Cerbères du Rivage

De La Bibliothèque Impériale
Cerbererivage.jpg
Pour les Cerbères du Rivage, la mer est le site sacré de Manann, dans lequel nul humain n’est autorisé à pénétrer. C’est pourquoi leur œuvre secrète consiste à empêcher les navires de prendre le large. Cela passe souvent par le sabotage des bateaux à quai, que ce soit en pratiquant de petits orifices sous la ligne de flottaison ou en mettant le feu à tout le navire. Les fidèles les plus audacieux détruisent les jetées et les équipements portuaires, tandis que les plus violents intimident les marins pour qu’ils restent à terre et vont jusqu’à les tuer s’ils ne suivent pas leurs conseils appuyés.

Les Cerbères estiment que la plupart des soi-disant Prêtres de Manann ne sont que des ennemis de la divinité, qui encouragent activement la population à profaner ses eaux saintes. Ainsi, ils s’en prennent souvent aux temples de Manann, la matriarche Camille Dauphina étant l’objet privilégié de leur haine. Ce ressentiment est partagé ; la plupart des prêtres orthodoxes de la foi se réjouiraient de voir cette secte balayée. Le châtiment officiel contre ses membres n’est autre que la noyade en mer.

On ne rencontre la secte que dans les environnements côtiers, les autres lieux étant trop distants des profanateurs pour que l’action des fidèles soit efficace. Beaucoup de membres sont néanmoins issus des terres. Les survivants de naufrages sont également courants, car ils ont été témoins directs de la colère de Manann. Ces extrémistes s’organisent en groupuscules sans relation les uns avec les autres. Quand l’un de ces groupes s’avère trop important pour son site, il détache quelques-uns de ses membres pour aller fonder d’autres cellules ailleurs. Ces derniers ne dévoilent jamais leur site d’origine ou changent de nom pour éviter que l’on remonte leur piste.

Les Cerbères ne s’en prennent jamais aux navires en mer, car cela reviendrait à aggraver le sacrilège. Ils s’opposent donc autant à Stromfels que tout fidèle reconnu de Manann.

Source[modifier]

  • Warhammer JdR - Tome de la Rédemption