Heaume d'Argent

De La Bibliothèque Impériale
« La plupart des régiments renommés de notre armée sont issus de l’une ou l’autre de nos provinces, mais ce n’est pas le cas des Heaumes d’Argent. Ces derniers sont les fils de la noblesse auxquels est donnée la chance de combattre les ennemis de notre peuple et qui possèdent les moyens de s’offrir l’équipement complet d’un cavalier en armure. Tous les nobles ont le devoir de se préparer à la guerre et d’enseigner à leurs fils les arts de l’épée et de l’arc, au même titre que ceux, plus délicats, de la poésie et de la musique. En ces temps troublés, ce n’est pas seulement notre mode de vie qui est menacé, mais notre existence même. Chaque maisonnée appartenant à la noblesse envoie ses fils combattre pour la survie de notre race. »
- Discours d’un précepteur à un jeune Haut Elfe
Les Heaumes d'Argent, d’impétueux jeunes Nobles soucieux de prouver à tous leur bravoure.
De tous les chevaliers Hauts Elfes, ce sont les Heaumes d’Argent qui incarnent le mieux la grâce martiale et la valeur auxquelles chaque jeune Asur aspire. Les Princes Dragons sont trop distants et hautains, les Patrouilleur Ellyriens un peu trop sauvages, alors que les Heaumes d’Argent sont fiers sans être méprisants, et courageux sans être insoumis. C’est pourquoi ils sont souvent les héros des légendes d’Ulthuan, plus que n’importe quel guerrier des autres royaumes.

Tandis que les roturiers vont grossir les rangs de régiments de Lanciers et d’Archers, la noblesse Elfique joue un rôle différent au sein des armées. Depuis des millénaires, les nobles Hauts Elfes combattent montés et forment la chevalerie d’Ulthuan. Bien que ce ne soit pas une obligation, rares sont les aristocrates qui s’exposent au déshonneur en refusant d’accomplir leur devoir. En outre, servir dans l’ordre des Heaumes d’Argent permet de prouver sa valeur en tant que guerrier et en tant que chef. Ils sont peu nombreux, mais leur rôle est essentiel. Ils montent de fiers coursiers, sont vêtus d’armures rutilantes et portent des lances de cavalerie à la pointe aussi dure que le diamant. Le nom Elfique qui désigne un chevalier est « Ithiltaen », ce qui signifie littéralement Heaume d’Argent, un nom dérivé de leur grands casques coniques. Les premiers Heaumes d’Argent combattirent aux côtés d’Ænarion lors de la guerre contre les Démons, et aujourd’hui il est rare de rencontrer une armée Elfique qui n’en contienne pas un contingent.

Les premières leçons enseignées à un Heaume d’Argent visent à lui faire perdre ses ambitions de renom individuel, en les remplaçant par un sens de l’honneur enraciné dans les succès de son unité. Au fil de son entraînement il apprend à maîtriser pleinement son coursier. Un Heaume d’Argent doit galoper droit vers le vacarme de la bataille, sans fléchir, et sa monture doit l’y porter d’elle-même, sans hésiter. L’esprit d’un Heaume d’Argent et celui de son destrier ne font qu’un, et la confiance qui lie un coursier Elfique à son maître est telle qu’il rend inutile l’utilisation de rênes ou d’étriers que les autres races affectionnent pour forcer leurs montures à aller au combat. Il y a peu de visions plus grandioses que le spectacle d’un régiment de Heaumes d’Argent qui abaisse ses lances et s’élance à la charge.

Tout les Heaumes d’Argent portent par tradition des heaumes en Ithilmar qui les différencient des autres chevaliers Elfiques. Au sein d’un régiment de Heaumes d’Argent, le statut est indiqué par la décoration et l’ornementation du heaume, qui est embellie au fil des ans. Par exemple, un guerrier ayant prouvé son courage ou ayant vaincu un ennemi particulièrement redoutable en combat peut arborer des rubans de soie qui flottent au vent quand il chevauche, tandis qu’un chevalier ayant tué un Démon peut porter une icône figurant un soleil ardent, avec une gemme couleur sang en son cœur. Il existe une décoration pour presque tout les faits d’armes imaginables, et un Heaume d’Argent vétéran en porte invariablement un grand nombre. De toute ces décorations, seul le champion de l’unité, appelé Grand Heaume, a le droit de porter un casque ceint de plume d’aigle, car cela symbolise l’habilité des meilleurs meneurs d’hommes.

Bien que tout les Heaumes d’Argent rêvent de pouvoir un jour ajouter des plumes d’aigle à leur casque, y parvenir est difficile et périlleux. Le Heaume d’Argent doit en effet défier et tuer en combat singulier tous les champions ennemis qu’il rencontre, quelle que soit la réputation qui les précèdent.

C’est au cours des années passées dans les rangs des Heaumes d’Argent que les nobles Hauts Elfes peuvent se distinguer, et il est rare de donner le commandement d’une force à l’un d’entre eux sans qu’il se soit auparavant montré digne de valeur au sein d’un de ses escadrons de chevalerie. À cause de cela, les Heaumes d’Argent sont souvent intrépides et se jettent volontiers dans les combats les plus dangereux, sans le moindre regard pour leur vie. Leur instruction ne leur a pas ôté toute l’arrogance caractéristique des Elfes qui les rend sûrs d’eux, si bien qu’ils croient toujours en leur réussite, quelle que soit la situation. Ils savent la gloire qui retombera sur eux s’ils l’emportent et il n’y a donc pas à tergiverser : les victoires les plus durement acquises sont celles qui donnent lieu aux plus grands triomphes et aux plus douces récompenses. À la bataille de Finuval, les Heaumes d’Argent furent les premiers à rejoindre le Prince Tyrion et à charger à ses côtés alors que les Elfes Noirs tentaient de l’encercler pour le tuer. Avec ce héros légendaire à leur côtés, ils culbutèrent l’ennemi et piétinèrent des centaines de fantassins sous les sabots de leurs montures, puis finirent par percer de part en part la ligne de bataille des Druchii.

Les Heaumes d’Argent sont des guerriers fiers, intimement convaincus de leur supériorité sur les races inférieures assez folles pour se mesurer à eux.

Sources[modifier]

  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V7
  • Livre d’Armée des Hauts Elfes, V8