Gropié Têt’en’Os

De La Bibliothèque Impériale
Livre elfe.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section est une traduction non officielle d'un texte
édité par Games Workshop, qui n'a pas de VF officielle.

Bien qu'ayant cherché à rester le plus fidèle au sens du texte, nous ne
pouvons en assurer l'authentique et sincère exactitude.

« Chef, um... c’te mur est vraiment plus gran’ k’un Troll. »
Gropié Têt’en’Os était appuyé contre un grand chêne quand il entendit cela, mais il continua à examiner le doigt qu’il venait juste de se mettre dans le nez. Il le lécha et attrapa son sac en peau clairsemé de petites bricoles.
« Non, il n’est pas grand. Regardez là et voyez combien c’te paroi est grande ».
Têt’en’Os s'échauffa puis se frappa de ses énormes poings tout en chantant « WAAAGGGGH, EN AVANT, WAAAGGGGH, TOUJOURS PLUS, WAAAAAAGGGGH ALLONZ-Y ! » Il se précipita vers le mur en faisant tournoyer follement son grappin au-dessus de sa tête, envoyant dans les airs plusieurs Gobelins inattentifs.
« Je pens’ qu’l’est devenu fou finalement » murmura quelqu’un.
Le Capitaine Frunscheld s’arrêta pour écouter, et sourit « Bien, braves soldats, il semblerait que ces Orques soient un peu frustrés ». Tout autour de lui, la Reiksguard se mit à rire bruyamment et regarda vers le mur ouest où d’autres chevaliers battaient facilement une autre charge suicidaire des peaux-vertes. La Reiksguard et leur général ne virent même pas Lé Zork Diskré menée par Têt’en’Os se glisser derrière eux. Ce fût lorsque Têt’en’Os écrasa la tête du Capitaine Frunscheld avec son bâton qu’ils réalisèrent le danger...


Gropié Têt’en’Os[1] vient des contreforts du Mont de la Corne Sanglante, dans les Terres Arides. C’est un Orque Sauvage différent de ses congénères. En tant que chef de sa tribu il est moins méfiant face à la Teknologie que ses congénères, et il encourage ses camarades de beuverie à lui rapporter toutes les nouveautés qu’ils trouvent afin de les bricoler. Son style de commandement sournois est reconnu, mais tout son potentiel ne devait être dévoilé que bien plus tard.

Lors d’une grande bataille contre une tribu des Montagnes du Bord du Monde, Têt’en’Os prit habilement ses ennemis dans un piège, il les attira dans un étroit défilé et les bombarda de pierres et de rochers. Dans un éclair de génie il avait déjà ordonné la construction d’escaliers et d’échelles sur le ravin, permettant ainsi à sa petite bande d’escalader rapidement pour surprendre l’autre armée.

Cinq ans plus tard, l’armée de Têt’en’Os fut détruite par une force punitive Impériale composée de Chevaliers du Loup Blanc et de la Reiksguard. Jurant de se venger, Têt’en’Os fuit dans les montagnes avec un groupe de compagnons digne de confiance. Trois ans passèrent avant que Têt’en’Os fasse à nouveau parler de lui, au siège de Wissenburg en 2493. Il vint des Montagnes Blanches tandis qu’une grande armée d’Orques prenait d’assaut les murs de la ville, qui étaient haut de quatre-vingt pieds et lisse. Le Capitaine de la Reiksguard commandant la garnison de la ville, Haeger Frunscheld, n’était pas préoccupé par les Orques, et il attendait que ceux-ci s’éloignent de leur propre gré une fois à court de vivres.

Au cours d’un assaut particulièrement violent, les habitants fixèrent leur attention sur le mur ouest et ils n’entendirent pas le léger bruit de l’acier sur la pierre, ni Têt’en’Os mener ses gars par-dessus le mur et sauter des remparts pour se retrouver derrière les soldats Impériaux. Inutile de dire que Wissenburg tomba en quelques heures, et Têt’en’Os peut encore être aperçu vagabondant d’une armée Orques à l’autre, essayant de venger son humiliation des mains des Chevaliers Impériaux.

Gropié possède l’Objet Magique suivant :
  • La Gross’ de Têt’en’Os: c'est un massif bâton à deux mains gravé de glyphes primitifs d’Orque Sauvage. Inscrites par le Chaman Orque de la vieille tribu de Têt’en’Os, Zarboeil le Nauséeux[2], les runes ont transformé cet instrument primitif en une arme au potentiel destructeur. Têt’en’Os porte un puissant bâton à deux mains, appelé sa « Gross’ » par les Orques de Lé Zork Diskré[3].

Source[modifier]

  • Between The Lines Special Character, Citadel Journal 7, 1994 (Traduit par ilmarith et Nyklaus von Carstein)
  1. Bigfeet Bonehead en VO
  2. Weird-eye Bogstench en VO
  3. Da Slippery Skwad en VO