Malal

De La Bibliothèque Impériale
Malal, le Dieu Renégat du Chaos
Il y a un nom murmuré silencieusement et avec crainte même parmi les plus dépravés, les plus malfaisants, les plus fous des adorateurs du Chaos. Ce nom est Malal, le Dieu Renégat du Chaos. Celui qui ose regarder dans le Grand Livre du Désespoir, ce tome maléfique gardé par les adorateurs du Chaos, trouverait ces mots.


« …Et celui qui fut premier devint dernier, et celui qui était blanc et noir et venant de partout, il fut rejeté. Sa colère grandissant avec force aux mots des Dieux, Malal se retourna contre eux et s’enfuit dans l’espace… Et aucun homme ne vit Malal depuis, protégeant ceux qui servent ce qu’ils détestent, souriant à leur propre malheur, et n’ont plus aucune compassion pour les damnés. En de tels temps où un guerrier tourne son cœur vers Malal, tous les Dieux du Chaos tombent dans la crainte, et le rire du Dieu Banni emplit la tombe de l’espace… »


Dans un passé lointain, Malal fut éjecté du cœur du Chaos par les autres Dieux Sombres, ou il les abandonna de son propre choix, personne n’est vraiment sûr. Quoi qu’il en soit, la relation de Malal envers les autres Dieux du Chaos est étrange. Tous les Dieux du Chaos ont un but qui est entièrement le leur, mais Malal occupe une position résolument parasite sur leur propre foi. Etre un suivant de Malal est être un guerrier chaotique occupé à répandre le sang des autres créatures chaotiques. Résultat, Malal est craint et haït par les autres Dieux. Les adorateurs de Malal, également, sont détestés par les autres chaotiques ; ils sont des renégats détestés par les amis et les ennemis du Chaos, soumis à la moindre lubie de leur déité. Peu de gens vénèrent ce dieu, encore moins vivent longtemps à son service. Les liens qui unissent le maître et le servant affaiblissent l’âme du guerrier, et il est rare qu’ils puissent être détruits une fois forgés.


« Écoutez maintenant ma mélodie : ah, le chant de ma flûte ! Soyez attentif à mon appel, mortel, et ne pensez pas aux choses qui vous attendent dans les ombres où mon chant de sirène vous attire. Venez hommes, venez rats, venez créatures des ténèbres. N’écoutez pas les cris de ceux qui vous ont précédé, ne voyez pas le bord de l’abysse où vos pas vous emmènent. »


Malal est le Dieu Perdu, la Puissance du Chaos qui représente la tendance aveugle de celui-ci vers la destruction, y compris de soi-même. Ses temples noirs sont froids et austères, comparés aux édifices des autres déités du Chaos. Des bûchers brûlent à des endroits apparemment aléatoires dans le hall, et une brève vision des futurs potentiels peut scintiller à l’intérieur. Un long hall est dédié aux trophées récoltés. Un Buveur de Sang se déchaîne contre les pointes enfoncées dans ses membres, le clouant sur le mur. Un Duc du Changement plumé est confiné dans une petite cage, sa peau couverte de contusions. Un Gardien des Secrets flotte, aveugle et sourd, le privant de toute sensation. Et des douzaines de Champions exposés, séparés de leurs dieux. Des scribes arpentent le sombre hall, écrivant le sort des malheureux exposés et plaçant les nouveaux arrivés.

Malal aime utiliser la ruse pour monter les Dieux du Chaos les uns contre les autres. Une formule ici, une fiole brisée là, une insurrection ou un unique mot, ce sont les outils que Malal utilise dans ses complots pour saper les Dieux du Chaos et les détruire. La puissance de Malal vient des combats de personnes seules (relativement) impuissantes essayant de combattre un despote plus puissant. Tous les esclaves complotant contre leur maître, tous les travailleurs détestant leur patron, tous les paysans regardant les riches avec colère, chaque homme criant à des dieux indifférents à propos de sa place dans la vie nourrit la puissance de Malal.

Malal est généralement décrit comme un humanoïde géant avec des caractéristiques lupines et crocodiliennes. Ses mains ont six doigts chacune. Trois yeux se trouvent sur sa tête. Des dents de lion, de requin, de vache et de rat emplissent ses mâchoires.


Zone d’influence : Malal n’est pas un dieu de guerriers ni de magiciens, de décadent ou de désespéré. Il est le dieu vers lequel les classes inférieures se tournent pour se venger des classes supérieures essayant de les juguler et de les empêcher d’atteindre leur vraie gloire. Il est également le dieu de ceux qui ont été trahis, mais manquant de pouvoir pour y remédier. Ses adorateurs viennent des gens dont la haine du Chaos est devenue si forte qu’ils se tournent vers le Chaos volontairement pour se battre sur le même niveau. Souvent un officier zélé ou un prêtre a perdu son âme au Chaos en laissant la haine l’aveugler du prix à payer.


Amis et Ennemis : Les adorateurs de Malal sont généralement solitaires. La haine ardente qu’ont tous les adorateurs de Malal les fait haïr les adorateurs de toutes les autres Puissances du Chaos, y compris les autres adorateurs de Malal ! Parfois, bien que rarement, un leader arrive et réussit à réunir une bande de Malalites par nécessité mutuelle. En ces temps, les adorateurs mortels des autres Dieux du Chaos connaissent la peur, un Champion de Malal étant craint, une bande agissant ensemble est vraiment terrifiante !

Envers les autres organisations mortelles, les adorateurs de Malal sont plus neutres, mais pas totalement indifférents. Malal est un Dieu du Chaos après tout. Cependant, le sentiment n’est pas nécessairement réciproque. Conséquemment, les adorateurs de Malal agissent généralement seuls et en secret. Cependant, il n’y a aucun problème à informer les autorités de l’emplacement ou de l’existence de groupes du Chaos rivaux. De nombreux tuyaux aux gardes, Répurgateurs et Prêtre-Guerriers viennent d’un murmure dans les ténèbres, d’une note mystérieuse, ou d’un accident fortuit. Les adorateurs de Malal essayent de ne pas déranger ces organisations également. «Les ennemis de mes ennemis…» comme disait le vieux proverbe. Beaucoup d’organisations de ce genre connaissent Malal également. Pour la plupart, ils ne font pas confiance aux adorateurs de Malal, mais ils sont content que les monstres mangent les autres monstres, et espèrent que tous soient détruits dans le processus.


Conditions requises par le culte et Commandements : Malal ne demande qu’une chose de ses adorateurs. Un dévouement total, au dessus de toutes autres choses, à la destruction des forces du Chaos. Souvent après le passage d’une horde du Chaos dans une zone, les survivants, aveuglés par la haine et la douleur, se tournent vers Malal. Celui-ci est bien plus actif envers ses adorateurs peu nombreux que les autres Dieux du Chaos. En conséquence, beaucoup de ses Champions l’ont rencontré personnellement. Il est même connu pour s’être manifesté et intervenir pour des missions particulièrement importantes. Les adorateurs de Malal sont peu nombreux, mais très puissants !


Source

  • Warhammer JdR - Il y a quelque chose de pourri à Kislev