Guerriers des Clans

De La Bibliothèque Impériale
« Le Skaven moyen, si l’on peut dire, a beaucoup de l’homme moyen. Il se nourrit, il combat, il a peur. Bien sûr, l’aspect physique offre une différence frappante entre les deux, tout comme le tempérament de cette bête née dans les entrailles de la terre et élevée dans la paranoïa et la jalousie. Ils constituent les lignes avant de l’Empire Souterrain, la première vague de toute attaque significative (ou défense d’ailleurs) que leurs infâmes maîtres lancent sur le champ de bataille. Je plains le général qui les sous-estime, mais je plains davantage le soldat qui doit les affronter. »
- Steffan Paulus Adelhof, érudit de Wolfenburg
Les Guerriers des Clans Skavens constituent l’essentiel des armées de l’Empire Souterrain

L’essentiel de toute armée Skaven est composé de Guerriers des Clans, la vaste horde vermineuse des combattants qui forment la classe guerrière de l’espèce. Ces Skavens appartiennent à l’un des innombrables Clans Guerriers éparpillés dans les terriers, les forteresses et les cités-cavernes de l’Empire Souterrain. Seuls les Esclaves, qui forment la classe ouvrière, sont plus nombreux que les Guerriers des Clans.

Comparés à la plupart de leurs congénères, ils sont très banals. Ils sont naturellement les hommes-rats que l’on a le plus de chances de rencontrer, aussi bien dans l’Empire Souterrain qu’à la surface. Les Guerriers des Clans vétérans deviennent "Grandes Griffes", chacun de ces militaires émérites recevant son propre contingent de guerriers sous ses ordres. Bien qu’elles soient plus expérimentées et guerroient mieux que leurs subordonnés, la plupart des Grandes Griffes ne soutiennent pas la comparaison face aux Vermines de Choc.

Les Guerriers des Clans sont plus petits que les hommes, mesurant entre un mètre vingt et un mètre cinquante. Ils peuvent être athlétiques ou malingres, et sont animés d’une énergie nerveuse comme en témoignent les mouvements constants de leur queue. Un Guerrier des Clans isolé ne représente pas une menace sérieuse pour un bon guerrier, car il n’aura ni courage ni détermination et préférera se cacher dans les ombres, craignant d’avancer et n’osant pas reculer. À moins d’être poussé par la Faim Noire, un Guerrier des Clans ne s’en prendra qu’à un être solitaire, de préférence blessé, et si possible par surprise. Mais lorsqu’ils se massent sur le champ de bataille, les Skavens voient leur courage décuplé, de même que leur férocité animale. Les hommes-rats, si lâches lorsqu’ils sont seuls, forment ainsi des régiments capables de se jeter sans hésitation contre les adversaires les plus dangereux.

Comme tous les Skavens, les Guerriers des Clans ne conçoivent la hiérarchie que dans la brutalité et se donnent souvent le plus grand mal pour battre, mutiler et d’une manière générale mater ceux qui leur sont inférieurs, à savoir les Esclaves. Dans le même ordre d’idée, les Guerriers des Clans se prosternent toujours avec la plus grande obséquiosité devant leurs supérieurs, à savoir le reste de la société hormis les Esclaves. Au sein des plus grandes forteresses, plusieurs clans cohabitent dans une tension constante, et tout guerrier saura quels clans, quels Grandes-Griffes et quels Chefs sont sur le déclin, et donc vulnérables.

Lorsqu’un Seigneur de Guerre Skaven rassemble ses troupes, les Guerriers des Clans occupent le front et le centre de l’armée. Ils forment de vastes hordes capables de submerger l’ennemi par le poids du nombre et la sauvagerie. Si le Seigneur de Guerre dispose des ressources et des contacts nécessaires, il peut adjoindre à ces unités des armes régimentaires du Clan Skryre. Ces engins ésotériques sont cependant vus avec suspicion par les Guerriers des Clans, qui n’ont que trop souvent à souffrir de leurs fréquents problèmes techniques.

Après la mêlée, les guerriers doivent se nourrir sous peine de subir les affres de la Faim Noire ; les hommes-rats écument alors le champ de bataille pour dévorer les morts et les mourants des deux camps.


Sources

  • Livre d’Armée des Skavens, V7
  • Warhammer JdR - Les Fils du Rat Cornu