Lézard-Tonnerre

De La Bibliothèque Impériale

Les Lézards-Tonnerres sont des monstres si colossaux que même le plus gros des Stégadons paraît chétif en comparaison. Leur pas fait trembler le sol et leur rugissement s'entend à des lieues à la ronde. Leur passage laisse un sillage d'arbre déracinés.

Heureusement pour les Hommes-Lézards, les Lézards-Tonnerres sont suffisamment rares et les jungles suffisamment vastes pour que les deux espèces ne se rencontrent que peu souvent. Lorsque le cri d'une ce des bêtes résonne, des coureurs sont envoyé vers la Cité-Temple des Hommes-Lézards la plus proche afin d'avertir la population de la proximité du monstre. Le passage d'un Lézard-Tonnerre dans une ville évoque un cataclysme naturel du même acabit que celui qui a détruit Chupayotl. Contre pareils ravages, il est nécessaire qu'un Prêtre-Mage Slann utilise ses considérables pouvoirs pour influencer l'esprit simple de la créature et la persuader de se diriger dans une autre direction.

Il y a pourtant eu une occasion ou un Lézard-Tonnerre n'a pas pu être détourné. À l'époque de la deuxième ascension du Seigneur Amoxixan, l'une de ces puissantes bêtes affronta un monstres marins qui était parvenu à se hisser sur la terre ferme depuis les fosses marines de la Côte de la Tarentule. Le combat des deux bêtes dura tout un cycle lunaire et détruisit des hectares de jungle. Les combattants finirent par atteindre les limites de Xlanhuapec, la Cité des Brumes, et plusieurs Prêtres-Mages Slanns mirent en commun leurs ressources magiques mais ils furent incapables d'accéder à l'esprit des monstres tant ceux-ci étaient plongés dans la frénésie de leur combat. Lorsqu'ils finirent par s'éloigner, totalement inconscient de la destruction qu'ils avaient semée, l'antique Temple des Égarés avait été piétiné, ainsi que le nombre incalculable de reliques qu'il abritait depuis l'époque précédant le Grand Cataclysme.

Sources

  • Livre d'Armée des Hommes-Lézards, V7