Wilhelm II Holswig-Schliestein

De La Bibliothèque Impériale

Surnommé après sa mort le Sage, Wilhelm, troisième Comte Électeur du Reikland de ce nom après son grand-père et son père, et deuxième Empereur de ce nom après un tyran datant du début de l'Empire, fut le premier empereur de la maison Holswig-Schliestein, qui possède encore le titre impérial.

Wilhelm avait l'aspect de la noblesse de la plus pure souche du Reikland. Il était beau, avec un maintient aristocratique, des cheveux blonds et des yeux brillant comme des saphirs. Au combat, il portait une armure dorée décorée d'un lion rampant et une cape cramoisie. Ses brassards étaient gravés à l’emblème du griffon rampant et ses bottes de cheval en cuir noir étaient ornées de l’emblème de l’aigle, symbole de Myrmidia, divinité tutélaire de l’art de la guerre, que les Reiklanders tenaient en grande révérence.

En 2424, alors qu'il n'est que Comte Électeur du Reikland et prince d'Altdorf, Grom la Panse des Monts Brumeux attaque l'Empire. Alors que l'Empereur Dieter IV s'éloigne de la menace en déplaçant sa cours de Nuln vers Altdorf, Wilhelm fit le mouvement inverse et s’établit à Kemperbad pour surveiller l'avancée des Peaux-Vertes. Il tenta ensuite d'unir les comtes électeurs contre la menace, mais, n'y parvenant pas, se porta seul à l'aide de l'Averland. Il vainquit les orques et gobelins à la Bataille du Pont de Brigund, sur l'Aver, mais fut défait par Grom en tentant de lever le siège d'Averheim. La bataille força cependant le chef gobelin à se détourner d'Averheim avant de l'avoir détruite. Il attaqua ensuite Nuln puis pénétra au Reikland, où Wilhelm infligea une lourde défaite à Grom, qu'il blessa à l'aide de son Croc Runique, à la Bataille de la Gorge Sanglante. Il détourna la Waaagh! du Reikland, et elle se dirigea par la suite vers le nord.

Auréolé de la gloire d'être le seul à avoir repoussé l'envahisseur de ses terres, fort de ses liens amicaux avec plusieurs autres comtes électeurs, et aidé par les manigances de son maître-espion et confident Adolphus Ledner, il fut choisi par ses pairs pour remplacer son cousin Dieter lorsqu'ils le destituèrent après qu'il ait autorisé l'indépendance de Marienburg en 2429. Au cours de la Guerre de Succession qui suivie, des soldats de Dieter assiégèrent le château de Wilhelm à Altdorf, mais l'ancien empereur accepta finalement sa défaite. Wilhelm essaya de ramener Marienburg dans le giron impérial et déclara immédiatement la guerre aux traitres du Westerland. Cependant les coffres de Marienburg étaient profonds et la grande force de mercenaires, hauts elfes et ce qui restait de la vieille armée du Westerland, soutenue par une flotte navale impressionnante, fut de trop pour l’armée que le nouvel Empereur avait envoyée. La Bataille du Marais Grootscher - qui se déroula en automne 2429 - fut une catastrophe et l’armée impériale fut dispersée. Désireux d’éviter une guerre civile, l’Empereur Wilhelm reconnut à contrecœur l’indépendance de ce qu’il appela le Pays Perdu.

Durant le règne de Wilhelm, l'Empire accomplit de nombreux progrès technologiques et les arts de la guerre en profitèrent largement. Il fonda l'ordre de la Reiksguard et un collège secret de mages-espions. L’Empereur ordonna qu’une nouvelle flotte soit construite pour contrebalancer celle des rebelles marienburgeois. Le Reiksport - le port d’Altdorf - bourdonna d’activité et retentit des ordres des armateurs qui venaient de tout le Vieux Monde. Il déplaça sa capitale à Altdorf et développa un nouveau réseau de routes qui facilitait énormément les communications, ainsi que le commerce. Des relations étroites furent entretenues avec le Kislev et une ambassade fut déléguée en Bretonnie. En 2453, il institua un corps de messagers impériaux capables de chevaucher de n'importe quelle frontière vers la capitale sans presque s'arrêter. Ils changent de chevaux dans les auberges-relais et ont le pouvoir de réquisitionner des chevaux frais auprès de n'importe quel cocher ou voyageurs qu'ils rencontrent s'ils ne peuvent en disposer dans les relais.

Sources

  • Warhammer JdR v1 - La Campagne Impériale
  • Warhammer JdR v2 - Les Héritiers de Sigmar
  • Warhammer JdR v2 - Shades of Empire (traduction par Christer)
  • Warhammer v8 - Livre d'armée de l'Empire
  • Jack Yeovil, La Trilogie du vampire Geneviève Tome 3: La Bête de Velours, Bibliothèque interdite, 2008
  • Nick Kyme, Les Armées de l'Empire Tome V: Sombrelames, Black Library, 2012