Konrad von Carstein

De La Bibliothèque Impériale
Konrad von Carstein, le membre le plus sanguinaire de la lignée des von Cartstein
« Le soleil et l'argent ne peuvent rien contre nous… du moins, pas contre notre volonté. Pas si nous sommes parfaitement convaincus qu'ils ne peuvent nous atteindre. »
- Konrad von Carstein

Peu de choses sont plus dangereuses qu'un lunatique violent, mais l’une d’elles est un lunatique violent ayant la force d’un Vampire. On ne sait pas pourquoi Vlad accorda à Konrad le baiser de Sang au lieu de simplement lui couper la tête. Peut-être son absence de scrupules et son comportement imprévisible l'amusaient-ils. On sais qu'il avait fait brûler deux villages (habitants compris) parce que le nom de la bourgade ne lui plaisait pas, qu'il avait ordonné à ses arbalétriers de se servir des chats de son domaine comme cible à l'entraînement et qu'il fit emmurer vivante sa mère pour la punir de l'avoir mit au monde sans lui avoir demandé la permission.

Mais ajouter une soif de sang bien réelle à celle déjà existante mais plus figurée de Konrad ne fit rien pour améliorer sa santé mentale. Vlad le savait, c’est pourquoi Konrad fut l'un des derniers nobles qu'il transforma en Vampire. Une fois devenu un seigneur de la non-vie, Konrad ne fit rien pour camoufler sa nouvelle nature et se nourrit ouvertement de ses amis et de ses sujets (ainsi que de rats, de chats, de vaches, d'indigents et de tout ce qui passait à côté et qui avait une carotide palpitante).

Konrad s'assigna tout seul le rôle de garde-chiourme sanguinaire de Vlad. Il exécutait tous ceux qui déplaisaient au comte, ce qui induit au passage ceux qui lui déplaisaient aussi. Ses victimes furent innombrables: des généraux, des prêtres de tout bord, les gens qui le regardaient de travers et plusieurs Nécromanciens suffisamment peu avisés pour se moquer de sa médiocrité dans le domaine de la Magie.

Lorsque Konrad usurpa le pouvoir après la destruction de Vlad, il se força à considérer autrement ces derniers, et les encouragea à le rejoindre. Il les récompensait avec largesse, car même s'il était fou à lier, il n'était pas stupide et savait qu'il avait besoin de Nécromanciens pour lever ses armées. Tant qu'ils le servaient avec loyauté, ils étaient en sécurité.

Au combat, Konrad laissait libre cours à sa sauvagerie. Escrimeur accompli, il se complaisait dans les bains de sang qu'il provoquait. Il était animé d’une rage indicible et agissait plus comme un berserk ivre de meurtre que comme le général d'une armée. Lorsqu'il était dans cet état, sa soif rouge était immense et il s'arrêtait parfois au beau milieu du combat pour lécher avidement son armure et sa lame ou pour sucer le sang de ses victimes. C’est lors d'un de ces instants d'égarement qu'il fut tué par le Thane Grufbad et le Comte Électeur Helmar lors de la Bataille de la Lande Lugubre en 2121.

Konrad était un boucher sans aucune subtilité et une machine à tuer un peu incontrôlable. Même s'il n'avait aucun talent magique, il pouvait abattre n’importe quel adversaire.


Konrad von Carstein possède l'Objet Magique suivant :
  • Épée de Waldenhof : L'héritage des seigneurs du château des Waldenhof n'a jamais été aussi bien manié qu'entre les mains de Konrad von Carstein. Cette épée est possédée par un esprit assoiffé et lacère profondément les chairs à chacun de ses coups.


Sources

  • Livre d'Armée Comtes Vampires, V7
  • Livre d'Armée Comtes Vampires, V8