Troll

De La Bibliothèque Impériale
Le Troll du Chaos fonça vers la bande de guerriers sans l’ombre d’une hésitation. Les malheureux agitèrent leurs torches désespérément pour tenter de repousser l’immonde créature. Il ignora leurs efforts et les mit tous en pièces à grands coups d’ergots, de crocs et de griffes. C’était un comportement profondément anormal pour un Troll, leur espèce ayant généralement une peur panique du feu et des flammes.
Soit la créature n’avait pas peur de la mort, soit elle était tout simplement suicidaire. Quoi qu’il en soit, ça ne serait pas un problème pour elle aujourd’hui. Le Troll du Chaos, rendu bien plus fort qu’un Troll normal par les mutations qui avaient déformé son corps, élimina tout les guerriers sans difficulté. La créature retourna ensuite errer dans les étendues sauvages du Pays des Trolls, hurlant de rage et de frustration.


Un Troll d’Eau pré-digérant son prochain repas.
« Y'a des jours comme ça… »

Les Trolls sont de grandes créatures hideuses, bestiales, très stupides et d’apparence vaguement humanoïde avec de longs membres désarticulés et une peau froide et humide. Ce cuir plein de verrue, gluant et parfois même écailleux peut être de n’importe quelle couleur en fonction du type de Troll, qui peuvent être de différentes tailles et formes - on dit que les plus grands spécimens peuvent avaler un bœuf entier - et leur colère les rend proprement épouvantables. Ils rôdent dans le Pays des Trolls et s’attaquent aux villages et hameaux isolés. Plus d’un nordique est revenu de la chasse pour trouver son hameau dévasté, un Troll mâchouillant sa famille au milieu des ruines.

Les Trolls ne sont pas très intelligents mais ils sont remarquablement forts, et malgré la maigreur de leurs membres, ils peuvent aisément déchirer un homme en deux à mains nues. Ils sont craint du fait de leur férocité stupide et de leur appétit aveugle. Ils peuvent manger n’importe quoi, mais surtout tout ce qui passe à leur portée, et bien qu’ils préfèrent la chair et les os, ils mangent du bois, des rochers et même des bouts de métal avec le même appétit. Il est dit qu’un Troll est la seule créature avec laquelle un Ogre peut se mesurer dans une compétition d’absorption de nourriture, et il est reconnu que ceux-ci n’ont aucune chance contre la digestion volcanique des Trolls. Leur estomac contient certains acides les plus puissants du monde, et ces sucs gastriques sont très prisé par les alchimistes et les sorciers. Occasionnellement, le peu de nourriture restée indigeste, comme l’or ou les gemmes, peut être trouvés dans le gésier d’un Troll bien que rares sont ceux qui prennent le risque de les récupérer.

L’autre caractéristique inhabituelle et peut-être mieux connue des Trolls est que leur chair peut se régénérer presque aussi vite qu’elle est endommagée. Si la main d’un Troll est tranchée, une autre poussera quasi immédiatement à partir du moignon. Il faut provoquer de très lourds dégâts à un Troll pour l’empêcher de se régénérer. La seule chose à laquelle les Trolls ne peuvent survivre est le feu : ils ne peuvent régénérer les blessures qui les ont brûlées, aussi le feu est-il le plus grand allié de ceux qui affrontent des Trolls. L’autre étant la stupidité confondante de ces créatures qui s’embrouillent très rapidement et ont souvent du mal à saisir les événements qui se passent autour d’eux. Les Trolls ont la curiosité intellectuelle d’une limace et sont tout à fait capable de s’arrêter au milieu de nul part au cœur d’une bataille après avoir été éblouis par une lumière ou avoir senti une drôle d’odeur et de se mettre à baver stupidement, tourner en ronds, se gratter le ventre, manger des cailloux et/ou ricaner d’un air idiot.

Les Trolls sont instinctivement attirés par les armées du Chaos ou les Peaux-Vertes, peut-être parce qu’ils savent tout simplement que les chemins de ces derniers sont toujours pavés de cadavres. La présence des Trolls est à son tour bien accueillie car se sont de formidables bêtes de guerre. Leurs longs bras musculeux sont terminés par des griffes effilées et certains utilisent occasionnellement des armes : celles-ci sont toujours grossières, consistant principalement en des troncs d’arbres, des gros os ou des grosses pierres portés comme des massues, bien qu’ils puissent aussi avoir de vrais armes, prises sur des Minotaures ou tout autre grosse créature, quelquefois en les tenant même par la bonne extrémité. Les Trolls préfèrent attaquer avec leur massue ou leurs armes naturelles, mais si le besoin s’en fait sentir, ils n’hésiteront pas à "ramollir" un adversaire en armure par une dose de vomi, juste avant d’y appliquer leur massue.

La majorité de ces créatures repoussantes vivent dans les désolations du nord au-delà du fleuve Lynsk et dans le - justement nommé - Pays des Trolls, mais il y en a aussi dans les Montagnes du Bord du Monde, les Terres Sombres, les Terres Arides et le Marais de la Folie. On trouve encore quelques Trolls qui subsistent dans les endroits les plus isolés du Vieux Monde, notamment les forêts et les marais de l’Empire.

  • Vomi de Troll : Les Trolls disposent d’une méthode d’attaque particulièrement déplaisante consistant à vomir le contenu de leur estomac sur leurs ennemis, régurgitant des fluides digestifs méphitiques et corrosifs tout à fait indescriptibles. Les sucs gastriques des Trolls étant extrêmement corrosifs, poisseux et semi-liquide, son vomi pénètre facilement à travers l’armure et en dissout même des parties entières, sans parler du malheureux combattant qui se trouve en dessous. C’est une chose vraiment horrible !
  • Régénération : Les Trolls peuvent réparer les os et les chairs à une vitesse incroyable. Une aubaine que seul le feu peut ralentir.
  • Stupidité : Les Trolls sont particulièrement stupides et oublient souvent ce qu’ils étaient en train de faire une seconde plus tôt.


Trolls Communs

Malheureusement pour les habitants du Vieux Monde, on trouve des Trolls à peu près partout. La légende voudrait qu’ils attendent sous les ponts. Si c’est particulièrement vrai dans les villages ou l’on jette les ordures dans la rivière, les Trolls ne se contentent généralement pas de ça. En effet si la grande majorité vit loin des humains, que ce soit en forêt, dans une caverne ou dans un lac, un nombre certain élit domicile dans les villages et les bourgs. Ils affectionnent en général les endroit nauséabonds, voire suffocants, et pour chaque Troll qui se réfugie dans un marais puant ou une grotte sombre, un autre vient dormir dans une étable pleine de fumier ou une maison abandonnée dont la viande du cellier dégage une odeur de pourriture violente ou dont le grenier recèle quelques chats morts.

Un Troll de Pierre.

Trolls de Pierre

Les Trolls de Pierre vivent sous terre ou dans les régions montagneuses. Comme tous les Trolls, ils sont capables de manger n’importe quoi, grâce à leur sucs digestifs acides, et en sont souvent réduits à manger des pierres (une nourriture que nul ne leur dispute). Les Trolls de Pierre semblent taillés dans le roc et ont la peau très dure, avec un aspect dur et rocailleux, souvent incrustée de petits cristaux, et souvent des marques en forme de stries sur leurs épaules et leur dos, pouvant être selon les cas plus claires ou plus foncées. Il est peu probable que ces marques servent à camoufler la créature lorsqu’elle chasse, vu l’odeur véritablement méphitique qu’elle émet, mais plus probablement à permettre de distinguer les individus entre eux. En raison de la relative inertie naturelle de la pierre par rapport à la Magie, les Trolls de Pierre ont acquis au fil du temps une certaine résistance naturelle aux énergies magique, les immunisant aux effets des sortilèges (les érudits estiment cependant que cela relève du folklore pur et simple). Ils errent sur les cols et les versants des Montagnes du Bord du Monde où ils rencontrent souvent des tribus de Peaux-Vertes.

Trolls d'Eau

« Quelle est cette chose immonde qui nage par tribord avant ? »
- Derniers mots d’un capitaine de patrouille fluviale sur le Stir, juste avant d’être dévoré par un Troll d’Eau

Les Trolls d’Eau vivent au fond d’étendues d’eau douce. Malheureusement, l’eau ne reste pas longtemps douce quand ils s’y installent ! De nombreux animaux se sont, au fil du temps, adaptés à leur environnement, et les Trolls d’Eau sont parfaitement adaptés à leur milieu. Ainsi, on peut comparer les Trolls d’Eau au lit d’une rivière, du moins si l’on parle d’une rivière dont le fond est recouvert de vase, de végétation décomposée, de poissons morts et d’autres détritus aussi nauséabond que puant et qui sont trop repoussants pour subir une analyse complète. Leur peau est bien souvent d’un vert tirant sur le bleu, et leurs longs cheveux filasse sont souvent ornés de restes de poissons ou de mammifères aquatiques. Une fois qu’un Troll d’Eau a choisi son point d’eau - un marais ou un étang - il devient très difficile de l’en chasser car ils s’y immergent pour guetter leur proies et les prendre par surprise. On raconte qu’ils peuvent demeurer immergés pendant un temps considérable, et hanter aussi bien des gués et des ponts que des points d’eau où les animaux vont s’abreuver. Il est fréquent qu’ils entraînent leurs proies sous l’eau pour les noyer et se repaître de leur chair crue. Il est a noter que les Trolls d’Eau sont des créatures visqueuses qui sentent horriblement mauvaises, et cela même pour des Trolls - ce qui n’est déjà pas rien - car il faut ajouter à l’odeur du fond du ruisseau celles des propres miasmes de la créature : un funeste mélange d’odeurs qui émane des ordures déposées sur sa peau.

  • Mucus Méphitique : Le mucus que les Trolls d’Eau sécrètent est glissant et dégage une insupportable odeur de poisson pourri. Ce mucus présente le double avantage de faire suffoquer tous ceux qui approchent et de rendre le Troll difficile a frapper.
Un Troll du Chaos.

Trolls du Chaos

Les Trolls les plus dangereux sont ceux qui habitent les régions les plus septentrionales, dans l’extrême nord du Pays des Trolls, proche des Désolations du Chaos, que l’on connaît sous le nom de Trolls du Nord, de Grands Trolls ou de Trolls Noirs, même si ces divers noms ne correspondent en fait qu’à une seule espèce : les Trolls du Chaos - d’aucuns diront qu’il s’agit là d’un pléonasme - et sont encore plus effrayants, puants et laids que leurs cousins communs. Les Trolls Noirs arborent souvent une fourrure pour les protéger des vents glacials qui soufflent du nord, ainsi que d’extravagantes difformités sous la forme de cornes, de défenses ou de membres supplémentaires. Cela est dû à la proximité des Désolation du Chaos et à leur faculté de régénération qui soigne leurs blessures en leur donnant de nouvelles formes : un nouveau membre, une nouvelle gueule ou une mutation encore plus étrange ; en conséquence, les plus vieux d’entre eux ont la chair ornée de dizaines de têtes hurlantes et de griffes meurtrières. Il est également dit que les Trolls du Chaos sont capables de vomir des vers carnivores ou même l’essence du changement. Les Trolls du Chaos sont les plus grands et peut être les plus dangereux de tout les Trolls, car ils sont encore plus agressifs que leurs cousins du sud, et moins susceptibles de se désintéresser du combat, ils n’hésitent d’ailleurs pas à attaquer leurs congénères s’ils sont poussés par la faim. Certains Nordiques pensent que les Trolls du Nord sont les envoyés de leurs Dieux et érigent des totems à leur effigie, et laissent même des quartiers de viande faisandée en dehors de leurs villages pour les apaiser. Les Champions du Chaos recrutent de telles créatures à chaque fois qu’ils le peuvent, car malgré leur bêtise atterrante, ces monstres recèlent un pouvoir de destruction hors du commun.

Trolls de Glace

Les Trolls de glace viennent de contrées plus au nord que leurs homologues du Pays des Trolls. Tous les Trolls ont un appétit insatiable et une férocité incroyable. La variété nordique ne déroge pas à la règle. Avec leur force considérable et leurs compétences régénératrices, les belliqueux hommes du nord trouvent une utilité au combat pour les Trolls, malgré leur intelligence limitée. La plupart des espèces peuvent cracher de la bile acide sur leurs victimes pour leur infliger une mort horrible, mais la proximité des Trolls de glace des Désolations du Chaos a fait que cette capacité s'est transformée en quelque chose de bien différent. Une seule exhalation de leur souffle glacé peut geler instantanément leurs ennemis, souvent juste avant de les dévorer en croquant la chair et les os congelés.

  • Armes de Glace: Les trolls de glace fabriquent leurs armes avec des blocs de glace taillés en pointes ou en forme de fers de hache et plantés dans des manches en bois, donnant ainsi des sortes de gourdins cloutés ou des haches primitives.

Trolls Bileux du Chaos

Les trolls sont des créatures hideuses et malformées, parmi lesquelles on trouve une grande variété de sous-espèces mutantes et de terribles difformités. Les plus horribles d'entre eux sont peut-être les Trolls Bileux - des créatures maudites et torturées avec une faim épouvantable qui ne pourra jamais être rassasiée. Corrompus dans leur chair et vivant dans une agonie constante, contrairement à beaucoup d'enfants de Père Nurgle, le culte de leur dieu des ténèbres ne leur confère aucun répit dans l'horreur de leur existence. De plus, bien que leur capacité à guérir de nouvelles blessures soit inférieure à celle de leur race (aussi surmenée qu'elle l'est par leur propre souffrance sans fin), leur toucher est un poison mortel et leur bile corrosive pourrit la chair vivante en quelques secondes.

On les trouve dans les très féconds Marais Froids dans le nord du Pays des Trolls, à l'ombre des Désolations du Chaos. L'histoire ancienne des tribus Kul raconte que l'ascendance de ces créatures peut être retracée jusqu'à un ancien Roi Troll nommé Raak Stoneshatterer. Cette bête affligée d'une intelligence inhabituelle et d'une gloutonnerie sans fin unifia, dans les temps anciens, avant l'érection du Grand Bastion en Orient, un grand nombre de ses parents monstrueux dans une bande de guerre pour défier les Champions du Chaos eux-mêmes pour la faveur des Dieux des Ténèbres.

Enchainant les victoires, Raak et son espèce monstrueuse devinrent gros et arrogants, jusqu'à ce que, dans la plaine des Os Brûlés, ils affrontèrent la vaste horde de Gulvas Bloatchild, fils préféré du Père de la Peste. Après des jours de combat sous une aurore hurlante, Raak et les siens triomphèrent. Accablés par la faim impie due à leurs efforts, les Trolls descendirent sur les morts du champ de bataille et dévorèrent la viande amère et cancéreuse des morts, scellant ainsi leur destin. La chair infectée se tordait et se transformait dans leurs entrailles, et ils étaient remplis des maladies les plus puissantes et des chancres de l'invention de Nurgle. Cette malédiction était plus puissante que ce que le pouvoir régénérateur des Trolls pouvait vaincre, mais le cadeau du seigneur de la pestilence ne les consuma pas. Au lieu de cela, les Trolls infectés devinrent des créatures encore plus tordues et tourmentées, leur corps gonflé et agonisant, se régénérant sans cesse pour être dévoré de l'intérieur. On disait que l'allégresse du père Nurgle était grande face à leur souffrance et à leur orgueil déchu.

Les Trolls bileux qui hantent les Marais Froids aujourd'hui, qui sont heureusement peu nombreux, sont les descendants des suivants de Raak et des autres Trolls qui ont partagé leur destin. Même les autres Trolls qui, bien que stupides, ne partagent pas leur malédiction, les craignent et les évitent.

Sorcière Troll Géante des Rivières

Les Sorcière Troll Géante des Rivières sont des créatures haineuses et amères, beaucoup plus grandes et dangereuses que leurs cousins les Trolls communs et investies d'une capacité innée à façonner les vents de magie en agitant les eaux saumâtres dans lesquelles elles habitent. Elles s'attaquent à tout ce qui est assez stupide pour s'approcher d'elles et sont souvent considérées comme des avertissements pour apprendre aux enfants à ne pas se promener trop près de ces endroits, les Sorcière Troll Géante des Rivières préférant la chair des enfants à celle de toutes les autres créatures.

La vue d'une Sorcière Troll Géante des Rivières qui erre dans l'eau à la poursuite de sa proie est vraiment terrifiante.

Sa masse massive brille de limon puant du marais alors qu'elle soulève un énorme filet grossièrement ouvragé rempli de nourriture piégée. Comme les autres Trolls, les Sorcières Trolls ont un appétit vorace et mangent tout ce qui va du plus petit enfant aux plus grosses proies, en passant par le Halfling indolent qui profite d'une sieste après le brunch et elles sont même connues pour manger des licornes quand la nourriture est rare. Toutes sortes de choses se trouvent donc à l'intérieur de leurs filets, y compris des tourbières, des soldats récemment capturés, des trésors étincelants tirés des profondeurs et d'autres, impossible à identifier mais inévitablement pourris.

Lorsque les vents de magie soufflent particulièrement fort, les Sorcières Trolls répondent aux convocations des sorciers capables de les lier à leur volonté. De même, les Orques les attirent parfois hors de leur tanière, utilisant des Gobelins vivants aux extrémités de longues lignes de pêche comme appât pour les attirer hors des eaux. Le ventre plein, la Sorcière Troll est plus facilement convaincue d'accompagner une horde de peau verte sur le champ de bataille, leur nature effrayante, leur force massive et leur capacité à jeter toutes sortes de malédictions sur leurs ennemis, font d'elles de terribles adversaires.

Sources

  • Livre d’Armée des Guerriers du Chaos, V7
  • Livre d’Armée des Royaumes du Chaos
  • Livre d’Armée des Orques et Gobelins, V6
  • Livre d’Armée des Orques et Gobelins, V8
  • Tamurkhan, the Throne of Chaos (traduit par un ostlandais égaré)
  • Monstruous Arcanum (traduit par un ostlandais égaré)
  • Site internet Forge World (traduit par un ostlandais égaré)
  • White Dwarf N°117 (Janvier 2004)
  • White Dwarf US
  • Total War warhammer