Amanthas la Chasseresse

De La Bibliothèque Impériale
Johann van Hal.jpg Attention, lecteur/lectrice de la Bibliothèque !

Cet article ou cette section contient des informations non officielles.


Sa proie est déjà morte mais elle ne le sait pas encore

Amanthas est une femme solitaire, préférant l'immensité de la terre à la compagnie des autres. Cependant, ce n'a pas toujours été le cas. Amanthas était une enfant très joyeuse, toujours le centre d'attention et aimée par toute sa tribu, celle des Faliens. Le peuple prétendait qu'elle était favorisée par les dieux, choisis pour de grandes actions dans le futur. Une partie de ces affirmations est actuellement vraie. Amanthas est réputée dans tout Albion pour ses compétences de pistage et la maîtrise de son arc. Aucun homme sur l'île ne peut égaler ses compétences de rôdeur mais ce n'est pas un destin qu'elle a choisi par elle-même.

Il y a des années, alors qu'Amanthas n'était plus qu'à quelques semaines d'être considéré comme un membre adulte de sa tribu et que le droit de se marier lui était accordé, son village se fit attaquer par un groupe d’Elfes Noirs durant la nuit. Son père la cacha avec sa mère et les autres enfants du village, avant de s'aventurer dans la nuit pour faire face aux intrus. Malheureusement, les Elfes Noirs trouvèrent la cachette et traînèrent les enfants et la mère d'Amanthas à l'extérieur. Miraculeusement, les guerriers étrangers l'ont oubliée dans sa cachette. Incapable de s'échapper, elle fut forcée de regarder les elfes noirs cruels jouer avec sa mère et ses amis, les torturant et leur refusant une mort rapide. Ils se sont ensuite aventurés plus loin dans la terre d'Albion, à la recherche de plus d'esclaves et de victimes à torturer. Ce fut le tournant dans la vie d'Amanthas. Il lui fallut des jours avant qu'elle ne parvienne à se débarrasser du choc. Sortant de sa cachette, elle rassembla tout l'équipement qu'elle jugeait utile et nécessaire pour sa tâche, et partit sans regarder en arrière ni enterrer les membres de la tribu, car elle était incapable de regarder ses parents torturés…

En tant que membre des faliens, Amanthas était déjà douée pour la traque et le chasse, et au cours des semaines qui s'ensuivirent, elle suivit les traces des elfes noirs, elle perfectionna ses compétences. Finalement, après avoir suivi leur piste macabre, elle repéra finalement ces odieux ennemis. Comme enseignée par son père, et suivant le credo de Faliens usant de tactique furtive, elle a lentement commencé à diminuer le groupe des elfes noirs. Les Druchii ont perdu des membres dans des pièges, ont trébuché dans les marais en se faisant tromper par des signes accidentels, et certains d'entre eux ont juste disparu quand personne ne les regardait. Finalement leur moral était si bas qu'ils ont décidé de retourner à leur navire et d'abandonner ce voyage clairement maudit. Cependant, c'était juste sur le chemin du retour que les menaces invisibles se sont accrues encore plus, et aucun d'entre eux n'est retourné vivant à son arche.

Amanthas continua sur la voie de la chasse et elle est l'un des plus accomplis à travers Albion pour traquer tous types de proies. Amanthas est une guerrière féroce et fière, mais elle est aussi très intelligente et inventive. À travers les collines brumeuses et les forêts d'Albion, elle est assise sur ses talons, regardant le vol des oiseaux au-dessus des rochers.

Elle soigne ses propres maux, porte des peaux d'animaux qu'elle a piégés, façonne ses propres pointes de flèches en silex et empennes ses flèches avec des plumes d'aigle. Autour de son cou, elle porte des colliers d'os et de plumes, et des ballots d'esprit. Amanthas a peu de temps pour les dieux et les déesses, honorant plutôt les esprits des animaux qu'elle chasse et le paysage dans lequel elle vit.


  • Objets Magiques:

.Arc des Sidhes: Amanthas a pris cet arc sur l’un des nombreux Elfes Noires qu’elle a tué. Apparemment butin d'un raid précédent, cet arc est une arme puissante et antique.

Source[modifier]