Ungdrin Ankor

De La Bibliothèque Impériale
Les Brise-Fer patrouillent sans relâche les niveaux inférieurs
Durant la période faste de l’Empire Nain, toutes les forteresses étaient relié entre elles par des routes souterraines, taillées dans le roc le plus dur. Ce réseau complexe était appelé le dédale ou plus souvent l’Ungdrin Ankor. À partir du tunnel principal, des voies secondaires menaient aux différentes mines, tours de guets et autres places fortes. De nos jours, ce réseaux est en ruine, il fut partiellement détruit lors du Temps du Malheur par les séisme et les éruption volcanique qui ravagèrent les Montagnes du Bord du Monde. Les tunnels furent envahis par les Gobelins et les Skavens et bon nombre de passage furent abandonné à ces créatures. Au fil des années, des tunnels se sont effondré ou sont devenus très dangereux.

Aujourd’hui, l’Ungdrin n’est pas sûr. Non seulement les risques d’éboulement sont nombreux, mais les tunnels sont aussi plein de trous et de crevasses qui s’ouvrent sans crier gare. Des monstre de tout type rôdent et les Gobelins de la Nuit pullulent dans ces galeries. Récemment, après de longues années de dur labeur, la portion de l’Ungdrin Ankor reliant Karaz-a-Karak à Zhufbar a été restaurée. De nombreux passages difficiles entrecoupent la voie menant à Karak Kadrin, mais des Tueurs fréquentent les zones les plus dangereuses et des expéditions bien armées sont fréquemment dépêché pour explorer de nouvelles sections de tunnels à rouvrir. C’est toutefois une lutte de chaque instants, faites d’offensives et de contre-attaques. Néanmoins les Nains regagnent patiemment du terrain et ont réussi à rouvrir des mines et à récupérer une partie non-négligeable des trésors de leurs ancêtres.

Le volcan du Mont Tonnerre bloque cependant la vielle route du sud, et plusieurs citadelles sont encore aux mains des Peaux-Vertes. Tant que les Nains ne les auront pas chassés, il sera impossible de reconstituer les parties méridionales de l’Ungdrin Ankor et les citadelles du sud ne pourront être atteinte que par voie de surface.

Mais les forteresses du sud ne restent pas inactives pour autant : la réouverture de l’Ungdrin Ankor entre Karak Azul et Karak aux Huit Pics constitue un des succès les plus remarquables, même si elle reste encore dangereuse en bien des endroits. Crevasses et effondrements bloquent encore un certain nombre de ses tunnels où l’on rencontre parfois des Trolls et d’autres créatures désagréables.

Une innovation récente lié à l’invention de la machine à vapeur est le Grimgrandel, un train à vapeur aux dimensions colossales permettant aux Throngs Nains de traverser l’Ungdrin en quelques jours à peine au lieu de plusieurs semaines. La locomotive de Grimgrandel est une immense machine de près de 50 mètres de long, à quatre cheminées. Sa proue représente le visage d'un ancêtre, minutieusement incrusté de lignes d’or et de bronze entrelacées. Le train possède six wagons, tous aussi haut qu'une maison de deux étages et dont l'intérieur rappelle les forteresses naines, mais à plus petite échelle. Il peut transporter plusieurs centaines de guerriers nains. Les rails vont au minimum de Karak Hirn à Karak Kadrin en passant par Tristebarbe et sous le Lac Noir.

Sources

  • Livre d’Armée des Nains, V7
  • Warhammer JDR - Nains, Pierres et Aciers
  • Roman L'Empire en Flamme d'Anthony Reynolds, 2015