Troglodon

De La Bibliothèque Impériale
Un Oracle Skink chevauchant un terrifiant Troglondon.
Surnommé « la Mort Pâle », le Troglodon est un des prédateurs les plus redoutables de la Lustrie. Cette bête cavernicole moite et sifflante vit en solitaire, et ne sort de son repaire souterrain que pour se nourrir. Presque aussi gros qu’un Carnosaure, pratiquement aveugle, le sinueux Troglodon détecte le mouvement de ses proies grâce à ses vibrisses, et leur trace olfactive grâce à sa langue bifide qui goûte l’air sans relâche. Une fois à portée de sa cible, le Troglodon bondit et la mord sauvagement, pour lui injecter une grande quantité de venin avec ses crochets creux. Il peut également cracher sa salive toxique, ce qui lui fournit une indication auditive complémentaire sur la position de sa victime, grâce au grésillement caractéristique que produit ce fluide au contact de la chair.

À en croire les Prêtres Skinks, cette bête à queue fourchue est marquée par les Anciens, ou par le Dieu Serpent, voire les deux. On ne peut dompter cette créature féroce, et quiconque approche un Troglodon s’expose à une agression fatale, à une exception près. Un Oracle Skink, individu rare à la queue fourchue, peut instantanément domestiquer la Mort Pâle, allant jusqu’à l’orner de pierreries et de métaux précieux pour souligner son statut sacré. Le Troglodon daigne servir de monture au minuscule Oracle, et une fois liée à son service, l’horrible bête n’abandonne jamais son maître.

Juché sur son Troglodon, un Oracle Skink voyage sans cesse, usant de ses dons divinatoires pour exhumer des artéfacts des Anciens ou pour enquêter sur les perturbations dans la Toile Géomantique. Les Prêtres-Mages Slanns peuvent voir le monde et lancer des sorts par l’intermédiaire d’un Oracle Skink comme ils le font avec les Prêtres Skinks. Un tel lien télépathique fait que les Oracles apparaissent souvent à point nommé, ce qui conforte les superstitions au sujet de ces mystérieux Skinks et de leurs montures révérées. Les Hommes-Lézards se rallient tous à l’appel du Troglodon, car son cri caractéristique éveille leur sauvagerie et prouve qu’ils ont la faveur des Anciens.

Source

  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V8