Makiki le Sauvaj’

De La Bibliothèque Impériale

Le Grogn-Griff Makiki le Sauvaj’, ou le Rusé, dirigeait une caravane itinérante de Gobelins des plaines qui commerçait avec les diverses tribus de Peaux-Vertes des Terres Arides. C'était un gobelin massif, gras et flasque, mais très fort, avec un regard déplaisant en accord avec ses traits. Son nez relevé était inhabituel chez les gobelins, et dans son dos les autres l’appelaient le grognon (qui fait référence à une sorte de gros sanglier). Makiki avait un faible pour les snotlings, et des dizaines d’entre eux étaient éparpillés sur son chariot, riant et jouant comme des enfants malveillants. C’était des marchands, ils allaient du côté des Gobos Hurleurs, chez ceux des Dents Brisées, à la Dent Crochue et passaient par les Geysers Fétides, roulant, marchandant, vendant, achetant et volant. Le Griff était très bon pour ça, vraiment doué.

Le Griff dissimulait souvent ses forces. Il envoyait ses monteurs de loups au loin et les rappelait en cas de besoin à l’aide d’un signal lumineux ou d’un cor. Les chariots étaient déguisés en simples attelages grâce à des bâches peintes et des roues maintenues par des cordes, qui dissimulaient des balistes. Tout ça pour duper les autres peaux-vertes afin qu’ils attaquent la caravane. Mais les forces du Griff étaient disciplinées et nombreuses, et les vaincus étaient dévorés ou vendus. Parfois, la caravane de Makiki rencontrait des expéditions marchandes humaines en route pour l'Orient. Makiki appris à ne pas les massacrer mais à leur imposer une taxe à chaque fois qu'ils passaient.

Makiki fut finalement tué lachement par Skarsnik, qui avait été son prisonnier puis son lieutenant. Le Gobelin de la Nuit pris le contrôle des forces de Makiki et dirigea vers Karak aux Huit Pics.

Source[modifier]

Guy Haley, Skarsnik, Black Library, 2013