Vouivre

De La Bibliothèque Impériale
« Même si cé toi ki l'a dressé, tourn' jamé l'dos a une vouiv'. Elle t'crok'ra un morceau sitôt k'tu r'gardes ailleurs, et cé un morceau ki t'mank'ra. »
- Chef de Guerre Orque Grod Na-Kune-Jambe

Les Vouivres sont d'immenses créatures reptiliennes se distinguant par leur allure bipède, dotées de vastes ailes ne faisant qu’un avec leurs bras, comme une chauve souris, et de terribles mâchoires. Elles sont bien protégées par leurs écailles osseuses, et le dard au bout de leur queue dégouline d'un venin mortel qui bouillonne en touchant le sol. Elles sont très agressives par nature et attaquent tout ce qui pourrait devenir un copieux repas. Cette malfaisance et leur brutalité plaisent aux Orques. À première vue, on pourrait confondre une Vouivre avec un Dragon, bien qu'elle soit plus petite, plus malodorante et beaucoup moins intelligente. La méprise est compréhensible : il existe de nombreuses similitudes entre les deux races et la seule différence évidente est l'absence de membres antérieurs chez la Vouivre, un détail qui échappe facilement à l'attention de l'observateur lorsque ce dernier court le plus vite possible dans la direction opposée. Les Dragons, quant à eux, ont la même considération pour ces créatures inférieures, mais apparentées, qu'un Prince Haut Elfe pour un Nain complètement ivre et recouvert de ses propres vomissures.

Les tanières des Vouivres se trouvent généralement dans des grottes ténébreuses, creusées sous les montagnes les plus inhospitalières, celles du Bord du Monde notamment, bien-qu'on en trouve également à Naggaroth et à Cathay (au cas où certains seraient assez stupide pour aller vérifier). Une Vouivre ne prête guère attention aux frontières de son territoire et les défendra uniquement si l'intrus peut être facilement vaincu. Cependant, leur vue médiocre les conduit parfois à se lancer dans un combat à l'issu incertaine contre un Hippogriffe enragé qu'elles ont confondu avec quelque chose de moins dangereux. La quête de nourriture ou d'un mauvais coup à accomplir les oblige parfois à quitter leur nid pour les plaines - les Vouivres sont très friandes de mouton - et dans bien des contrées, leur silhouette pesante, serpentine et menaçante au dessus des plaines est considéré comme un mauvais présage chez les humains et les Elfes, mais les Peaux-Vertes l'accueillent avec des cris de joie, l'acclamant pour lui montrer qu'ils ne la redoutent point.

Aucun Orque ne serait assez fou pour essayer de dompter une Vouivre adulte. Les Gobelins de la Nuit volent toutefois leurs œufs, qui sont ensuite échangés ou vendus aux Orques à un prix exorbitant. Il est très dangereux d'élever une Vouivre, mais une fois arrivées à maturité, elles deviennent des montures très prisées pour les Chefs de Guerre et les Chamans qui parviennent à nouer un lien étrange avec ces bêtes hideuses, celles-ci faisant la fierté de ce dernier. Strictement carnivores, les Vouivres ont toujours faim de viande fraîche, et leurs maîtres Orques veillent donc toujours à jeter quelque infortunés Gobelins dans l'antre de leur monture ailée préférée.

  • Peau Écailleuse : Les Vouivres sont doté d'une peau couverte de solides écailles suffisamment épaisses pour former une couche protectrice naturelle aussi résistante qu'une armure de plaque. Elle est même supérieure au métal car elle est faite de corne et ne peut être ni entamée, ni déchirée.


Une Vouivre, créature serpentine et dangereuse

Sources

  • Extension Warhammer : Tempête de Magie
  • Livre d'Armée des Orques et Gobelins, V6
  • Livre d'Armée des Orques et Gobelins, V8