Enclumes de Sigmar

De La Bibliothèque Impériale

Parmi les nombreux extrémistes qui prétendent comprendre la véritable nature de Sigmar, il y a ceux qui portent le fardeau des atrocités que l'Empire a laissé perpétrer. Pour eux, chaque nouveau Mutant, chaque calamité, chaque incursion, chaque guerre n'est qu'un signe de plus du mécontentement de Sigmar. Témoins des fruits de ces conflits et des vies déchiquetées de ceux qui y ont survécu, ils ne peuvent tolérer davantage l'horreur de ce monde et se consacrent à le purifier.

Les Enclumes de Sigmar constituent un assemblage insolite d'extrémistes qui s'imposent de terribles épreuves pour tenter coûte que coûte d'éviter que l'ire de Sigmar ne s'abatte sur des innocents en l'attirant sur eux-mêmes. Ils passent l'essentiel de leur temps à trouver de nouveaux moyens de se châtier, sans aller jusqu'à la mort. La plupart des Enclumes se flagellent et badigeonnent les plaies de sel, mais certains se découpent des lambeaux de chair, avant d'imbiber les lésions de verre pilé, de sable ou de chaux. Ils s'exposent aux flammes, aux coups et à toute méthode horrible qui leur permet de s'assurer que l'Empire reste sous la main protectrice de leur divinité.

En général, les Enclumes se rassemblent en groupuscules d'une douzaine d'hommes et de femmes. Ils restent rarement bien longtemps au même endroit, car les autochtones tolèrent difficilement leurs pleurs et leurs gémissements continus. Mais ils se déplacent surtout pour que les cloques qui leur recouvrent les pieds suintent et restent béantes. Ces groupes n'empruntent jamais la voie la plus aisée : ils errent à travers la nature sauvage sans passer par les routes et les sentiers. Les taillis de ronces et d'épineux ont leur prédilection, car ils assurent une chair lacérée et dégoulinante. Les Enclumes restent relativement peu nombreuses, ce qui ne surprendra personne.

Source[modifier]

Warhammer JdR - Le Tome de la Rédemption