Skaranorak : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
:''« Les [[Nain]]s l'appellent Skaranorak. Ils disent que sa force est si grande qu'il peut broyer les pierres à mains nues et que ses griffes sont tellement aiguisées qu'elles peuvent trancher dans le métal des meilleurs armures, même runiques. Mes pisteurs pensent qu'il a été chassé des profondeurs de la terre par les [[Tueur]]s du Haut Roi Nain et c'est nous qui sommes devenus ses proies. »''
+
:''« Les [[Nain]]s l'appellent Skaranorak. Ils disent que sa force est si grande qu'il peut broyer les pierres à mains nues et que ses griffes sont tellement aiguisées qu'elles peuvent trancher dans le métal des meilleurs armures, même runiques. Mes pisteurs pensent qu'il a été chassé des profondeurs de la terre par les [[Tueur]]s du [[Haut Roi]] Nain et c'est nous qui sommes devenus ses proies. »''
:::'''- Siggurd, Roi des Brigondiens, antique tribu du temps de [[Sigmar]]'''
+
:::'''- Siggurd, Roi des [[Brigondien]]s, antique tribu du temps de [[Sigmar]]'''
  
 +
Skaranorak était un gigantesque [[Dragon-Ogre]] [[Shaggoth]], un représentant de l’une des plus antiques races du monde, vaincu par Sigmar seul dans un combat devenu légendaire. On ne pouvait douter que c'était un être de chair et de sang, mais il paraissait plus dur, plus ancien et plus solide que les montagnes où il avait élu domicile. Une traîne glaciale semblait le suivre et sa tête était couronnée d'éclairs, quant à son aspect, c'était une horreur de chair dénaturée et dure comme fer. Toute la partie inférieure de son corps colossalement musclé était celle d'un lézard géant, couleur de rouille et couvert d'un cuir écailleux. Il se déplaçait sur des pattes aux articulations inversées, énormes, puissantes, et s'agrippait à la roche glissante de pluie grâce à des griffes jaunies aussi longues que des lames d'épées.
  
On ne pouvait douter que c'était un être de chair et de sang, mais il paraissait plus dur, plus ancien et plus solide que les montagnes où il avait élu domicile. Une traîne glaciale semblait le suivre et sa tête était couronnée d'éclairs, quant à son aspect, c'était une horreur de chair dénaturée et dure comme fer. Toute la partie inférieure de son corps colossalement musclé était celle d'un lézard géant, couleur de rouille et couvert d'un cuir écailleux. Il se déplaçait sur des pattes aux articulations inversées, énormes, puissantes, et s'agrippait à la roche glissante de pluie grâce à des griffes jaunies aussi longues que des lames d'épées.
+
Une queue serpentine glissait en ondulant derrière le monstre et des étincelles bleues crépitaient autour des pointes de fer plantées à son extrémité. Le bas du corps de la bête, semblable à celui d'un [[Dragon]], fusionnait avec le torse de ce qui ressemblait à un homme massif dont l'épaisse musculature semblait forgée dans un métal noir percé d'une quantité de pointes et d'anneaux. Des chaînes cyclopéennes pendaient de ses poignets monstrueux et Sigmar ne pouvait que s'interroger sur ceux qui avaient pu être assez insensés pour tenter de garder un tel mastodonte en captivité.
 
 
Une queue serpentine glissait en ondulant derrière le monstre et des étincelles bleues crépitaient autour des pointes de fer plantées à son extrémité. Le bas du corps de la bête, semblable à celui d'un dragon, fusionnait avec le torse de ce qui ressemblait à un homme massif dont l'épaisse musculature semblait forgée dans un métal noir percé d'une quantité de pointes et d'anneaux. Des chaînes cyclopéennes pendaient de ses poignets monstrueux et Sigmar ne put que s'interroger sur ceux qui avaient pu être assez insensés pour tenter de garder un tel mastodonte en captivité.
 
  
 
De ténébreux tatouages dont les runes impies semblaient onduler sous sa peau s'étalaient en travers de son vaste poitrail et une crinière de poils rêches et collés par le sang courait de l'arrière de son crâne jusqu'au milieu de son dos.
 
De ténébreux tatouages dont les runes impies semblaient onduler sous sa peau s'étalaient en travers de son vaste poitrail et une crinière de poils rêches et collés par le sang courait de l'arrière de son crâne jusqu'au milieu de son dos.
  
 
Le visage du monstre était horriblement humain. Il avait des traits grossiers, outranciers, largement étalés sur sa face camuse et pourtant tout à fait reconnaissables. Son nez ressemblait à une masse de chair écrasée et sa paire de défenses proéminentes et souillées de sang l'obligeait à conserver les lèvres éternellement entrouvertes.
 
Le visage du monstre était horriblement humain. Il avait des traits grossiers, outranciers, largement étalés sur sa face camuse et pourtant tout à fait reconnaissables. Son nez ressemblait à une masse de chair écrasée et sa paire de défenses proéminentes et souillées de sang l'obligeait à conserver les lèvres éternellement entrouvertes.
 
  
 
==Sources==
 
==Sources==
Livre Heldenhammer, la Légende de Sigmar - Graham McNeill -
+
* Graham McNeill, ''La Légende de Sigmar Tome 1 : Heldenhammer'', Bibliothèque Interdite, 2008
 
+
* Matt Ralphs, ''The Life of Sigmar'', Black Library, 2005 (sourcebook)
 
[[Catégorie:Champions des Dieux Sombres]]
 
[[Catégorie:Champions des Dieux Sombres]]
 
[[Catégorie:Personnages du Monde de Warhammer]]
 
[[Catégorie:Personnages du Monde de Warhammer]]

Version actuelle datée du 13 juillet 2019 à 18:23

« Les Nains l'appellent Skaranorak. Ils disent que sa force est si grande qu'il peut broyer les pierres à mains nues et que ses griffes sont tellement aiguisées qu'elles peuvent trancher dans le métal des meilleurs armures, même runiques. Mes pisteurs pensent qu'il a été chassé des profondeurs de la terre par les Tueurs du Haut Roi Nain et c'est nous qui sommes devenus ses proies. »
- Siggurd, Roi des Brigondiens, antique tribu du temps de Sigmar

Skaranorak était un gigantesque Dragon-Ogre Shaggoth, un représentant de l’une des plus antiques races du monde, vaincu par Sigmar seul dans un combat devenu légendaire. On ne pouvait douter que c'était un être de chair et de sang, mais il paraissait plus dur, plus ancien et plus solide que les montagnes où il avait élu domicile. Une traîne glaciale semblait le suivre et sa tête était couronnée d'éclairs, quant à son aspect, c'était une horreur de chair dénaturée et dure comme fer. Toute la partie inférieure de son corps colossalement musclé était celle d'un lézard géant, couleur de rouille et couvert d'un cuir écailleux. Il se déplaçait sur des pattes aux articulations inversées, énormes, puissantes, et s'agrippait à la roche glissante de pluie grâce à des griffes jaunies aussi longues que des lames d'épées.

Une queue serpentine glissait en ondulant derrière le monstre et des étincelles bleues crépitaient autour des pointes de fer plantées à son extrémité. Le bas du corps de la bête, semblable à celui d'un Dragon, fusionnait avec le torse de ce qui ressemblait à un homme massif dont l'épaisse musculature semblait forgée dans un métal noir percé d'une quantité de pointes et d'anneaux. Des chaînes cyclopéennes pendaient de ses poignets monstrueux et Sigmar ne pouvait que s'interroger sur ceux qui avaient pu être assez insensés pour tenter de garder un tel mastodonte en captivité.

De ténébreux tatouages dont les runes impies semblaient onduler sous sa peau s'étalaient en travers de son vaste poitrail et une crinière de poils rêches et collés par le sang courait de l'arrière de son crâne jusqu'au milieu de son dos.

Le visage du monstre était horriblement humain. Il avait des traits grossiers, outranciers, largement étalés sur sa face camuse et pourtant tout à fait reconnaissables. Son nez ressemblait à une masse de chair écrasée et sa paire de défenses proéminentes et souillées de sang l'obligeait à conserver les lèvres éternellement entrouvertes.

Sources

  • Graham McNeill, La Légende de Sigmar Tome 1 : Heldenhammer, Bibliothèque Interdite, 2008
  • Matt Ralphs, The Life of Sigmar, Black Library, 2005 (sourcebook)