Hag Graef : Différence entre versions

De La Bibliothèque Impériale
Ligne 1 : Ligne 1 :
En -2201, malgré la mort de [[Caledor]], les [[Elfes Noirs]] avaient subit plusieurs défaites pendant la guerre, et nombreux étaient les officiers qui appréhendaient leur retour à [[Naggarond]] en raison des sautes d'humeur du [[Malékith|Roi-Sorcier]] et des machinations de [[Morathi]]. À la place, ils accostèrent sur la côte de la mer Traîtresse, plusieurs lieues au sud de la capitale, et y construisirent leur propre cité. Celle-ci fut nommée '''Hag Graef''', '''''le Roc Sombre'''''.
+
En -2201, malgré la mort de [[Caledor]], les [[Elfes Noirs]] avaient subit plusieurs défaites pendant la guerre, et nombreux étaient les officiers qui appréhendaient leur retour à [[Naggarond]] en raison des sautes d’humeur du [[Malékith|Roi Sorcier]] et des machinations de [[Morathi]]. À la place, ils accostèrent sur la côte de la Mer Traîtresse, plusieurs lieues au sud de la capitale, et y construisirent leur propre cité. Celle-ci fut nommée '''Hag Graef''', '''''le Roc Sombre'''''.
  
Hag Graef est la plus redoutée des cités Elfes Noires car aucun captif n'a jamais pu s'échapper de cet endroit. Elle domine une vallée froide et sinistre, complètement entourée de montagnes de sombre roc dénudé, plus hautes que sa plus haute muraille, ce qui la rend aisément défendable face aux incursion des monstres venu de l'Échine Noire, mais aussi - point important à l'époque de sa fondation - à toute expédition punitive lancée par Malékith. Aucun rayon de soleil n'atteint jamais la cité et Hag Graef est en permanence plongée dans l'obscurité. Un fleuve glacé coule depuis les montagnes jusque dans la mer, formant un port naturel idéal pour la [[flotte Druchii|flotte]]. Au fil des années qui suivirent, Hag Graef en vint à accueillir maints autres Elfes Noirs qui fuyaient la colère du Roi-Sorcier, et même les [[Corsaire des Arches Noires|Corsaires]] qui revenaient du Grand Océan mouillaient d'abord à Hag Graef afin d'y laisser une partie de leur cargaison avant que le Roi-Sorcier ne prélève son tribut. Sentant que ce foyer de rebellions risquait de menacer son pouvoir, Malékith voulu écraser les dissidents et les punir pour leur insubordination. Seule l'intervention de Morathi, bien plus subtile dans sa politique, l'empêcha de mener à bien sa vengeance.
+
Hag Graef est la plus redoutée des cités Elfes Noires car aucun captif n’a jamais pu s’échapper de cet endroit. Elle domine une vallée froide et sinistre, complètement entourée de montagnes de sombre roc dénudé, plus hautes que sa plus haute muraille, ce qui la rend aisément défendable face aux incursions des monstres venu de l’Échine Noire, mais aussi - point important à l’époque de sa fondation - à toute expédition punitive lancée par Malékith. Aucun rayon de soleil n’atteint jamais la cité et Hag Graef est en permanence plongée dans l’obscurité. Un fleuve glacé coule depuis les montagnes jusque dans la mer, formant un port naturel idéal pour la [[flotte Druchii|flotte]]. Au fil des années qui suivirent, Hag Graef en vint à accueillir maints autres Elfes Noirs qui fuyaient la colère du Roi Sorcier, et même les [[Corsaire des Arches Noires|Corsaires]] qui revenaient du [[Grand Océan]] mouillaient d’abord à Hag Graef afin d’y laisser une partie de leur cargaison avant que le Roi Sorcier ne prélève son tribut. Sentant que ce foyer de rebellions risquait de menacer son pouvoir, Malékith voulu écraser les dissidents et les punir pour leur insubordination. Seule l’intervention de Morathi, bien plus subtile dans sa politique, l’empêcha de mener à bien sa vengeance.
  
Selon les conseils de sa mère, Malékith toléra cette nouvelle cité et offrit aux Seigneurs de Hag Graef de régner sur la côte sud de la Mer Traîtresse. Un serment de vassalité leur assurerait la protection du Roi-Sorcier. Ce fut la un coup de maître, car les nobles de la ville ne tardèrent pas à rassembler leur partisans et à s'entre-déchirer. Menés par leurs égoïstes ambitions, les différents régents de Hag Graef cherchèrent à s'attirer les faveurs de Malékith, car ils savaient que l'aide du Roi-Sorcier leur permettrait de prendre l'avantage sur leur pairs au milieu des luttes politiques qui agitaient la cité. Les autres princes de la ville marchandèrent avec Malékith pour obtenir des guerriers et des [[Sorcière Elfe Noire|Sorcières]], et lui envoyèrent des navires de trésors et d'esclaves en échange de son soutient. Au final, prise dans ses propres intrigues, chacune des familles régnantes tomba sous la coupe de Malékith qui avait su les manipuler pour les affaiblir et les contrôler totalement.
+
Selon les conseils de sa mère, Malékith toléra cette nouvelle cité et offrit aux Seigneurs de Hag Graef de régner sur la côte sud de la Mer Traîtresse. Un serment de vassalité leur assurerait la protection du Roi Sorcier. Ce fut la un coup de maître, car les nobles de la ville ne tardèrent pas à rassembler leur partisans et à s’entre-déchirer. Menés par leurs égoïstes ambitions, les différents régents de Hag Graef cherchèrent à s’attirer les faveurs de Malékith, car ils savaient que l’aide du Roi Sorcier leur permettrait de prendre l’avantage sur leur pairs au milieu des luttes politiques qui agitaient la cité. Les autres princes de la ville marchandèrent avec Malékith pour obtenir des guerriers et des [[Sorcière Elfe Noire|Sorcières]], et lui envoyèrent des navires de trésors et d’esclaves en échange de son soutient. Au final, prise dans ses propres intrigues, chacune des familles régnantes tomba sous la coupe de Malékith qui avait su les manipuler pour les affaiblir et les contrôler totalement.
  
  
 
L’architecture de Hag Graef est inconcevablement tortueuse. Ses huit tours noires montent du fond du canyon comme les restes pétrifiés de quelque céphalopode répugnant. Les tours sont reliées par des passerelles, des plates-formes et des ponts de toutes tailles et de tous aspects. Certains sont faits de bois usé et d’os noircis, d’autres taillés dans de la pierre aux arêtes vives ou tissés avec la soie d’une araignée monstrueuse. Les plates-formes les plus grandes forment autant de villages ou de bourgades soutenus par des contreforts de fer et de pierre. C’est là que vivent la majorité des citoyens de Hag Graef, entassés dans des maisons de briques grises et de bois durci au feu ; seuls les Dynastes les plus puissants ont le privilège de résider dans les tours elles-mêmes. La promiscuité, combinée à la nature agressive des Elfes Noirs, garantit que les rivalités se traduisent régulièrement par des flambées de violence. Il faut faire preuve de prudence quand on parcourt le dédale de rues de Hag Graef, sous peine d’avoir la gorge tranchée avant d’être jeté dans l’amoncellement d’ordures et de chair pourrissante qui recouvre le fond du canyon.
 
L’architecture de Hag Graef est inconcevablement tortueuse. Ses huit tours noires montent du fond du canyon comme les restes pétrifiés de quelque céphalopode répugnant. Les tours sont reliées par des passerelles, des plates-formes et des ponts de toutes tailles et de tous aspects. Certains sont faits de bois usé et d’os noircis, d’autres taillés dans de la pierre aux arêtes vives ou tissés avec la soie d’une araignée monstrueuse. Les plates-formes les plus grandes forment autant de villages ou de bourgades soutenus par des contreforts de fer et de pierre. C’est là que vivent la majorité des citoyens de Hag Graef, entassés dans des maisons de briques grises et de bois durci au feu ; seuls les Dynastes les plus puissants ont le privilège de résider dans les tours elles-mêmes. La promiscuité, combinée à la nature agressive des Elfes Noirs, garantit que les rivalités se traduisent régulièrement par des flambées de violence. Il faut faire preuve de prudence quand on parcourt le dédale de rues de Hag Graef, sous peine d’avoir la gorge tranchée avant d’être jeté dans l’amoncellement d’ordures et de chair pourrissante qui recouvre le fond du canyon.
  
Le sous-sol rocheux de Hag Graef est creusé d’un réseau de mines et de carrières, lui-même peuplé d’esclaves qui extraient le fer et le jais du ventre du monde pour équiper les soldats du Roi-Sorcier. Enchaînés ensemble, ils mènent l’existence la plus misérable qui soit, grattant et creusant le roc, loin de la lumière du jour, transis par les vents hurlants qui s’engouffrent dans les tunnels et gratifiés d’une nourriture rare et immonde, constituée de quelques bouts de pain noir infect. Les ''Druchii'' s'amusent à regarder peiner les esclaves transis et affamés et les battent cruellement lorsqu'ils flanchent. Ils ne trouvent même pas le repos en mourant : les mines traversent des veines de Malepierre, dont l’énergie impie anime les morts et les maintient au travail jusqu’à ce que leurs os tombent.
+
Le sous-sol rocheux de Hag Graef est creusé d’un réseau de mines et de carrières, lui-même peuplé d’esclaves qui extraient le fer et le jais du ventre du monde pour équiper les soldats du Roi Sorcier. Enchaînés ensemble, ils mènent l’existence la plus misérable qui soit, grattant et creusant le roc, loin de la lumière du jour, transis par les vents hurlants qui s’engouffrent dans les tunnels et gratifiés d’une nourriture rare et immonde, constituée de quelques bouts de pain noir infect. Les ''Druchii'' s’amusent à regarder peiner les esclaves transis et affamés et les battent cruellement lorsqu’ils flanchent. Ils ne trouvent même pas le repos en mourant : les mines traversent des veines de [[Malepierre]], dont l’énergie impie anime les morts et les maintient au travail jusqu’à ce que leurs os tombent.
  
 
Grâce à sa richesse minérale, Hag Graef est devenu la deuxième ville la plus importante de Naggaroth. Pour tout dire, elle est si prospère qu’elle dépasse même Naggarond en influence et en force militaire. La plèbe de Hag Graef désire tant quitter l’abysse qu’est leur foyer qu’il n’est nul besoin ici de conscription forcée. Au fil des siècles, les guerriers de Hag Graef ont acquis une grande renommée, pour leur énergie à défaut de leur discipline. Les dirigeants de la ville, par cupidité, vendent les services de leurs soldats à d’autres cités de Naggaroth, et en profitent pour y infiltrer des espions.
 
Grâce à sa richesse minérale, Hag Graef est devenu la deuxième ville la plus importante de Naggaroth. Pour tout dire, elle est si prospère qu’elle dépasse même Naggarond en influence et en force militaire. La plèbe de Hag Graef désire tant quitter l’abysse qu’est leur foyer qu’il n’est nul besoin ici de conscription forcée. Au fil des siècles, les guerriers de Hag Graef ont acquis une grande renommée, pour leur énergie à défaut de leur discipline. Les dirigeants de la ville, par cupidité, vendent les services de leurs soldats à d’autres cités de Naggaroth, et en profitent pour y infiltrer des espions.
  
Hag Graef dispose de tant de guerriers, d’esclaves et d’or que si ses huit grandes familles unissaient réellement leurs efforts, elles pourraient sans aucun doute renverser le Roi-Sorcier. Naturellement, Malékith en est conscient, et ne ménage pas sa peine pour entretenir la discorde parmi les nobles du Sombre Roc. C’est en vérité tâche facile : les enjeux financiers sont tels que l’intrigue et la traîtrise abondent spontanément. Dans le reste de Hag Graef, la vie est une lutte à peine moins acharnée. Les huit familles sont perpétuellement en concurrence pour obtenir les faveurs du Seigneur Noir, tout en complotant pour mettre brutalement fin à sa carrière. Même les liens de parenté ne garantissent pas la loyauté, car on a souvent vu un frère ou une fille s’élever dans la hiérarchie en gravissant les corps de ses proches, grâce à un usage judicieux du poison au moment opportun, ou en mettant suffisamment d’or dans la paume d’un [[Assassin Elfe Noir|Assassin]].
+
Hag Graef dispose de tant de guerriers, d’esclaves et d’or que si ses huit grandes familles unissaient réellement leurs efforts, elles pourraient sans aucun doute renverser le Roi Sorcier. Naturellement, Malékith en est conscient, et ne ménage pas sa peine pour entretenir la discorde parmi les nobles du Sombre Roc. C’est en vérité tâche facile : les enjeux financiers sont tels que l’intrigue et la traîtrise abondent spontanément. Dans le reste de Hag Graef, la vie est une lutte à peine moins acharnée. Les huit familles sont perpétuellement en concurrence pour obtenir les faveurs du Seigneur Noir, tout en complotant pour mettre brutalement fin à sa carrière. Même les liens de parenté ne garantissent pas la loyauté, car on a souvent vu un frère ou une fille s’élever dans la hiérarchie en gravissant les corps de ses proches, grâce à un usage judicieux du poison au moment opportun, ou en mettant suffisamment d’or dans la paume d’un [[Assassin Elfe Noir|Assassin]].
  
 +
Les Montagnes Noires autour de Hag Graef sont percées de tunnels et de galeries et c’est lors de leur exploitation que les Elfes Noirs mirent à jour ce qu’ils appelèrent la [[Mer Souterraine]]. Les montagnes, en s’élevant, ont laissé une énorme cavité loin sous la surface de Naggaroth. Cette vaste Mer Souterraine fut longuement explorée par les Elfes Noirs et recèle encore bien des secrets, mais ce fut '''Kaldor Maglen''', seigneur de Hag Graef, qui découvrit la sortie de l’autre côté du continent.
  
Les Montagnes Noires autour de Hag Graef sont percées de tunnels et de galeries et c'est lors de leur exploitation que les Elfes Noirs mirent à jour ce qu'ils appelèrent la [[Mer Souterraine]]. Les montagnes, en s'élevant, ont laissé une énorme cavité loin sous la surface de Naggaroth. Cette vaste Mer Souterraine fut longuement explorée par les Elfes Noirs et recèle encore bien des secrets, mais ce fut '''Kaldor Maglen''', seigneur de Hag Graef, qui découvrit la sortie de l'autre côté du continent.
+
Au plus profond des cavernes de ce monde souterrain, les ''Druchii'' ont découvert les étranges créatures reptiliennes qu’ils appellent les [[Sang-Froid]]. Les étables de Hag Graef sont pleines de ces bêtes monstrueuses, et nombreux sont les Elfes Noirs à s’aventurer dans les entrailles de la terre pour les pourchasser et les capturer.
 
 
Au plus profond des cavernes de ce monde souterrain, les ''Druchii'' ont découvert les étranges créatures reptiliennes qu'ils appellent les [[Sang-Froid]]. Les étables de Hag Graef sont pleines de ces bêtes monstrueuses, et nombreux sont les Elfes Noirs à s'aventurer dans les entrailles de la terre pour les pourchasser et les capturer.
 
  
 
==Sources==
 
==Sources==
*Livre d'Armée des Elfes Noirs, V5
+
*Livre d’Armée des Elfes Noirs, V5
*Livre d'Armée des Elfes Noirs, V7
+
*Livre d’Armée des Elfes Noirs, V7
  
 
[[Catégorie:Naggaroth]]
 
[[Catégorie:Naggaroth]]

Version du 28 juillet 2017 à 11:05

En -2201, malgré la mort de Caledor, les Elfes Noirs avaient subit plusieurs défaites pendant la guerre, et nombreux étaient les officiers qui appréhendaient leur retour à Naggarond en raison des sautes d’humeur du Roi Sorcier et des machinations de Morathi. À la place, ils accostèrent sur la côte de la Mer Traîtresse, plusieurs lieues au sud de la capitale, et y construisirent leur propre cité. Celle-ci fut nommée Hag Graef, le Roc Sombre.

Hag Graef est la plus redoutée des cités Elfes Noires car aucun captif n’a jamais pu s’échapper de cet endroit. Elle domine une vallée froide et sinistre, complètement entourée de montagnes de sombre roc dénudé, plus hautes que sa plus haute muraille, ce qui la rend aisément défendable face aux incursions des monstres venu de l’Échine Noire, mais aussi - point important à l’époque de sa fondation - à toute expédition punitive lancée par Malékith. Aucun rayon de soleil n’atteint jamais la cité et Hag Graef est en permanence plongée dans l’obscurité. Un fleuve glacé coule depuis les montagnes jusque dans la mer, formant un port naturel idéal pour la flotte. Au fil des années qui suivirent, Hag Graef en vint à accueillir maints autres Elfes Noirs qui fuyaient la colère du Roi Sorcier, et même les Corsaires qui revenaient du Grand Océan mouillaient d’abord à Hag Graef afin d’y laisser une partie de leur cargaison avant que le Roi Sorcier ne prélève son tribut. Sentant que ce foyer de rebellions risquait de menacer son pouvoir, Malékith voulu écraser les dissidents et les punir pour leur insubordination. Seule l’intervention de Morathi, bien plus subtile dans sa politique, l’empêcha de mener à bien sa vengeance.

Selon les conseils de sa mère, Malékith toléra cette nouvelle cité et offrit aux Seigneurs de Hag Graef de régner sur la côte sud de la Mer Traîtresse. Un serment de vassalité leur assurerait la protection du Roi Sorcier. Ce fut la un coup de maître, car les nobles de la ville ne tardèrent pas à rassembler leur partisans et à s’entre-déchirer. Menés par leurs égoïstes ambitions, les différents régents de Hag Graef cherchèrent à s’attirer les faveurs de Malékith, car ils savaient que l’aide du Roi Sorcier leur permettrait de prendre l’avantage sur leur pairs au milieu des luttes politiques qui agitaient la cité. Les autres princes de la ville marchandèrent avec Malékith pour obtenir des guerriers et des Sorcières, et lui envoyèrent des navires de trésors et d’esclaves en échange de son soutient. Au final, prise dans ses propres intrigues, chacune des familles régnantes tomba sous la coupe de Malékith qui avait su les manipuler pour les affaiblir et les contrôler totalement.


L’architecture de Hag Graef est inconcevablement tortueuse. Ses huit tours noires montent du fond du canyon comme les restes pétrifiés de quelque céphalopode répugnant. Les tours sont reliées par des passerelles, des plates-formes et des ponts de toutes tailles et de tous aspects. Certains sont faits de bois usé et d’os noircis, d’autres taillés dans de la pierre aux arêtes vives ou tissés avec la soie d’une araignée monstrueuse. Les plates-formes les plus grandes forment autant de villages ou de bourgades soutenus par des contreforts de fer et de pierre. C’est là que vivent la majorité des citoyens de Hag Graef, entassés dans des maisons de briques grises et de bois durci au feu ; seuls les Dynastes les plus puissants ont le privilège de résider dans les tours elles-mêmes. La promiscuité, combinée à la nature agressive des Elfes Noirs, garantit que les rivalités se traduisent régulièrement par des flambées de violence. Il faut faire preuve de prudence quand on parcourt le dédale de rues de Hag Graef, sous peine d’avoir la gorge tranchée avant d’être jeté dans l’amoncellement d’ordures et de chair pourrissante qui recouvre le fond du canyon.

Le sous-sol rocheux de Hag Graef est creusé d’un réseau de mines et de carrières, lui-même peuplé d’esclaves qui extraient le fer et le jais du ventre du monde pour équiper les soldats du Roi Sorcier. Enchaînés ensemble, ils mènent l’existence la plus misérable qui soit, grattant et creusant le roc, loin de la lumière du jour, transis par les vents hurlants qui s’engouffrent dans les tunnels et gratifiés d’une nourriture rare et immonde, constituée de quelques bouts de pain noir infect. Les Druchii s’amusent à regarder peiner les esclaves transis et affamés et les battent cruellement lorsqu’ils flanchent. Ils ne trouvent même pas le repos en mourant : les mines traversent des veines de Malepierre, dont l’énergie impie anime les morts et les maintient au travail jusqu’à ce que leurs os tombent.

Grâce à sa richesse minérale, Hag Graef est devenu la deuxième ville la plus importante de Naggaroth. Pour tout dire, elle est si prospère qu’elle dépasse même Naggarond en influence et en force militaire. La plèbe de Hag Graef désire tant quitter l’abysse qu’est leur foyer qu’il n’est nul besoin ici de conscription forcée. Au fil des siècles, les guerriers de Hag Graef ont acquis une grande renommée, pour leur énergie à défaut de leur discipline. Les dirigeants de la ville, par cupidité, vendent les services de leurs soldats à d’autres cités de Naggaroth, et en profitent pour y infiltrer des espions.

Hag Graef dispose de tant de guerriers, d’esclaves et d’or que si ses huit grandes familles unissaient réellement leurs efforts, elles pourraient sans aucun doute renverser le Roi Sorcier. Naturellement, Malékith en est conscient, et ne ménage pas sa peine pour entretenir la discorde parmi les nobles du Sombre Roc. C’est en vérité tâche facile : les enjeux financiers sont tels que l’intrigue et la traîtrise abondent spontanément. Dans le reste de Hag Graef, la vie est une lutte à peine moins acharnée. Les huit familles sont perpétuellement en concurrence pour obtenir les faveurs du Seigneur Noir, tout en complotant pour mettre brutalement fin à sa carrière. Même les liens de parenté ne garantissent pas la loyauté, car on a souvent vu un frère ou une fille s’élever dans la hiérarchie en gravissant les corps de ses proches, grâce à un usage judicieux du poison au moment opportun, ou en mettant suffisamment d’or dans la paume d’un Assassin.

Les Montagnes Noires autour de Hag Graef sont percées de tunnels et de galeries et c’est lors de leur exploitation que les Elfes Noirs mirent à jour ce qu’ils appelèrent la Mer Souterraine. Les montagnes, en s’élevant, ont laissé une énorme cavité loin sous la surface de Naggaroth. Cette vaste Mer Souterraine fut longuement explorée par les Elfes Noirs et recèle encore bien des secrets, mais ce fut Kaldor Maglen, seigneur de Hag Graef, qui découvrit la sortie de l’autre côté du continent.

Au plus profond des cavernes de ce monde souterrain, les Druchii ont découvert les étranges créatures reptiliennes qu’ils appellent les Sang-Froid. Les étables de Hag Graef sont pleines de ces bêtes monstrueuses, et nombreux sont les Elfes Noirs à s’aventurer dans les entrailles de la terre pour les pourchasser et les capturer.

Sources

  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V5
  • Livre d’Armée des Elfes Noirs, V7