Verezzo

De La Bibliothèque Impériale

Verezzo est aussi une république, mais d'un genre complètement différent de celle de Remas. Située dans l'arrière pays de Tilée, les bastions et les murailles de Verezzo dominent les plaines fertiles. La cité est très compacte, surpeuplée et les rues étroites et venteuses. Les maisons sont construites en hauteur à cause du manque de place. Certaines se sont élevées si haut qu'elles sont devenues des tours et ont été incorporées dans les fortifications. Les murailles sont si solides et si avantageusement placées sur la seule élévation de terrain à des kilomètres à la ronde, que les citoyens préfèrent les conserver plutôt que de construire des fortifications plus grandes mais moins efficaces.

A l'instar de Remas, Verezzo devint une république à la suite des grandes famines. Le prince stocka le grain et tenta de le vendre à un prix exorbitant aux citoyens. Il fut rapidement renversé avec l'assistance de mercenaires et une république fut mise en place. La république de Verezzo est beaucoup plus démocratique que celle de Remas, probablement à cause du nombre important de familles marchandes. En effet, quiconque tenterait de prendre le pouvoir suprême deviendrait forcément la cible des assassins de plusieurs partis. Verezzo dispose d'un système de vote élaboré qui divise les familles marchandes en factions de couleurs différentes (rouge, vert, bleu et jaune). Les couleurs représentent différentes factions et politiques et, après une élection, on peut entendre à Remas ou à Luccini «Verezzo est rouge, on va avoir des problèmes !» ou «Ne prêtez pas d'or à Verezzo tant que les jaunes y sont», et ainsi de suite. Les couleurs sont aussi utilisées pour désigner les équipes dans différents jeux organisés sur les piazza étriquées de la cité.

Naturellement, ces jeux sont teintés de politique et d'intrigue !

Source

  • Livre d'Armée des Mercenaires V5