Coatl

De La Bibliothèque Impériale

L’une des créatures parmi les plus rares et les plus énigmatiques de Lustrie est sans conteste le Coatl. Son corps est long et écailleux comme celui d’un serpent, sa tête ressemble à celle d’un Dragon et il arbore des ailes recouvertes de plumes. Il semble que ces serpents ailés soient plus que de simples accidents de l’évolution, car ils manipulent fort bien les Vents de Magie et l’on murmure qu’ils ont le pouvoir de modifier la jungle qui les entoure pour éloigner les envahisseur des lieux sacrés où ils résident, voire pour les attirer vers infesté de sangsues. Il est possible que les Coatls soient apparenté à la divinité des Hommes-Lézards que l’on nomme Tepok l’Insondable, et ces derniers les vénèrent, voyant en eux les avatars du Dieu de l’Air, de la Magie et des Lieux Sacrés. Les Prêtres Skinks implorent souvent leur venue lorsque des lieux saints sont menacés.

Lorsque les Coatl attaquent, ils ne laissent que rarement des témoins. Les quelques survivants parlent d’une force élémentaire terrifiante capable d’invoquer les antiques puissances à l’oeuvre dans la jungle. Le Coatl jaillit des cieux, porté par un ouragan qui parcourt la canopée et rend fous ses habitants. Le ciel s’assombrit et le jungle devient vivante, les intrus sont rapidement désorientés et se perdent pour toujours dans ce maelström bouillonnant d’énergie mystique.

Sources

  • Livre de Campagne estivale 2004 : Lustrie
  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V7