Bataille de Hel Fenn

De La Bibliothèque Impériale
Livre elfe.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section est une traduction non officielle d'un texte
édité par Games Workshop, qui n'a (pour l'instant) pas de VF officielle.

Bien qu'ayant cherché à rester le plus fidèle au sens du texte, nous ne
pouvons en assurer l'authentique et sincère exactitude.


Les armées vivantes et mortes-vivantes se heurtent à la bataille de Hel Fenn
« Nos tirailleurs se retirèrent devant l’assaut des morts-vivants, ils lâchaient leurs armes et hurlaient de terreur. Les horreurs squelettiques de Mannfred von Carstein suivirent imprudemment, leurs doigts osseux cliquetants alors qu’ils tenaient fermement leurs lances. Ils marchaient sur nous, leurs crânes grimaçant. Mais le comte du Stirland était rusé, et les mâchoires de son piège étaient sur le point de se refermer. »
- Kurt Vanhlem, arbalétrier du Stirland


En 2010 (Calendrier Impérial), le maléfique Seigneur Vampire Vlad von Carstein saccageait les provinces du Solland et de l’Ostermark après avoir soigneusement développé et assuré son pouvoir en Sylvanie, qu’il avait gouverné pendant deux siècles sous différentes identités. Malgré la défaite finale de Vlad, à Altdorf, et la mort de son successeur, Konrad von Carstein, à la Bataille de la Lande Lugubre en 2121 (CI), les Guerres des Comtes Vampires ont continué. Mannfred von Carstein assiégea Altdorf en 2132 mais fut défait par l’incantation du Grand Rituel de Bannissement par le Grand Théogoniste Kurt III. Repoussé jusqu’en Sylvanie, Mannfred leva une armée dont les effectifs furent estimée par certains à plus de cent mille, comprenant des cadavres "frais", des Vampires, des Goules, des Zombies et même des paysans mortels de Sylvanie restés esclaves des von Carstein.

Le Comte Électeur Martin du Stirland se lança à la poursuite au Seigneur Vampire, car il avait de bonnes raisons de détester Mannfred. Sa province, voisine de la Sylvanie, avait terriblement souffert à cause des von Carstein. Cependant, quand il arriva à Hel Fenn, au milieu de Sylvanie, en 2145 CI, les forces du Stirland étaient désespérément dépassées en nombre. Personne dans l’Empire n’avait pensé que Mannfred pourrait lever une force armée si puissante et si rapidement. En fait, beaucoup d’éclaireurs crurent dans un premier temps que l’armée de Mannfred était les arbres se déplaçant au bord de la plaine d’Hel Fenn, pas une monstrueuse horde de chair nécrotique. Le premier mouvement du Comte Électeur s’avérera être, en fin de compte, celui ayant la plus grande conséquence pour la bataille. Son arrière protégé par la forêt, ses forces amassées sur la colline dont le pied était ceint d’un talus qui protégeait la ligne de front de son armée, Martin déploya ses troupes pour sécuriser une position défensive entre un fort abandonné et une ferme fortifiée, gardant la plupart de ses forces en arrière de la ligne de crête, cachées dans le brouillard, hors de la vue de la horde qui avançait. Cette décision fut d’une grande importance pour la bataille et, en conséquence, la Bataille de Hel Fenn est obligatoirement étudiée par tous les étudiants militaires.

Martin du Stirland
Martin du Stirland était un guerrier sans talent particulier, mais c’était un leader charismatique doublé d’un génie tactique, et sa campagne à Hel Fenn est enseigné à tous les jeunes officiers, à cause de sa brillante stratégie. Il renforça les rangs Impériaux contre l’adversaire, malgré la supériorité numérique auxquels ils durent faire face, a fermement gardé son armée en formation et a rempli ses hommes de fierté et de courage ; un exploit impressionnant étant donné que ses hommes ont du faire face aux cadavres sans vie de leurs anciens camarades. Son encerclement bien planifié et parfaitement exécuté contre Mannfred repoussa parfaitement la horde de morts-vivants utilisé comme un marteau contre lui.

Suite à cette bataille, des statues de Martin furent érigées dans tout l’Empire et on accorda au Stirland le contrôle de la Sylvanie (bien qu’il soit douteux que quelqu’un d’autre ait voulu contrôler la terre des damnés). Malgré les efforts de Martin, la Sylvanie resta abandonnée : cela reste un endroit dégoûtant, d’où les morts se lèvent de leurs sommeils et où des bêtes indescriptibles errent à travers les forêts sombres.

Mannfred mordit à l’hameçon et avança lentement mais sûrement, car il savait que les alliés Nains du Stirland devaient arriver, et il ne pouvait pas voir les troupes Impériales cachées. Il planifia donc d’écraser les humains rapidement, pour ensuite s’occuper des Nains avant qu’ils ne fassent la jonction avec l’armée Impériale, ce qui rendrait sa victoire incertaine. Le Comte Vampire commanda la charge sur les flancs des Impériaux, dans le but d’encercler et d’engloutir ses ennemis, mais les troupes squelettiques furent écrasées par une combinaison mortelle de la Garde Noire avec leurs grandes flamberges et des Arquebusiers, amassé sur les remparts du fort et derrière les murs des fermes. Martin avait à sa disposition plusieurs pièces d’artillerie qui décimèrent par milliers les rangs des morts-vivants, mais cela ne suffisait pas pour arrêter les immenses régiments qui se précipitaient vers eux.

Mannfred repoussa lentement les Hallebardiers et les Épéistes Impériaux vers l’arrière, mais il ne se rendit pas compte que c’était ce qu’attendait Martin. Les troupes cachées apparurent soudainement de la ligne de crête et se fracassèrent sur les morts-vivants tandis que les Chevaliers de la Divine Épée, menés par le Grand Théogoniste en personne, entrèrent en collision sur l’arrière des troupes ennemies qui avaient déjà subies des pertes terribles suite aux tirs de mortier. À ce moment-là, les renforts Nains arrivèrent par la forêt et se joignirent à la bataille, fendant les chairs pourries et les os fragiles face à eux.

Mannfred réalisa il était tombé dans un piège et fit tout pour s’y échapper en traversant les marécages se trouvant au bord du champ de bataille, pour rejoindre ces terres désolés. Martin en personne le poursuivit et décapita le Comte Vampire, épuisé à cause des colossales quantités d’énergie qu’il avait dépensé pour mettre en branle son immense armée. Le corps de Mannfred s’effondra, il fut englouti dans le limon boueux, pour ne jamais être retrouvé. La Troisième Guerre des Comtes Vampire était gagnée.


Source

  • Warhammer RPG - Omens of War (Traduit de l’anglais par Guilhem3004)