Borgio "Casse-Murailles"

De La Bibliothèque Impériale
Borgio "Casse-Murailles", l'homme qui pouvait dormir, lire un livre et mener un siège...en même temps !
Borgio, Prince de Miragliano, a été surnommé le "Casse-Murailles" à cause de sa grande expertise des sièges. On dit qu'aucune cité, même Miragliano avec ses fameux remparts, ne pouvait lui résister. Il est certain que Borgio était un maître tacticien, et qu'il remporta la plupart de ses batailles. En trois grandes victoires, il fit de Miragliano la principauté la plus puissante de Tilée. Par la suite, ses ennemis évitèrent les batailles rangées pour s'abriter derrière les murs de leurs cités et succomber malgré tout aux techniques de siège de Borgio. Il était également un politicien adroit, bien que plutôt tyrannique. Ses opposants et ses rivaux ne faisaient pas de vieux os !

Tout au long de sa carrière, Borgio a combattu toutes les principautés et républiques de Tilée pour une raison ou pour une autre, allant d'un désaccord commercial à une vendetta contre un prince rival ayant tenté de le faire assassiner. Il y eut tant de tentatives d'assassinat contre sa personne, dont certaines ont bien failli réussir, qu'il gagna la réputation d'un homme qu'il faut tuer plusieurs fois si l'on veut être sûr de son coup !

On dit que Borgio, vainquit une Waaagh! d'Orque en les divisant en trois. La légende ne précise pas si cette division concerne la horde ou les Orques eux-mêmes. On dit aussi qu'il pouvait monter a cheval, lire un livre et dormir en même temps ! Une autre anecdote raconte comment il fut capturé par la princesse pirate de Sartosa et s'échappa en plongeant dans la mer depuis la tour du donjon (qui était penchée fort à propos au dessus d'une grande falaise) pour traverser le Detroit des Pirates à la nage jusqu'en Tilée. Il revint alors avec une flotte de mercenaires, captura la princesse et ne la libéra qu'en échange d'une énorme rançon tirée des butins amassés par les pirates lors de leurs innombrables pillages ! Si cette histoire est vraie, elle dû aussi se passer au début de la carrière de Borgio. La rumeur dit aussi qu'il écrivait d'excellent poèmes, faisait sa propre cuisine (en homme prudent) et pratiquait la lutte avec les lions. Lorenzo Lupo Borgio est connu pour son utilisation de tactiques et de troupes nouvelles et inhabituelles, qui ont souvent pris ses ennemis au dépourvu. Il a certainement eu accès aux manuscrits de Leonardo dans la bibliothèque du Palazzo princier de Miragliano. C'était un homme grand, imposant et très robuste. Lors d'un siège, il mettait pied a terre pour mener en personne l'assaut des remparts et il retirait son armure pour descendre creuser avec les sapeurs. Cela lui valait un grand respect de la part de ses hommes et la loyauté de ses troupes, loyauté que lui enviaient nombre de généraux mercenaires !

Cependant cette loyauté n'était pas de mise à sa cour, parmi les intrigants et les espions à la solde de ses rivaux qui le savaient invincible au combat et utilisaient des moyens détournés. Son long règne se termina par sa mort dans son bain, une fourchette à rôti empoisonnée fichée dans le corps ! Les circonstances demeurent mystérieuses, mais c'est probablement le seul endroit où un homme tel que Borgio avait pu être pris par surprise. Beaucoup pensent que son mariage avec Dolchellata, la sœur aînée plutôt acariâtre de Lucrezzia Belladonna, fut sa perte…

La mort de Borgio provoqua des combats de rue dans Miragliano entre les diverses factions qui convoitaient le pouvoir. L'excellente armée de Borgio se dispersa et de nombreux régiments illustres continuèrent leur carrière dirigés par leurs capitaines pour devenir de célèbres Régiments de Renom se louant au plus offrant.

  • Trompe-la-Mort : Borgio avait la réputation d'être très difficile à tuer, réputation qui semble justifiée vu le nombre de tentatives d'assassinat auxquelles il a réchappé, ainsi que le nombre de blessures au combat qu'il a subit.
Borgio possède les Objets Magiques suivant :
  • Masse de Puissance: Borgio a fait fabriquer cette arme à partir d'un boulet de canon qui l'avait frappé en pleine poitrine. Il s'en était sorti vivant et considérait depuis ce projectile comme porte-bonheur.
  • Armure de cuivre : Cette armure lourde, peut être magique, protège Borgio, mais moi bien que sa chance !
  • Heaume Grimaçant: Sensé provoquer la peur… même si c'est de Borgio lui-même qu'il faut avoir peur…

Source

  • Livre d'Armée des Mercenaires V5