W'soran

De La Bibliothèque Impériale
W’soran, Père des Vampires, fondateur de la lignée Vampire des Nécrarques
Du temps où Nagash était encore à la fois grand prêtre du Culte Mortuaire, voué à la recherche du secret de la vie éternelle, et souverain autoproclamé du Khemri, il avait détourné les prêtres de la réincarnation de leur devoir sacré et les avait attirés vers ses sombres recherches. Certains membres du clergé, qui avaient résisté à ses corruptions, furent chassés ou assassinés pour leur loyauté aux anciennes coutumes. En même temps, Nagash avait eu la clairvoyance d’envoyer plusieurs des prêtres qui lui étaient loyaux dans le monde, comme espions ; pensant que ces traîtres faisaient partie de ceux qui avaient été exilés par le Maudit, les gens de Nehekhara les avaient accueillis à bras ouverts.

W’soran était l’un de ces traîtres et il s’éleva jusqu’à la position enviée de grand prêtre de la cité de Lahmia, le joyau des rivages de la mer de Cristal. Il profita de sa position pour empoisonner l’esprit de la jeune princesse Neferata (ou Nefetarem), future reine de Lahmia. Neferatem était une jeune personne entêtée, fascinée par la magie et le mal, très contrariée par le refus des Cultes Mortuaires d’enseigner la doctrine aux femmes. En secret, W’soran attisa son désir d’apprendre le savoir interdit et lui enseigna les sciences et la magie qu’il avait lui-même apprises aux côtés de Nagash. Après la chute du Grand Nécromant, la princesse s’efforça donc de sauver le plus grand nombre possible de parchemins du bûcher.

Son père prit la place de Nagash sur le trône du Khemri et Neferatem entama son règne sur Lahmia. Derrière les portes verrouillées de son palais, elle étudia les parchemins et commença à s’exercer, par imitation, à la magie nécromantique du tout premier niveau. Pendant ce temps, W’soran observait les Cultes Mortuaires de Lahmia, cherchant lesquels des prêtres seraient acquis à sa cause et lesquels il devrait éliminer. À ceux qui refusaient de se laisser corrompre par les enseignements de Nagash, il révéla les sombres pratiques de Neferatem, une trahison calculée que la reine ne devait apprendre qu’au bout de nombreuses années. Cela déclencha un schisme dans le clergé; tandis qu’une partie des prêtres restaient loyaux à la reine, les autres s’élevèrent contre elle. La crise parvint à son point culminant lorsqu’ils lancèrent une attaque contre le palais, une rébellion qui ne fut matée que lorsque Neferatem elle-même émergea de son palais, environnée d’un nimbe crépitant d’énergie ténébreuse, et déchaîna la fureur de sa puissance nécromantique naissante contre ses ennemis.

Les rebelles survivants furent rassemblés et exécutés, ne laissant du culte Mortuaire que les individus en lesquels W’soran savait pouvoir avoir confiance. Avec leur aide, W’soran et Neferatem continuèrent leurs recherches en privilégiant l’étude d’un rituel en particulier: la création de l’Élixir de Vie qui avait permis à Nagash d’acquérir l’immortalité. Ils finirent par l’obtenir, mais sous une forme imprévue. La version de l’Élixir qu’ils avaient créé leur conféra bien l’immortalité, mais elle modifia également la nature fondamentale de leur être. Ils devinrent les premiers Vampires.

Plus tard, Lahmia et son gouvernement vampirique furent mis à terre par Alcadizaar et sa coalition des différentes nations de Nehekhara réunies. Neferata et sa Cour durent s’enfuir à Nagashizzar, repaire de Nagash depuis sa chute.

La rencontre de Nagash et des vampires n’avait rien de fortuit. Par l’intermédiaire de son agent, W’soran, Nagash les avait manipulés depuis le début et les avait aidés à distance, a l’aide de sa magie, durant le siège de Lahmia. Lorsque Neferata découvrit à quel point W’soran l’avait utilisée, elle se mit dans une fureur noire, d’autant plus que Nagash ignora sa supériorité pour offrir à son lointain cousin Vashanesh un poste à la tête de ses forces.

Lorsque les vampires furent délivrés de leurs liens via la chute de Vashanesh, seul W’soran resta aux côtés de Nagash, les autres s’égaillèrent aux quatre vents, non sans s’être amèrement disputés pour savoir où ils devaient aller et lequel d’entre eux était digne de les diriger.

W’soran resta donc aux côtés de Nagash tandis que celui-ci pestait et fulminait contre la capricieuse inconstance des vampires. Lorsque Nagash fut vaincu, W’soran récupéra une quantité de ses manuscrits afin de les étudier avec l’aide de ses acolytes et de son apprenti, Melkhior, et ils transcrivirent ses notes dans un ouvrage épouvantable, le ‘‘‘Grimoire Necronium. Le Grimoire Necronium recèle à la fois la quintessence de la magie de Nagash et une série de prophéties où W’soran présente sa vision du futur : un monde d’ossements, uniquement peuplé de morts-vivants et gouverné par sa lignée. Ce rêve d’un empire peuplé de cadavres n’avait qu’un seul défaut: l’absence de sources de sang. C’est la raison pour laquelle W’soran commença à rechercher des moyens de se libérer de la Soif rouge. La puissance de la magie nécromantique le rendit moins dépendant de sa nourriture que ne l’étaient les autres vampires et il apprit à se passer de sang pendant des mois, voire des années. Néanmoins, il lui fallut en payer le prix. Du fait qu’il alimentait son pouvoir à l’aide de Magie Noire pure plutôt que de sang, il prit une apparence hideuse, semblable à celle d’un cadavre.

Lorsque W’soran accorda le Baiser de Sang à ses acolytes vieillissants, il leur transmit cette malédiction par la même occasion. Ceux-ci firent appel à la puissance de la Dhar véritable, à un degré bien supérieur à ce qu’avaient pu faire tous les autres vampires, et leur apparence devint aussi monstrueuse que celle de leur maître. Au fil du temps, leurs âmes se corrompirent de la même façon que leurs corps et nombre d’entre eux sombrèrent dans la folie. L’un de ces infortunés se nommait Melkhior ; il fut le meilleur des apprentis de W’soran et également celui qui tua son maître puis le dévora.


Source

  • Warhammer JdR - Les Maîtres de la Nuit