La Compagnie Maudite

De La Bibliothèque Impériale
Richter Kreugar et la Compagnie Maudite.
L’obscure légende de Richter Kreugar le Damné, chef de la Compagnie Maudite, circule dans l’Empire depuis des lustres. Une sombre histoire faite de trahison, d’avidité et de vengeance, dont les détails véridiques masqués par les racontars sont depuis longtemps devenus incertains dans l’esprit de nombreuses générations.

Les histoires les plus courantes sur la malédiction de Richter Kreugar parlent d’un jeune et fier capitaine mercenaire, talentueux, sans merci et qui, comme tout bon mercenaire, louait ses services à quiconque en payait le prix. Il y a de cela des siècles dans l’histoire du Vieux Monde, Richter s’allia à un puissant Nécromancien pour lui apporter son soutien lors d’une campagne contre l’Empire et semer la terreur dans la région forestière de Wolfenburg. On dit dans les recueils parcheminés de l’Historiata Imperiatus que l’armée impériale de Wolfenburg souffrit de pertes conséquentes au cours de cette guerre d’usure qu’elle n’espérait plus gagner. Toutefois, l’Empire s’obstina et finit par repousser le Nécromancien dans une offensive qui le chassa au plus profond d’une forêt, sans lui accorder le temps de rassembler son armée de Morts-Vivants. Suite à la débâcle du Nécromancien, le jeune mercenaire calculateur accepta une offre d’un agent de l’Empire, n’y voyant qu’une opportunité de se faire facilement de l’argent et de se trouver du même coup dans le camp des vainqueurs, ce qui est toujours préférable. Tandis que l’issue de la bataille finale demeurait incertaine, Richter joua le jeu de l’Empire et se jeta sur le Nécromancien. Celui-ci tomba sous sa lame non sans avoir eu le temps de marmonner dans un dernier soupir la malédiction qui allait causer la ruine éternelle de l’aventurier trop entreprenant. Sous ses yeux horrifiés, le corps de Richter se mit à se flétrir et quelques instants plus tard, un tas sans vie d’os et de pièces d’armure tombait sur le sol.

Ce jour vit la victoire de l’Empire et le récit de la trahison de Richter auraient pu tomber dans l’oubli si sa mort n’avait été accompagnée d’un coup du sort. La nuit suivante, Richter se leva du sol. Il fixa le monde de ses yeux vides mais ne vit qu’un ensemble d’ombres grises. La poitrine emplie de désespoir et de douleur, le mercenaire vit que de ses propres membres il ne restait que les os, il prit alors conscience de la pleine mesure des effets qu’avait eu sur sa personne le sort du nécromancien.

Et c’est ainsi que Richter se mit à courir le Vieux Monde et ses alentours. Depuis sa mort survenue il y a déjà plusieurs centaines d’années, il reste toujours en quête de l’oubli paisible qu’il n’a pas encore trouvé et a perdu le compte des fois où il fut occis pour se lever à nouveau la nuit suivante et poursuivre son existence tourmentée. Un terrible événement survient à chaque fois qu’il tue un de ses ennemis, car ceux qu’il défait se relèvent immédiatement pour le servir dans la non-vie. Il parcourt le monde en vivant une parodie constante de son ancienne carrière de mercenaire et se bat partout où il le peut pour noyer provisoirement sa colère et sa rancœur en faisant couler le sang. Il poursuit son errance dans l’espoir vain que son corps squelettique sera un jour brisé et qu’il connaîtra enfin le soulagement d’être réellement mort.

Cri de guerre : Il est depuis longtemps oublié. Le silence de la tombe plane tout autour de la Compagnie Maudite.


  • Rejoignez-nous... : Du fait de la malédiction de Kreugar, tout adversaire tué par lui ou par un membre de la compagnie voit sa chair flétrir comme si des décennies s’écoulaient en un clin d’œil. Le corps se relève dans l’instant pour devenir le compagnon de Richter pour l’éternité.


Richter possède les Objets Magiques suivant :
  • Fléau : La lame de Fléau, vieille de plusieurs siècles, est gorgée d’un sombre pouvoir et saturée de magie impie.
  • La Gemme du Damné : Ce talisman brille d’un éclat rougeâtre qui s’intensifie lorsqu’un coup est dirigé vers Richter.
  • La Bannière de Malédiction : La sinistre bannière de la Compagnie Maudite a été brandie depuis plusieurs siècles par divers guerriers asservis à Richter.


Source

  • Liste Régiments de Renom : Recueil 2004