Festus la Sangsue

De La Bibliothèque Impériale
Festus la Sangsue, Uberius, l’Empiriste, l’Apothicaire Noir
« Oh, vie féconde ! Oh, fléau délicieux ! Je serai l’hôte d’un millier de vies minuscules ! Le semeure de mille morts atroces ! »
- Festus la Sangsue


Si un voyageur s’égare sur les routes qui traversent les forêts jusqu’aux Désolations du Chaos, il risque de recevoir nuitamment la visite d’un individu peu recommandable. En effet, une silhouette parcourt les sous-bois en marmonnant. Des dizaines de fioles pendent à ses robes mitées et tintent en s’entrechoquant. Ce sont là les décorations virulentes qu’il entend tester sur ceux qui croisent son chemin. Cet apothicaire fou à lier est un serviteur du Dieu Nurgle ; pourtant, autrefois, il était respecté et loué par les savants et les érudits des quatre coins du Vieux Monde.

Le Docteur Festus était en effet un médecin renommé dont le talent n’avait d’égal que l’altruisme et qui fonda des hospices dans tout le Nordland. Il était spécialisé dans la fabrication d’onguents et de cataplasmes qui soignaient chaque année des centaines de personnes. Grâce à lui, le Nordland avait enrayé des épidémies de grattelle hurlante, de purpura noir et même de la virulente peste macabre.

Ce fut une épidémie de malaria nécrophage qui précipita la chute de Festus. Malgré tout son talent, il fut incapable de stopper la propagation de cette maladie extrêmement contagieuse. Il s’enferma dans son laboratoire et passa des nuits entières à chercher un remède. Les semaines s’écoulèrent sans que Festus parvienne à mettre au point son élixir. Les malades qu’il avait pris comme cobayes mourraient les uns après les autres sans qu’il puisse les sauver. Alors que le dernier d’entre eux était parcouru de spasmes fatals, Festus tomba à genoux et hurla de désespoir. Un à un, les visages émaciés des cadavres se tournèrent vers lui et de leurs mâchoires distendues sortit la même voix. Elle lui promettait les connaissances nécessaires pour soigner toutes les maladies imaginables, mais demandait en retour sa servitude éternelle. La détresse de Festus était telle qu’il accepta ce marché.

En un battement de cœur de malade, l’esprit de Festus appréhenda dans le moindre détail toutes les maladies et afflictions connues de Nurgle. Évidemment, cela le rendit instantanément fou. Toute trace de compassion disparut de son âme, ne laissant à la place qu’un savoir immense, et le désir insatiable de l’expérimenter. Festus devint ainsi l’Archiatre de Nurgle, celui qui part en guerre afin d’affiner ses recherches révoltantes. Bien que ses talents de médecin soient encore plus grands qu’avant, malheur à ceux qui croisent sa route, car il n’hésite pas à les forcer à ingurgiter ses potions dans sa quête sans fin visant à donner naissances à de nouvelles formes de vie.


Festus possède l’Objet Magique suivant :
  • Potions Nauséabondes: Festus trimballe son arsenal de fioles, potions et alambics. Pour les adeptes de Nurgle, ces préparations sont des baumes, mais pour les autres, ce sont des poisons mortels.

Sources[modifier]

  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V7
  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V8