Ménogoth

De La Bibliothèque Impériale

Les Ménogoths forment une tribu qui habitait les terres du Solland et qui participa à la fondation de l'Empire. Leur divinité tutélaire aurait été Ahalt. Ce peuple était courageux, mais leurs âmes étaient pour toujours prisonnières de l’ombre des Montagnes Grises. Souvent sombres et fatalistes, les Ménogoths étaient considérés comme une tribu misérable par leurs cousins plus au nord, mais ces gens étaient des guerriers robustes et pragmatiques. Comme châtiment, ils pratiquaient la crucifixion, parfois en augmentant la souffrance de diverses manières: en brisant les jambes, ou en étalant du miel sur le visage pour attirer les insectes. Les couleurs de la tribu étaient vertes et ors.

Ils entrèrent dans la coalition qui devint l'Empire lorsque Sigmar tua Skaranorak, avec leurs alliés les Brigondiens et les Mérogens. Avant la Bataille du Col du Feu Noir, une avant-garde Orque ravagea les terres des Mérogens et des Ménogoths, et ces derniers participèrent en nombre à la bataille. Lorsque Nagash envahit l'Empire 15 ans plus tard, les Mérogens furent la seule tribu du sud à être relativement épargnée: les Ménogoths furent presque massacrés.

Les guerriers Ménogoths étaient d'agiles bretteurs en plastrons de cuir laqué ou des piquiers portant de longues lances aux hampes torsadées de cordes vertes et jaunes.

Le roi puis premier comte des Ménogoths, Markus Gothii, était un bretteur au crâne rasé, au corps mince, à l’allure de loup et au regard plein de méfiance et aux traits fins et carnassiers. Markus était un comte fier et capable et un guerrier aux immenses talents qui portait ses épées dans le dos. Il avait un fils (Vartan Gothii) et une fille, jusqu'à ce que Khaled al-Muntasir massacre sa famille et fasse de Markus un Vampire. Il combattit par la suite pour Nagash mais fut rapidement tué par Alfgéir Gunnarson.

Sa capitale était le fort de Hyrstdunn, une cité forteresse en extension qui avait tenu pendant des centaines d’années, telle une forêt de rondins de bois aux pointes acérées et de puissantes tours. Le pays alentour était rude et vallonné, il s’élevait colline après colline vers les contreforts des Montagnes Grises. La cité en elle-même offrait une piètre démonstration d’architecture, assemblage hasardeux de structures boueuses en rondins, bâties sur des ruines plus anciennes. A peu de distance se trouvait une colline au sommet aplati où les héros des Ménogoths des temps anciens étaient enterrés. Elle avait pour nom le Morrdunn et sa taille aurait dû en faire un emplacement de choix pour construire un de ces forts auxquels les Ménogoths devaient de s’appeler le peuple des collines, mais les premiers de la tribu à s’être installés ici avaient instinctivement su que cet endroit n'était pas approprié pour les vivants.

Carte politique de l'Empire à sa fondation.

Sources

Synthèse de :

  • Warhammer JdR v2 - Les Héritiers de Sigmar
  • Warhammer JdR v2 - Le Tome de la Rédemption
  • Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 1 : Heldenhammer, Bibliothèque Interdite, 2008
  • Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 2 : Empire, Black Library, 2011
  • Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 3 : Le Roi-Dieu, Black Library, 2012
  • Matt Ralphs, Life of Sigmar, Black Library, 2005

Note: Les romans de Graham McNeill inversent les positions des Mérogens (Wissenland) et des Ménogoths (Solland).