Cour des Trêves

De La Bibliothèque Impériale
« Lorsque Khorne décline, ses frères conseillent la paix pour travailler sur leurs complots. »
- Surtha Ek, Norse

La Cour des Trêves est un lieu à part dans les Royaumes du Chaos, une zone franche où les Dieux peuvent se retrouver pour parlementer. Quelle que soit l’étendue des territoires des quatre dieux selon les aléas du Jeu Divin, la Cour des Trêves est toujours accessible depuis leurs domaines. Comme son nom l’indique, c’est là que sont négociés les armistices qui sont inévitables, car plus un conflit se prolonge entre deux Dieux, plus les autres en profitent pour accroître leur pouvoir. Les Dieux du Chaos sont des créatures égoïstes et ils mettront fin à leurs actions dès que celles-ci contribueront à l’hégémonie de leurs pairs.

Chacun d’eux possède une voix à cette table, car l’équilibre des pouvoirs est ténu dans le Royaume du Chaos, et peut changer au gré des arrangements. Aucun des quatre frères n’est jamais assez influent pour en écraser un autre à lui seul, ce qui d’ailleurs est une chance. En effet l’ordre naturel des choses serait irrémédiablement bouleversé si l’un des dieux du Chaos triomphait des autres, car le tissu même de la réalité se déchirerait et l’univers serait détruit en une battement de cil.

Le déroulement des négociations entre les Dieux du Chaos se conforme à leur personnalité. Khorne formule toujours ses exigence avec colère, même s’il n’est pas en position de force. Nurgle est prolixe et discourt de façon enjouée avec son interlocuteur, alors même qu’il complote contre lui sans considération pour ses doléances. Slaanesh parle suavement mais rarement, car il préfère offrir des présents en les emballant de phrases exquises qui ne sont qu’autant de promesses de trahison. Le plus trompeur des quatre est Tzeentch, qui joue adroitement dans cette partie de bluff et de marchandage. Pour lui, les intentions de ses frères sont claires comme de l’eau de roche et malléables comme de l’argile. Il est très rare que Tzeentch soit floué à la Cour des Trêves, et il a plus d’une fois renversé le cours du Jeu Divin à l’occasion d’une de ses assemblées.

Sources[modifier]

  • Warhammer JdR V3 - Liber Mutatis (traduction par Monzoobo)
  • Warhammer JdR V3 - Liber Infectius (traduction par Christer)
  • Livre d’Armée des Démons du Chaos, V8