformer en une cosse desséchée contenant une cervelle auxiliaire qui devait permettre de diriger la bête sauvage avec laquelle on la faisait fusionner.

Les premiers résultats furent étonnamment concluants : les Rats-Ogres restaient féroces, mais ils pouvaient être brièvement contrôlés par le symbiote-cerveau beaucoup plus sensé qu’on leur avait ancré sur le dos. Malheureusement, il y avait un inconvénient : les Rats-Ogres étaient désormais capables d’utiliser des armes, mais le Clan Moulder comprit qu’il ne disposait pas de l’équipement requis pour rendre leur création plus destructrice que ses précédentes itérations. Les Rats-Ogres pouvaient manier d’énormes masses et épées volées aux tribus Ogres vaincues, mais cela ne les rendait pas plus dangereux que lorsqu’ils attaquaient avec leurs griffes, leurs crocs et leurs poings gros comme des rochers. Il n’y avait qu’un endroit dans tout l’Empire Souterrain où trouver les armes adéquates : les maleforges du Clan Skryre.

Une véritable collaboration entre clans Skavens est très rare, chaque camp se méfiant de l’autre. Même lorsque les parties ont a priori de bonnes intentions, un tel accord se termine toujours mal, la tentation d’exploiter, d’abuser ou de filouter d’une quelconque manière étant toujours trop forte pour un Skaven. Néanmoins, le moment où Throt vint à Skarogne pour solliciter l’aide du Clan Skryre n’aurait pas pu être mieux choisi.

Le Clan Skryre avait besoin d’alliés pour mener à bien l’entreprise du Seigneur Morskittar contre les Prophètes Gris. Ses ordres étaient de rasséréner les fabricants de bêtes. Il se trouvait qu’Ikit la Griffe, du Clan Skryre, avait développé plusieurs armes puissantes, mais problématiques. Entre deux échecs de lancement de roquette, le Technomage en chef avait essayé d’améliorer le matériel des équipes d’armes, mais chaque invention se révélait trop lourde et trop encombrante, au point qu’aucun servant ne pouvait la lever et viser.

Même si Ikit n’était guère enthousiaste à l’idée de travailler avec Throt - il pensait que ceux du Clan Moulder puaient la tripe -, le Technomage en chef désirait ardemment retourner dans les bonnes grâces de Morskittar. Les Rats-Ogres améliorés furent donc équipés de ces nouvelles armes. Ikit se montra d’abord un peu revêche. Toutefois, à mesure que les problèmes techniques étaient résolus, il commença à percevoir de grands avantages. Ces Rats-Ogres massifs pouvaient porter des charges très lourdes, ce qui leur permettait d’emporter plusieurs armes, ainsi que les réserves de munitions nécessaires ou les générateurs à Malepierre pour les alimenter.

Contrairement à ce qu’Ikit redoutait, Throt se montra très ingénieux. Le Maître Corrupteur n’hésitait pas à scier radius et cubitus pour faciliter la fixation de gantelets à Malepierre, ou à augmenter le débit de liquide céphalique pour accroître l’emprise du symbiote sur son coéquipier râblé. Ce fut Throt qui proposa l’interrupteur automatique sur les canons ratling, le Rat-Ogre et son pendant plus futé ne pouvant s’arrêter de tirer, et consommant toutes leurs munitions en un seul déluge de balles prolongé. Afin de mettre ces créatures d’artillerie à l’épreuve, on en lâcha une poignée dans un enclos à esclaves. Les résultats furent spectaculaires. Les armes modifiées se révélèrent plus efficaces que jamais. Mieux, elles étaient portées non pas par des Skavens, mais par des brutes moins sensibles aux flèches ennemies. Les rares fois où leurs adversaires s’approchèrent suffisamment, ils furent assommés, écrasés ou tabassés par des fûts de canons gros comme des massues.

Les "Malebrutes"[1] furent présentés aux Clans Guerriers lors d’une invasion de la Tilée par les Skavens. La vue d’un Rat-Ogre armé de gantelets écorcheurs et portant une armure hérissée de lames tournoyantes fonçant dans une bataille de rue incita maints Seigneurs à passer commande sur-le-champ. Ils tombèrent en admiration devant le Rat-Ogre portant trois canons ratling, capable de ventiler les contre-attaques à lui seul. Les Clans Skryre et Moulder peinèrent bientôt à fournir toute leur clientèle, en dépit des surfacturations pratiquées en fragments de Malepierre.

Une Malebrute armée de Gantelets Écorcheurs.
Une Malebrute armée de Projecteurs à Maleflamme.
  • Gantelets Écorcheurs : En fixant de gros boulets de fer motorisés et les lames tournoyantes sur les avant-bras d’une Malebrute, on venait de créer un combattant souterrain vraiment terrifiant. Afin de mieux protéger ces brutes de corps à corps, on les dote d’armures lourdes ornées de hachoirs pivotants.
  • Bombardes à Globes Toxiques : Certains Malebrutes portent des mortiers à globes toxiques montés sur leurs poings. Une armure ordinaire n’offre aucune protection contre les exhalaisons empoisonnées des globes qu’ils envoient dans la mêlée. Après chaque tir, un nouvel orbe de verre rempli de gaz mortels glisse en position, prêt à être tiré.
  • Poings Concasseurs : Throt voulait que les Malebrutes puissent creuser des tunnels en vaporisant la terre, la roche et les racines. Au corps à corps, ils labourent l’ennemi en désintégrant sa chair.
  • Gantelets Choc : Afin de lancer des assauts avec l’impact maximal, le Clan Skryre a produit des gantelets électrifiés alimentés par des générateurs a Malepierre, et en armé des Malebrutes. C’est en fait leur armure lourde qui est la véritable arme, car c’est elle qui conduit les arcs de malefoudre qui enveloppent le corps du Rat-Ogre d’énergie crépitante. La simple proximité de ces créatures suffit a faire bouillir les régiments adverses.
  • Canons Ratling : En matière de cadence de tir, peu de choses peuvent égaler une Malebrute équipée de canons ratling. L’énorme bête porte trois jeux de huit bouches à feu chacun, lui permettant de déverser des torrents de balles de Malepierre appauvrie qui transforment les unités ennemies en passoires.
  • Projecteurs à Maleflamme : Les Malebrutes armés de projecteurs à maleflamme crachent des geysers de feu vert sombre au milieu des régiments ennemis. Bien que ces grands cônes de flammes surnaturelles puissent parfois rater leur cible, c’est un faible prix a payer comparé à la dévastation qu’un seul tir peut causer.



Source

  • La Fin des Temps - Thanquol
  1. Le nom de Malebrute - en lieu et place du Stormfiend non traduit par GW - a été trouvé par alexy999 du forum Malefosse. Grâce lui soit rendue.