Catégorie:Terres Sombres

De La Bibliothèque Impériale
(Redirigé depuis Terres Sombres)
Desperate land.jpg

Les désolations des Terres Sombres se situent entre les flancs orientaux des Montagnes du Bord du Monde et les versants occidentaux des Montagnes des Larmes. Elles abritent le cauchemar industriel de feu et de soufre qu'est le royaume des Nains du Chaos, des bandes d'Ogres en maraude, des hordes de Skavens en quête de Malepierre, des monstres épouvantables, des Peaux-Vertes et, d'une façon générale, beaucoup d'espèces trop nuisibles pour être tolérées ailleurs. C'est ici que la déchéance du système global voulu par les Anciens est la plus apparente. Les plaines cendreuses comptent de nombreux volcans en activité qui déversent leur lave en fusion sur le pays. D'épaisses fumées et des cendres en suspension dans les airs empêchent presque la lumière du jour d'atteindre le sol. Pour cette raison, les Terres Sombres sont totalement désolées et plongées dans des ténèbres permanentes. Dans les plaines, la puanteur des fosses à goudron et des mares de pétrole plane lourdement dans l'air. La lave s'échappe de larges fissures du sol et recouvre la terre cendreuse d'une couche de magma en fusion. La faible lumière et l'air étouffant des Terres Sombres ne permettent pas à la végétation de pousser sur ce sol ingrat, si ce n'est quelques buissons de ronces noires.

Pour se faire un nom dans cet environnement sinistre, ou tout simplement pour survivre, il faut être particulièrement robuste. Il n'est donc pas étonnant d'y trouver de nombreux Orques Noirs. Si l'on en croit certaine fresques Peaux-Vertres, leur espèce est originaire de ces terres dévastées. Il est indéniable que les bandes d'Orques Noirs y sont plus souvent remarquées, à l'est notamment, au pied des Montagnes des Larmes. On y trouve également des meutes primitives d'Orques Sauvages, occupées à chasser le fauve dans les coins les plus reculés de ces terres abandonnées. On rencontre aussi des Gobelins dans les Terres Sombres, principalement des Chevaucheurs de Loup. Ces tribus nomades règnent sur les plaines de cendres qui s'étendent à l'est du Col du Chien Fou, à tel point que la région à été rebaptisée "la Terre des Loups". Au sud-est du Mont Bossu (l'antre Skaven du Clan Rictus) s'élève la Sorcière Grise, un repaire de Gobelins qui est une étape très apprécié par les tribus de marchands itinérants qui osent braver l'extrême-orient, avec leur long convois de caravanes, à la recherche d'esclave, de marchandise exotique et de nouvelles victimes à escroquer. Par ailleurs, on y croise parfois des Hobgobelins, mais rarement plus à l'ouest. Selon certaines rumeurs, à l'est, il y aurait un royaume dirigé par le Grand Hobgobla Khan, mais dans les Terres Sombres, les Hobgobelins sont les laquais des Nains du Chaos.

Cliquez pour agrandir

Une fois que le voyageur à dépassé la Tour de Gorgoth, il se retrouve dans le Désert Hurlant, une plaine aride parcourue par de violentes bourrasques dont certains disent qu'elles sont les plainte de ceux qui sont mort en ces terres hostiles. Au milieu de la région se dresse les pierres des Sentinelles, une paire de gigantesques formation rocheuses jaillissant du sol du Désert Hurlant. Il s'agit du seul lieu offrant une sécurité relative dans la région, en dépit de la présence de la Forteresse Noire et du Croc du Démon, deux citadelles horribles où les héritiers du Chaos hurlent et mugissent. Les Sentinelles abritent un lieu de commerce de Rhinox, de fourrure, de provisions et autres équipements nécessaires pour un voyage à travers les montagnes. La surface de ces pierres est usé par les siècles de climats inhospitaliers, et elle est criblée de manivelles, poulies, crevasse, nids de Gnoblars. Abritant en outre contrebandiers et aventuriers, les Sentinelles sont animées d'une intense activité, et ce de jour comme de nuit.

L'imposante Rivière de la Ruine traverse les Terres Sombres comme une immense cicatrice et marque la frontière avec les Montagnes des Larmes à l'est. Lorsqu'elle atteint les plaines inférieures immenses et désolées, elle est large de plusieurs kilomètres et son cours est sinueux et lent, comme si elle coulait de mauvaise grâce entre des berges escarpées et rocailleuse avant de se jeter dans la Mer de l'Effroi. Difficile de savoir si cela est dû à l'activité volcaniques, au souffre qui donne à cet endroit l'odeur infecte des cabinets d'aisances d'un Dragon, ou aux rejets pollués, fruit de l'activité industrielle des Nains corrompus qui grouillent au nord, mais les eaux de la Rivière de la Ruine sont en constante ébullition. Le fond de l’eau est parsemé de morceaux de métal rouillé, et de temps à autre un cadavre boursouflé passe paresseusement. L’atmosphère elle-même est saturée d’une odeur âcre et l’écume jaunâtre qui s’accumule sur la rive ronge le lichen noir qui pousse habituellement en ces terres.

Certaines des Waaagh! les plus dévastatrice que le Vieux Monde ait jamais connues sont nées dans les Terres Sombres. Cette région crépusculaire a été le creuset duquel ont émergé les Chefs de Guerre parmi les plus féroces. Lorsque ces armées aguerries se taillent un chemin à travers les Montagnes du Bord du Monde, une Waaagh! émerge, et le Vieux Monde subit une avalanche de destruction.


La Plaine des Os

Au sud de la Terre des Loups et des nauséabonds puits de souffre des Désolation d'Azgoth, par delà la Chaine des Monts Cendreux, s'étend la Plaine des Os. C'est en effet ici que les Dragons venaient mourir, afin que leurs ossements reposent aux côtés de ceux de leurs ancêtres selon une tradition vieille de plusieurs millions d'années et antérieure même à la venue des Anciens. Ce cimetière à ciel ouvert regroupe les squelettes des Dragons des temps anciens : des crânes dont la taille celle d'une tour de château reposent parmi des fémur plus grands que les troncs d'arbres millénaires de la forêt d'Athel Loren.

Jusqu'à la Première Grande Incursion du Chaos, les Dragons se rendaient sur cette terre desséchée lorsqu'ils sentaient approcher leur dernière heure. Ils se posaient au terme de leur ultime voyage et attendaient que la mort les prît. Nul ne sait d'où venait cet instinct, mais au cours des millénaires, des dizaine de milliers de Dragons vinrent mourir sur la Plaine des Os. Cela prit fin lors de la Première Grande Incursion du Chaos lorsque la Magie se déversa du nord et qu'un mal indicible enveloppa leurs cadavres. Certains s'animèrent et leurs orbites se mirent à briller d'une lueur surnaturelle. Ces abominations maléfiques hantent désormais la Plaine des Os, un endroit brûlé par le soleil où on ne trouve aucun point d'eau potable et où la mort rôde partout, sous la forme de milliers de scorpions mortels et de monstre mutants. Certains meurent après avoir bu de l'eau empoisonnée, d'autres deviennent le proie des terribles Dragons Zombies, et leurs os finissent desséchés dans le sable de ce lieu parmi les plus inhospitaliers du monde.

Tout ces dangers ne sont toutefois rien pour les Morts-Vivants, c'est pourquoi les Vampires se rendent parfois jusqu'à la Plaine des Os pour faire d'un Dragon Zombie leur monture.


L'Empire des Nains du Chaos

Cliquez pour agrandir

Le cauchemar industriel de feu et de souffre qu'est le royaume des Nains du Chaos se situe dans la région orientale des Terres Sombres, aux pieds des Montagnes des Larmes. Les Nains du Chaos ont creusés des mines s’enfonçant profondément à la recherche des richesses souterraines, construit des machines qui utilisent la vapeur dégagée par la chaleur des roches en fusion, pratiquent l’extraction du charbon, qu’ils amassent en tertres noirs, forent pour trouver du pétrole et du goudron, et créèrent des bassins de stockage, formant de vastes lacs poisseux dans la plaine. Dans les montagnes, ils creusent des carrières pour paver les routes quadrillant leurs terres, afin que les innombrables richesses de la terre parviennent à leur cité cyclopéenne.

Des milliers d’immenses fournaises brûlent dans toute la Plaine de Zharr, grouillant d'atelier plein de fumées et de bruits, illuminé par ses feux et vibrant de ses vastes et puissantes machines. Le rugissement des fournaises, les grincements des immenses roues et le déchirement des machines ensorcelées remplissent l’air chargé de vapeur huileuse. Le bruit et le labeur ne s’arrête jamais. La partie nord-est des Terres Sombres est envahies par les épais nuages volcaniques et la fumée des ateliers de la Plaine de Zharr, ainsi l'Empire des Nains du Chaos baigne-t-il dans un crépuscule constant, illuminée par les feux incandescents de ces forges.

Les déchets de milliers d'années d'exploitation remplissent la Plaine de Zharr où les industries déchirent la terre, lui infligeant à jamais d'horribles cicatrices. Sous le vacillement des flammes d'innombrables forges, des milliers d'esclaves, créatures de races diverses faites prisonnières lors de batailles ou capturées et vendu par les Ogres de l'est ou les Peaux-Vertes de l'ouest, travaillent sous le fouet des Nains du Chaos. Rares sont ceux qui s'y aventurent de leur plein gré, plus rares encore ceux qui en reviennent.


Sources

  • Livre d'Armée des Orques et Gobelins, V8
  • Livre d'Armée des Comtes Vampires, V8
  • Livre d'Armée des Royaumes Ogres, V6
  • Livre d'Armée des Morts-Vivants V5
  • Résumé personnel sur base du Livre d'armée Nains du Chaos dernière édition

Pages dans la catégorie « Terres Sombres »

Cette catégorie comprend 10 pages, dont les 10 ci-dessous.