Vardek Crom

De La Bibliothèque Impériale
Vardek Crom, le Conquérant, le Héraut du Seigneur de la Fin des Temps
A l’est des Montagnes du Bord du Monde et au nord des Montagnes des Larmes, les steppes s’étendent des terres civilisées des hommes jusqu’aux Désolations du Chaos. Ces vastes plaines herbeuses et ces toundras sont le foyer des Kurgans, de sauvages tribus de guerriers nomades qui passent leur vie à combattre pour prouver leurs valeurs aux yeux des Dieux. Les hommes du nord se doivent donc d’être de puissants guerriers s’ils désirent survivre sur ces terres en guerre perpétuelle.

Vardek Crom, dit Crom le Conquérant est issu de la tribu des Kuls, eux-mêmes une brande des Kurgans, qui étend sa domination sur les terres au nord des Montagnes du Bord du Monde et à l’est de la Mer du Chaos, d’où ils lancent de sanglants raids sur les tribus avoisinantes, voire jusque sur l’Empire et Cathay, en quête de butin. Animé d’une ambition incomparable, Crom prit la tête d’une tribu en battant son chef avant d’avoir atteint sa vingtième année. Sa ruse et sa force permirent aux Kuls d’acquérir renom, esclaves et richesses. En moins de dix ans, Crom était devenu l’un des plus puissants rois que les steppes aient jamais portés, et c’est alors que commencèrent les rêves.

Nuit après nuit, Crom rêvait du futur et contempla un monde envahi par le Chaos. Il vit une silhouette sombre se détachant sur le ciel rouge, une épée entourée d’un feu d’or brandie au-dessus de la tête. Les rêves allèrent s’accentuant, et Crom fut peu à peu convaincu qu’il s’agissait d’un message des dieux concernant sa destinée. Mais qui était la silhouette ? Était-il de son devoir de mettre le monde à genoux pour ses maîtres, ou bien quelqu’un de plus puissant que lui s’en chargerait-il ? Crom consulta les sorciers de la tribu, mais ils ne purent lui en apprendre plus. Son humeur se dégrada, il devint taciturne et pensif.

Lorsqu’il apprit qu’une bande de chevalier en armes avait pénétré sur ses terres, Crom fut enragé par cet outrage à sa souveraineté, et ses rêves incessants ne firent rien pour le calmer. Il chevaucha donc à la rencontre des intrus pour les défier. Apercevant les chevaliers, il lança un cri de guerre. Leur chef leva la main et fit faire demi-tour à ses hommes.

Les cavaliers s’élancèrent alors vers le roi des Kuls, qui se trouva bientôt encerclé. Crom ne recula toutefois pas et demanda qui osait pénétrer sur ses terres sans son autorisation. Le chef des chevaliers se contenta de répondre que son nom était Archaon, et qu’il cherchait les six trésors du Chaos. Crom perçut cette affirmation comme le pire blasphème qui fût. Il tira son épée et défia l’intrus en combat singulier pour que ce dernier prouve qu’il était bien l’Élu des Dieux.

Les épaules d’Archaon s’animèrent d’un rire silencieux et il fit un signe à l’un de ses chevaliers. Malgré sa lourde armure, l’homme sauta de sa monture et chargea Crom. Celui-ci se contenta de sourire et dans un même mouvement repoussa l’épée du guerrier avant de le décapiter d’un revers. Il exigea de nouveau qu’Archaon vienne l’affronter. Celui-ci ne répondit pas, mais esquissa un autre geste. Un deuxième chevalier s’avança, mais Crom se débarrassa de lui aussi facilement que du précédent. Archaon envoya une dizaine de ses champions, et Crom triompha à chaque fois, abreuvant du sang des chevaliers la terre froide des steppes. Le maître des Kuls était à présent fou de rage et demanda pourquoi Archaon ne venait pas se battre. L’immense chevalier finit par descendre de sa monture. Sentant que le combat allait être acharné, Crom ne lui laissa pas le temps de dégainer son arme et se jeta sur lui en frappant sauvagement de taille et d’estoc.

Le chevalier noir recula devant la pluie de coups, il se contenta de repousser les attaques avec son bouclier et semblait incapable d’atteindre sa propre arme. Crom poursuivit son attaque, persuadé qu’il allait triompher, mais lorsqu’Archaon eut reculé jusqu’au bord du cercle de chevaliers qui les entourait, il s’immobilisa et balaya l’arme de son adversaire d’un coup de son bouclier. Sans ralentir, Crom se jeta sur Archaon à mains nues, mais si rapide qu’il fût, son ennemi l’était davantage et sa main droite vint se refermer sur sa gorge. Levant Crom de terre, il lâcha son bouclier et dégaina son épée d’un geste fluide. Stupéfait, Crom arrêta de se débattre, car la lame brillait d’une flamme dorée qui dansait sur des runes si fines qu’elles en étaient presque illisibles. Le fil dentelé de l’épée semblait onduler alors que celle-ci résonnait du faible gémissement d’un Démon captif en sa lame.

Sans lâcher son adversaire, Archaon lui raconta sa quête : il avait trouvé l’Épée, puis l’Œil et la Marque[1]. Il lui manquait encore la Monture, l’Armure et la Couronne. Crom s’était avéré être un redoutable guerrier, et Archaon lui ordonna de l’accompagner jusqu’à la fin de son voyage. Le rois des Kuls réalisa alors qu’Archaon était peut-être la silhouette de son rêve, l’Élu des Dieux de la prophétie, celui qui déclencherait la tempête du Chaos. Les dieux n’auraient pas lui faire plus grand honneur en le mettant sur sa route et, abandonnant sa tribu, il rejoignit les Épées du Chaos, passant ainsi dans les mythes de son peuple. Au cours des décennies que dura la quête d’Archaon, la foi et la loyauté de Crom ne firent que s’accroître et il devint bientôt le plus fidèle et le plus dévoués des suivants de son maître. Après quoi, il parcourut le monde en son nom, car il était devenu le Héraut du Seigneur de la Fin des Temps.

Comme le temps de la prophétie approchait, Crom décida de lever une armée digne de son maître et retourna sur ses terres pour la première fois depuis bien longtemps. Il entra audacieusement dans la tente du roi des Kuls pour demander l’allégeance de son peuple à Archaon. Le roi, si talentueux qu’il fût au maniement des armes, fut massacré comme un enfant lorsqu’il défia Crom. Les chefs des Kuls impressionnés par ce dernier et se rappelant les légendes de la tribu, l’acclamèrent alors de leurs cris de guerre et se joignirent à sa cause.

Une fois de plus sous les ordres de Crom, les Kuls jaillirent de leurs terres dans un ouragan de conquêtes. Les chefs des autres tribus qui refusaient l’autorité de Crom furent tués, et leurs armées vaincues jurèrent fidélité à Archaon et à son Héraut. La horde ainsi renforcée s’élança vers l’est sur les plaines gelées. Crom commandait à présent la plus grande armée jamais rassemblée de ce côté du monde, et ses guerriers étaient prêts à tout pour écraser les ennemis de leurs dieux.

Lorsque le Conquérant fut finalement satisfait de la puissance de son ost, il conduisit ses hommes vers le sud, quittant les plaines venteuses des steppes pour les terres rocailleuses et infestées de Peaux-Vertes du sud. Ainsi les royaumes humains ne seraient pas attaqués uniquement du nord, mais aussi de l’est, chacune des incursions se révélant plus puissante que n’importe laquelle des précédentes. En vérité, le temps des mortels touchait à sa fin et la Tempête du Chaos s’abattait sur le monde.

Après la Tempête du Chaos

Personne ne sais ce qu’est devenu Vardek Crom. On sait qu’il s’est taillé un chemin sanglant à travers les Nains au Col du Pic et qu’il s’est ensuite attaqué à la Sylvanie où il a très certainement dû croiser le chemin de Mannfred von Carstein. À partir de là, les histoires se perdent en conjectures, mais ce qui est certain, c’est qu’on a plus jamais entendu parler de lui.

Peut-être le Champion du Chaos sert-il un nouveau maître dans la non-vie ?

Source

  • White Dwarf n°110
  1. Petit retcon de Games Workshop, dans les publications postérieures, la Tueuse de Rois (l'épée) fut l’avant-dernier trésor trouvé par Archaon