Chevaliers du Griffon

De La Bibliothèque Impériale
Bannière de l’Ordre des Chevaliers Griffons

Les Chevaliers Griffon sont sans hésitation l’Ordre le plus militarisé et le plus discipliné de l'Empire, les manœuvres faisant partie de leur entraînement journalier. Un vétéran de cet ordre est un exemple de discipline et de talents martiaux sur le champ de bataille, capable d’attaquer, de contre-attaquer et de battre en retraite avec efficacité selon les aléas du combat.[1] Les chevaliers Griffon comprennent peu de membres, recrutés dans l'aristocratie locale[2] de Nuln, chargés de protéger les temples de Sigmar dans tout l'Empire[3], en particulier le grand temple de Sigmar, ainsi que les doyens du culte lors de leurs déplacements.[1] Seuls ceux qui ont chevauchés un demigriffon au combat reçoivent l’honneur de garder le Grand Temple de Sigmar à Altdorf. [3]

L’Ordre

Magnus le Pieux fonda les Chevaliers du Griffon en 2305 dans le cadre de la reconstruction de l’Empire, après la Grande Guerre Contre le Chaos. Ils forment un Ordre relativement récent en comparaison des nombreuses autres institutions chevaleresques de l’Empire. Constitués des cent Chevaliers Panthères les plus pieux[1], loyaux et dévoués[4], qui se sont battus pour libérer Praag, il s’agit de templiers (contrairement aux Chevaliers Panthères) consacrés à Sigmar et à la protection de son culte. Leur rôle principal est de veiller sur le grand temple de Sigmar de la capitale. Depuis l'ascension de Wilhelm II Holswig-Schliestein en 2429, la cour impériale est passée de Nuln à Altdorf. Comme Magnus a créé les Chevaliers du Griffon dans le but principal de garder "le Grand Temple de Sigmar dans la capitale de l'Empire", les Chevaliers l'ont pris littéralement et se sont installés dans le Grand Temple de Sigmar à Altdorf.[5]

L’Ordre entretient de bonnes relations avec le culte de Sigmar mais celles qui le lient à la Reiksguard sont beaucoup plus tendues, parce qu’elle estime qu’il empiète sur sa juridiction d’Altdorf et son rôle de gardienne de l’Empereur. Les relations ne sont pas meilleures avec les Chevaliers du Cœur Ardent, la garde personnelle du Grand Théogoniste, qui se livrent avec les Chevaliers du Griffon à une lutte d’influence au sein même du grand temple.

Les Chevaliers

Les chevaliers du Griffon s’entraînent dans la caserne attenante au grand temple. On dit qu’ils sont les plus déterminés de tous les templiers. Ils sont fiers de leur héritage et de l’honneur qui leur a été fait, au point de friser bien souvent l’arrogance. Leurs détracteurs estiment qu’il s’agit là de l’une de leurs faiblesses ; les chevaliers y voient au contraire une force.

Les chevaliers du Griffon revêtent toujours leurs plus beaux atours quand ils paradent ou combattent, portant bien souvent une armure de plaques laquée de vert foncé et d’or[1] ou d'acier bleuté brillant, bien que de nombreux membres portent aussi du noir pour rappeler leur fondation à Nuln.[6] Ils portent souvent la peau de bêtes sauvages (héritage de leurs origines de Chevaliers Panthère) et leur héraldique représente un griffon rampant brandissant une épée.[5] Jadis, le rite de passage du grand maître consistait à capturer et à dépecer un griffon dont il portait ensuite la peau, mais ces créatures sont aujourd’hui très prisées dans les ménageries impériales, si bien que ce rite est tombé en désuétude. Au combat, ils manient le marteau et l’épée, sans oublier la lance d’arçon à laquelle flotte au vent leur bannière. Les caparaçons des chevaliers griffon est d’un profond cramoisi pour refléter la dette de sang des chevaliers, et de l’Empire, envers le fondateur de l’ordre : Magnus le Pieux.[3]

Les chevaliers du Griffon passent le plus clair de leurs journées à patrouiller dans le grand temple de Sigmar, protégeant les chapelles saintes et reliques, sans oublier les prêtres et autres membres du culte. La seule zone sur laquelle leur juridiction ne s’étend pas est constituée des appartements privés du Grand Théogoniste, protégés par les Chevaliers du Cœur Ardent. Quand un prêtre du grand temple doit effectuer un déplacement, il peut demander à être accompagné par un Griffon ; un lecteur ou archilecteur peut quant à lui exiger la présence d’une unité complète de gardes du corps.

Membres notables

Blason griffons.jpg
  • Graf Randolf de Grunburg : Autrefois jeune et impétueux noble de Grunburg, Randolph fut envoyé par son vieux père auprès des chevaliers du Griffon pour tempérer ses humeurs. Enfin calmé, Randolph est un exemple brillant de noblesse et de chevalerie, sans doute plus pieux encore que ce que son père escomptait. Lorsque celui-ci mourut, Randolph remit le château et la fortune de sa famille à l’ordre. Après la Tempête du Chaos, les chevaliers du Griffon voient leurs missions s’élargir, les temples de Sigmar de l’Empire ayant entre autres besoin de leur protection. Randoplh a ouvert un centre d’entraînement pour toute une nouvelle génération de chevaliers du Griffon au château familial de Grunburg.[1]
  • Le Précepteur Kogswald commandait le détachement de gardes du corps du Comte Électeur Wilhelm II Holswig-Schliestein du Reikland au cour de sa campagne contre Grom la Panse des Monts Brumeux en 2424 CI.[7]

Sources

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Warhammer JdR v2 - Le Tome de la Rédemption
  2. Livre d'Armée de l'Empire v8
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 White Dwarf France 217
  4. White Dwarf France 138
  5. 5,0 et 5,1 Warhammer RPG v3 - Omens of War
  6. Uniform and Heraldry of the Empire
  7. Nike Kyme, Les Armées de l'Empire Tome 4 : Sombrelames, Black Library, 2012