Jeanne de Lyonesse

De La Bibliothèque Impériale

Jeanne de Lyonesse devint célèbre sous le surnom de "la Damoiselle de Guerre" pour avoir rallié les armées Bretonniennes en déroute lors des plus sombres pages de l’histoire de la Bretonnie. Après que le Roy Louis le Brave ait été tué devant les remparts de Couronne, en livrant bataille contre une gigantesque force d’invasion du Chaos venue de la Mer des Griffes, l’armée avait été pratiquement anéantie. Couronne était assiégée et, pour aggraver les choses, l’héritier du trône était encore un enfant incapable de gouverner la nation.

Les hordes du Chaos se répandirent dans tout le royaume, dévastant les terres et massacrant tous les braves Chevaliers qui tentaient de s’opposer à leur avancée inexorable. Au moment où tout espoir semblait perdu, la Dame du Lac apparut alors à Jeanne, parmi les ruines fumantes d’un petit village isolé de Lyonesse, et la jeune fille entendit la Dame lui dire « Jeanne, Jeanne, débarrasse ma terre de ces ennemis odieux, car leur présence m’offense ! »

Jeanne n’avait pas même dix-sept ans et n’était qu’une modeste bergère pieusement dévouée à la Dame, mais, inspirée par l’apparition, elle revêtit l’armure d’un Chevalier mort et empoigna les rênes d’un destrier qui errait sans cavalier. Puis elle se rendit à la chapelle du Graal de son village, brisa le reliquaire pour s’emparer de l’épée qui y était conservée et décrocha également d’un mur une tapisserie qu’elle fixa à sa lance avant de partir à la recherche des derniers Chevaliers, dispersés et découragés, de Lyonesse.

Quand les Chevaliers en fuite virent une simple damoiselle, à laquelle la Dame du Lac avait manifestement accordé ses faveurs, marcher bravement à la bataille contre les hordes du Chaos, ils eurent honte d’eux-mêmes et leur honneur leur commanda de la suivre, qu’elle les mène à la gloire ou à la mort ! Alors que les remparts de Couronne menaçaient de céder sous les assauts des béliers du Chaos, les défenseurs furent avertis qu’une nouvelle armée de Chevaliers accourait à leur secours, broyant sous les sabots de ses destriers tous les ennemis qu’elle rencontrait.

Au moment où les portes de la cité allaient tomber, la bannière de la Damoiselle se profila au loin, à la tête d’une troupe de Chevaliers déployée en Fer de Lance, la terrible formation pourfendit les rangs de guerriers du Chaos et entreprit de les tailler en pièces. Puis Jeanne trouva enfin le seigneur du Chaos qui commandait la horde. Celui-ci leva une grande épée au-dessus de son visage grimaçant, mais fut aveuglé au moment de frapper par le nimbe éblouissant qui enveloppait la Damoiselle, la jeune fille put le décapiter d’un seul coup d’épée !

Couronne était sauvée. Les assiégeants furent poursuivis jusqu’à la mer et exterminés. Louis le Jeune remercia Jeanne en la récompensant des honneurs de la Chevalerie, ainsi qu’en lui attribuant le duché de Lyonesse.

  • Le Nimbe de Colère Virginale : Jeanne était baignée des pouvoirs de la Dame, qui émanaient d’elle sous la forme d’un nimbe. Son épée et son armure resplendissaient d’une lumière divine, dans ses yeux brillaient les éclats d’un châtiment terrible et sa voix appelait la damnation sur ses ennemis.


Jeanne possède les Objets Magiques suivants :
  • L’épée de Lyonesse : La Dame du Lac confia à Jeanne l’épée d’un honorable et fidèle chevalier des temps anciens. Le choix de la Dame fut judicieux, car la lame détenait de grands pouvoirs contre la magie ennemie.
  • La Bannière de la Fleur de Lys : Cette bannière, ornée d’une Fleur de Lys, fut décrochée du mur de la chapelle du Graal ou Jeanne trouva l’Epée de Lyonesse. Le toucher de la Dame avait rendu à la bannière tout le brillant et la splendeur qu’elle avait le jour où elle fut brodée par des vierges du Lyonesse.

Source

  • Livre d’Armée Bretonnie, V5