Tongs

De La Bibliothèque Impériale

Les Kurgans et les Hungs ne sont que deux exemples de peuples sauvages qui vivent dans les Désolations du Chaos. Il existe de nombreuses tribus, insignifiantes d’un point de vue individuel, mais qui une fois rassemblées constituent une formidable force. Parmi eux, il en est qui instillent la peur même dans le cœur de ces serviteurs du Chaos qui dominent les Désolations. Les plus remarquables sont les Tongs.

Il y a des siècles, une grande armée de guerriers émergea des lointaines terres de l’est. Ils se frayèrent un chemin sanglant dans le pays, détruisant toutes les tribus qui se mettaient en travers de leur route. Même les Kurgans ne purent leur résister. Ceux qui essayèrent furent entièrement annihilés. Ces pillards étaient les Tongs. Leur succès reposait sur leur mépris absolu de leur propre sécurité. Ils se jetaient sur les lances et les épées de leurs ennemis pour se frayer un chemin dans leurs rangs. Si on les désarmait, ils déchiquetaient leurs adversaires à mains nues. Ils se taillèrent une route au milieu des hordes kurganes, une par une, et un jour, inexplicablement, ils s’arrêtèrent et repartirent par où ils étaient venus.

Les Tongs avaient disparu et les tribus des steppes Orientales pouvaient recouvrer leurs forces. Tandis qu’Asavar Kul battait ses rivaux et gagnait la Couronne de Domination de Be'lakor, les Tongs préparèrent une nouvelle offensive, descendant de nouveau de leurs lointains pays. Les hordes du Chaos déferlèrent depuis les Désolations du Chaos et envahirent le Kislev, comme le rapportent des dizaines d’histoires sur la Grande Guerre Contre le Chaos, mais les ravageurs venus de l’est marchaient sur leurs traces. Heureusement, les Tongs ne se joignirent jamais au reste des hordes. Au lieu de cela, leur armée se tourna vers le sud pour massacrer les tribus de nomades humains. Quand ils en eurent terminé, ils balayèrent les meutes de hobgobelins les unes après les autres, incendiant et massacrant tout sur leur passage. La horde se déchaîna pendant cinq ans, en quête des plus grandes tribus pour les réduire à néant. Une fois leur soif de sang étanchée, les Tongs s’en retournèrent invaincus vers le nord, pour disparaître dans les profondeurs des Désolations du Chaos.

Depuis la Grande Guerre, les Tongs n’ont jamais refait surface sous forme de horde. De temps en temps, une petite troupe apparaît, se joignant à une Incursion, mais heureusement, jamais en effectifs aussi importants qu’il y a des siècles. Ces guerriers sont si rares que nul n’est vraiment sûr de savoir à quoi ils ressemblent, excepté qu’ils comptent parmi les tribus du nord les plus hideuses et infestées de mutations.

Source

  • Warhammer JDR- Le Tome de la Corruption