Colosse Nécrofex

De La Bibliothèque Impériale
Livre elfe.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section est une traduction non officielle d'un texte
édité par Games Workshop, qui n'a pas de VF officielle.

Bien qu'ayant cherché à rester le plus fidèle au sens du texte, nous ne
pouvons en assurer l'authentique et sincère exactitude.

« Seuls les humains ont l'esprit pour le voir. Nous, les Druchii, sommes trop blasés dans notre cœur, trop touchés par les maladies de la méchanceté et de la mélancolie, nos palais trop désabusés. Quant aux autres, ils sont trop brutaux, trop peu subtils ou tout simplement trop arrogants et faux pour admettre la vérité. Seules ces créatures délicieusement folles et éphémères qu'on appelle l'Homme - nés un pied dans la tombe par rapport à nous et pourtant toujours si désespérément affamés de continuer à exister, quel qu'en soit le prix. La vérité est élevée dans leurs os. Eux seuls peuvent faire des merveilles aussi dépravées de cadavres torturés et de désir amer, eux seuls voient vraiment l'avenir. Un jour, tôt ou tard, malgré toutes nos sorcelleries et notre orgueil, un seul roi régnera et je le nomme Mort.»
Shadra l'Impur, Oracle du Sang de Karond Kar
Le Marcheur de la Mort de Sorn Peau-de-goule, un Colosse Nécrofex créé à partir d'un bateau.

L'art maléfique de la Nécromancie a donné naissance à de nombreuses créations morbides dans le monde - des carcasses humaines animées en Zombies sans cervelle à des créatures cauchemardesques et insensées, en partie chair morte et en partie automates, amenés à la vie pour servir les desseins mauvais du Nécromancien. Parmi ce dernier type bancal, l'un des plus singuliers et terrifiants sont les Necrofexus Incabula Macros, comme ils sont nommés dans le maudit Livre Rouge de Van Hel, et plus largement dans l'histoire des arcanes en tant que Colosse Nécrofex.

Ces créations sont le plus grand travail de l'art sombre des Nécromanciens, bien au-delà des capacités des simples releveurs de cadavres dans les bois et des magiciens soumis aux lignés des Vampires. Seuls les Nécromanciens au pouvoir et à la vision singuliers tels que les plus grands héritiers des Nécrarques et les plus infâmes Maîtres Nécromanciens tels que Sorn Peau-de-goule et le légendaire Frederick Van Hal lui-même sont capables de les façonner. Ces colosses varient en taille et en composition, mais restent toujours fidèles à la même forme de base : un humanoïde monstrueux, semblable à un géant, façonné sur une charpente de bois, de fer ou d'os, sur laquelle la chair et la musculature des morts ont été liées et façonnées avec des dizaines ou parfois des centaines de cadavres utilisés dans sa création. Leurs corps horribles, cadavres cousus et scellés dans la graisse humaine, sont laissés sans tête pendant les longues heures de rites sombres et terribles nécessaires pour les préparer et lorsque le temps arrive pour insuffler une vie impie dans la forme, dans le cou vide du monstre sans tête, des humains vivants sont fouettés et cousus par une chirurgie profane. L'âme de ces sacrifiés vivants doit être forte, car ces abominations ne peuvent être contrôlée par la magie nécromantique que par une seule force vitale. Si l'âme de la tête périt, la création entière sera déchirée par les Morts-Vivants haineux qui composent son tissu dans une frénésie autodestructrice. Mais si ces rites sombres et blasphématoires réussissent, le Nécromancien aura créé une monstruosité vraiment terrifiante, une gaine de chair sans vie qui ne craint ni la douleur ni les blessures, un vortex ambulant d'énergie mortelle autour duquel les âmes des damnés hurlent et contre lequel aucun mortel ne peut se tenir. Tant de pouvoir concentré ne peut créer un esclave sans esprit, ainsi les Colosse Nécrofex possèdent une volonté mortelle et un appétit sanguinaire, et ils survivront souvent à leur créateur, voire même causeront leur perte si le contrôle de leur maître se relâche un instant.

Dans l'histoire du Vieux Monde, la création de Colosse Necrofex a été heureusement rare, mais dans leur sillage, des histoires terribles ont pu naître, de la terreur du Géant de potence de Bögenhafen au Marcheur de la Mort de Sorn Peau-de-goule, qui a peut-être façonné le plus grand Colosse Necrofex à partir de l'épave de l'Entraveur de fer, une galéasse utilisée comme prison flottante ; Après l'avoir coulé dans une terrible tempête qu'il avait convoqué, il l'a articulé avec les corps des noyés. Mais l'exemple récent le plus connu d'un Colosse Necrofex vient de l'Infante Leanora Navrre, maintenant connue dans le folklore sous le nom de la Fille des Ténèbres qui, après avoir été chassée par les nobles d'Estalie pour ses crimes, a osé se lier dans un Colosse Necrofex et a ravagé ses anciens domaines pendant plus d'un siècle comme un Démon de la nuit.

Source

  • Monstrous Arcanum (traduit par un ostlandais égaré)