Ventre-Feu

De La Bibliothèque Impériale
Ventre-Feu.jpg
Les Ventres-Feu sont les prêtres flamboyants et rugissants de la divinité Ogre appelée La Bouche de Feu. Aussi prompts à l'hilarité qu'à la colère, les Ventres-Feu sont des individus loquaces, de bons vivants que toute tribu Ogre accueille chaleureusement. Ces prophètes ventripotents brûlent d'un feu bouillonnant, métaphoriquement et littéralement parlant. Chauves et charpentés, leur peau rougeâtre luit de l'intérieur, et leur torse nu est recouvert de tatouages représentant des symboles de destruction. Lorsque sa fureur s'enflamme, un Ventre-Feu exhale un nuage incandescent à même de faire fondre une cotte de mailles.

La Bouche de Feu est le plus grand volcan des Montagnes des Larmes encore en activité, et occupe une place importante dans la mythologie des Ogres. Ces derniers la vénèrent aussi bien que La Gueule, et ceux qui ont constaté la violence de ses éruptions lui vouent une fervente adoration. Chaque année, des dizaines de pèlerins Ogres affluent autour de La Bouche de Feu et signalent leur présence à la tribu des Ventres-Feu, qui vit dans les grottes qui courent sous les pentes du volcan. Tandis que le magma coule le long des flancs de La Bouche de Feu comme la bave sur le menton d'un Boucher, les candidats se préparent à endurer la terrible Epreuve du Feu, un mystérieux rituel dirigé par cette tribu réduite mais influente.

Comme c'est le cas de toutes les cérémonies religieuses qui se tiennent dans les Royaumes Ogres, cet examen commence et se termine par le fait d'ingurgiter quelque chose. Tout d'abord, l'Ogre plein d'espoir doit engloutir un chaudron entier de ragoût de crapauds de feu sauce piment du démon, une mixture répugnante utilisée pour soigner la constipation. Tandis que ses entrailles brûlent, il doit attraper un doryphore de feu, un coléoptère de la taille d'un destrier qui batifole dans la lave, et dévorer la créature tout entière. Mais la dernière épreuve est la plus dangereuse de toutes.

Avant d'être accepté et de devenir un Ventre-Feu, l'aspirant doit boire le sang de La Bouche de Feu. L' Ogre doit d'abord grimper au sommet du cratère titanesque. La seule vision du lac de magma qui bouillonne et qui siffle en contrebas suffit à lui couper le souffle, avant même que la puanteur du soufre lui parvienne. De nombreux postulants s'enfuient alors, mais ceux qui ont le courage de continuer sont lentement descendus dans la gueule du volcan, suspendus au bout d'une chaîne. La chaleur est si intense que leurs poils et leurs cheveux sont définitivement consumés, et que leurs yeux bouillent dans leurs orbites. Le fervent persévère et remplit de lave un crâne qui lui sert de coupe. Après avoir été hissé au bord du volcan, l'Ogre doit avaler la roche en fusion d'une seule lampée, ce qui est fatal même pour les systèmes digestifs les plus endurcis : seuls ceux qui ont été bénis par La Bouche de Feu y survivent. Cela explique pourquoi l'initiation d'un nouveau Ventre-Feu ne se produit qu'une poignée de fois par décennie. Elle coïncide le plus souvent avec une éruption majeure de La Bouche de Feu elle-même. C'est d'ailleurs le signe qu'il est temps de partir en guerre contre les faibles races, l'ampleur de la campagne à venir étant proportionnelle à la force de l'explosion. Au combat, les Ventres-Feu font la démonstration des pouvoirs que le volcan leur a accordés. Ils sont protégés contre les plus puissantes conflagrations, peuvent rôtir leurs ennemis avec leur haleine de feu et même lancer des sorts enflammés.

Les rares prêtres de La Bouche de Feu sont des voyageurs solitaires qui errent dans les Royaumes Ogres. A l'occasion, un Ventre-Feu se joint à une tribu pour transmettre la bonne parole de son dieu au coeur de lave, et apporter aux ennemis des Ogres une fin flamboyante. Ces bourlingueurs très populaires font l'enchantement de leurs camarades grâce à leur faculté à saigner du magma et à créer des guirlandes de flammes à chacune de leurs flatulences explosives.

Source

  • Livre d'Armée Royaumes Ogres V8