Exécuteur de Har Ganeth

De La Bibliothèque Impériale
Brutaux, impitoyables et sans merci même sans provocation, ces agents du massacre honorent brillamment les bénédictions de Khaine.
« Parmi les guerriers qui se battent au sein de notre population, il est utile de mentionner la cité de Har Ganeth, connu sous le nom de Ville Maudite par les esclaves qui y sont envoyés. Cette cité est entièrement dévoué au service de Khaine sous l’aspect de l’Exécuteur, et l’art de la mort y est enseigné jusqu’à son paroxysme. Les guerriers d’élite de cette cité sont les Exécuteurs, qui comptent parmi les meilleurs combattants du Roi Sorcier. Assurez-vous de toujours traiter le seigneur de Har Ganeth avec courtoisie, car nul Druchii ne souhaite sentir sur son cou la caresse des lames de ses sujets. »
- Discours d’un précepteur à un jeune Elfe Noir


Har Ganeth est le centre spirituel du culte de Khaine et accueille de nombreux autels voués au Dieu du Meurtre, dominés par la structure cyclopéenne du Grand Temple. C’est depuis Har Ganeth que Hellebron l'Ancienne règne sur les Furies, et des milliers de victimes y sont conduites pour être sacrifiées sur les autels fumants. Après une grande victoire sur une armée de Hauts Elfes qui avaient inconsciemment attaqué la ville, des milliers d’entre eux furent conduits au sommet du temple pour y être décapités par ses gardes. Ces exécutions suscitèrent une telle liesse parmi la population de la ville qu’elles sont devenus l’un des piliers culturels de Har Ganeth.

Les gardes du temple sont devenus si habiles dans leur office qu’ils sont désormais appelés les Exécuteurs de Har Ganeth. Ce sont les plus cruels des cruels, des virtuoses dans leur domaine et leurs Draich sont toujours prêts à répandre le sang au nom de Khaine. Chacun d’entre eux est tenu de passer la moitié de sa journée à monter la garde, et l’autre moitié à s’entraîner aux armes, tout en chantant les louanges du Dieu à la Main Sanglante. Au combat, ces guerriers sont redoutables face à l’élite des forces adverses - qu’ils cherchent souvent à affronter en priorité - car ils allient la force brute avec une précision et une efficacité sans pareilles. On raconte qu’un Exécuteur convenablement entraîné connait le moyen de tuer n’importe quelle créature d’un seul coup, que ce soit par décapitation, éviscération, ou d’une simple estocade en plein cœur. Bien qu’ils vénèrent le Dieu du Meurtre comme les Furies, ce ne sont pas des bouchers frénétiques, mais des tueurs méthodiques et méticuleux qui tirent une grande fierté de leur capacité à éliminer un adversaire en un minimum de coups. Pour eux, le meurtre est un art, ils sont toujours attentifs aux centaines de danses qu’effectuent un corps quand leurs lames tranchent la chair, aux dessins que fait le sang qui gicle et se réjouissent du dernier râle de leurs victimes lorsqu’ils les suppriment avec leurs armes dévastatrices. Ce sont des meurtriers impitoyables qui considèrent que leur fonction est sacrée et qui, à la différence des autres Elfes Noirs, tuent toujours leurs victimes rapidement et proprement. Ils sont en compétition constante les uns avec les autres pour savoir qui rapportera le plus de têtes proprement coupées.

Les Exécuteurs sont techniquement sous les ordres direct d’Hellebron, mais le Seigneur Noir actuel d’Har Ganeth, Vraneth le Cruel, a réussit - après d’intenses négociations, d’habiles marchandages et de discrètes éliminations - à faire en sorte que les Exécuteurs deviennent les soldats et les défenseurs de la cité, et qu’ils soient donc également sous ses ordres à lui. Cette passation de pouvoir à grandement augmenté le prestige de Vraneth, mais également la crainte qu’il suscite parmi les Druchii.

  • Le Draich : L’arme rituelle de ces élus de Khaine est le Draich. Chaque Draich est façonné individuellement par l’Exécuteur qui le maniera, sous la supervision des armuriers du Grand Temple, et peut prendre la forme d’un espadon acéré, d’une épée barbelée ou d’une lame pesante évoquant une hache, en fonction des goûts personnel des Exécuteurs qui affine son arme, au fur et à mesure qu’il apprend son métier, pour ne faire plus qu’un avec elle. En fait le mot « Draich » désigne l’exécution elle-même et l’adresse de l’officiant tout autant que l’arme spécifique utilisé pour la mettre en œuvre.

Sources

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V6
  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V7