Charrette Macabre

De La Bibliothèque Impériale
Ces chars nécromantiques imprégnés de pouvoir occulte et surnaturel incitent les Morts-Vivants à commettre des actes encore plus macabres, et les flammes infernales jaillissant de braséros lugubres infiltrent l'air de fragments de Malepierre.

Lorsque Vlad déchaîna ses armées sur l'Empire, ses rangs de Squelettes et de Zombies s'ouvraient parfois pour laisser passer d'ignobles Charrettes Macabres. Conduits par d'inquiétantes silhouettes noires, ces chariots sont un amalgame de bois vermoulu, de métal et de chair malade et portent une cargaison de membres frémissants. Des mains griffues émergent parfois de l'habitacle pour se saisir de quiconque s'approche trop près.

Une Charrette Macabre agit comme un véritable aimant à Magie Noire. Elle tire son pouvoir du sol et de l'air et l'utilise pour animer les morts autour d'elle. Certaines sont coiffées d'une grande cloche dont le battant est fait de Malepierre. Lorsque des sorts de Nécromancie sont jetés sur la charrette, la cloche émet un glas menaçant et des volutes de magie noire s'échappent du véhicule. Sous l'influence de cette lugubre chamade, les cadavres disloqués guérissent et les morts se relèvent. D'autres sont surmontées d'un brasier aux flammes sombres et la fumée qui s'en échappe contient des particules de Malepierre qui interfèrent avec les Vents de Magie et font perdre la tête aux sorcier ennemis

Si Vlad eut souvent recours au pouvoir des Charrettes Macabres pendant sa guerre contre l'Empire, il ne fut pas leur créateur. Lors de la Geheimnisnacht de 1111, Morrslieb déversa d'énormes météores sur les terres de Sylvanie et des légions de victimes de la peste se relevèrent de leur charnier. Les éclats de Malepierre affectèrent également les fardiers utilisés pour convoyer les cadavres jusqu'aux fosses à chaux.

Les corps fusionnèrent pour former des masses de chair non-morte, et leurs cochers furent transformés en des créatures surnaturelles et décharnées. Frederick Van Hal rassembla une armée de Morts-Vivants à partir des légions titubantes des morts ressuscités, et usa de Magie Noire pour lier les Charrettes Macabres à sa volonté. Imprégnées de Malepierre et animées par la malice de Vanhal, elles devinrent des relais pour la sorcellerie du nécromant. Lorsque son apprenti se retourna contre son maître et le tua, les charrettes échappèrent à tout contrôle. Sans l'influence de Vanhal, elles se dispersèrent.

Bien que la plupart aient été traquées et brûlées, il reste des Charrettes Macabres qui errent depuis plus d'un millier d'années sur les routes et les pistes crasseuses de Sylvanie, n'apportant que mort et misère dans leur sillage. Par les nuits sombres, elles pénètrent dans les villages, réveillent les morts dans leurs caveaux et souillent les rêves des vivants de visions d'agonie et de décrépitude. Ces étranges machines sont très prisées des Comtes Vampires, car les Morts-Vivants qui marchent à leurs côtés combattent avec une vigueur frénétique, très profitable à la ligne de bataille de l'armée.

On trouve des engins similaires près de la cité maudite de Moussillon. Le folklore Bretonnien évoque des convois funèbres parés de lambeaux de peau teinte dans des couleurs vives, appelés "Charnevals". Les gestes morbides mentionnent le fait que les vivants qui les croisent sont parfois drainés de leur vitalité, puis leur corps décharné va rejoindre la sinistre procession avant de disparaître dans la nuit, guidée par le charretier vers la bataille et la destruction.

Source

  • Livre d'Armée Comtes Vampires V5
  • Livre d'Armée Comtes Vampires V8