Lance-Fusées Hurlemort

De La Bibliothèque Impériale
Livre elfe.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section est une traduction non officielle d'un texte
édité par Games Workshop, qui n'a pas de VF officielle.

Bien qu'ayant cherché à rester le plus fidèle au sens du texte, nous ne
pouvons en assurer l'authentique et sincère exactitude.


Les Nains du Chaos utilisent plusieurs types de fusées à poudre noire et la Hurlemort en est l’une des plus diaboliques. Liés à l’intérieur de ces munitions, de maléfiques esprits du feu, récoltés à partir des cendres des autels sacrificiels d’Hashut, poussent des hurlements, et ce sont les cris infernaux que poussent ces esprits lorsqu’ils sont expulsés de l’arme qui ont donné son nom à ces fusée.

Les multiples ogives chargées dans la fusée Hurlemort explosent dans les airs au-dessus du champ de bataille dans une tempête de feu ; un feu qui possède une terrible soif d'énergie vitale et consumera tout ce qui entre en contact avec lui. Des vrilles de flammes hurlantes et crochues s’abattent sur le sol depuis l’explosion et se déploient en cherchant activement des victimes. Les esprits tourmentés sont loin d’être regardant quant aux chairs qu’ils vont brûler, aussi les Nains du Chaos doivent être prudents s'ils ne veulent pas sentir le courroux de leur propre arme.

En plus des infernales fusées Hurlemort, les lance-fusées qui les utilisent sont aussi capable de tirer des fusées de démolition plus conventionnel si besoin est. Ceux-ci utilisent des têtes de fusées hautement explosives avec un détonateur à retardement dans un tube en fer renforcé pour canaliser l’explosion en un seul point. La fusée est surmontée par une couronne de pointe qui lui permet de s'enfoncer dans ce qu'elle rencontre - et de s'y maintenir - jusqu’à ce qu’elle explose. De cette façon, la fusée de démolition peut perforer n'importe quels murs de pierres, même les plus denses, et peut causer de terribles blessures à toutes les grandes créatures qui se trouvent sur son chemin.

Source

  • Tamurkhan, the Throne of Chaos (traduction par Christer)