Seigneur Kroak

De La Bibliothèque Impériale
Le Seigneur Kroak, Vénérable Prêtre-Relique, le Libérateur d’Itza
Le vénérable Seigneur Kroak fut le premier des Prêtres-Mages Slanns à être engendré sur ce monde, et il était le plus ancien Slann de la Première Génération. De tous ses semblables, qui sont la plus puissante race de sorciers du monde, Kroak était celui qui disposait des plus grandes aptitudes à la magie. Il est dit que c’est le mystérieux Ancien Tepok qui enseigna à Kroak comment attirer les Vents de Magie, et c’est le serein Potek qui lui apprit à démêler l’échevau de ces énergies. On prétend même que ce furent Kroak et ses pairs qui enseignèrent aux premiers Elfes la sorcellerie qu’ils utilisent encore aujourd’hui, lors de l’Âge d’Or d’Ulthuan, avant que les Elfes ne couchent par écrit leur histoire. Au cours de sa longue existence, Kroak assista à la naissance et à la mort de maintes civilisations et à l’essor et à la chute de races entières. Kroak était là à la naissance du monde et on raconte que son destin est d’être présent jusqu’à la fin des temps, lorsque les continents et le monde entier se seront consumés.

Lors du Grand Cataclysme, au fur et à mesure que les Cités-Temples tombaient, la toile de pouvoir qui recouvrait le monde s’affaiblissait, si bien que les Démons purent attaquer directement Itza, la Première Cité, le cœur du réseau défensif magique des Hommes-Lézards. Itza était sous la protection du Seigneur Kroak, et alors que le destin du monde était en suspend, il rassembla ses troupes.

Puisant dans les réserves affaiblies du réseau géomantique, le Seigneur Kroak érigea un bouclier protecteur autour de la cité sur lequel la horde démoniaque s’écrasa pendant des jours sans succès, les Démons s’évanouissaient dans l’air alors qu’ils griffaient et frappaient la barrière d’énergie. Finalement, le Prêtre-Mage fut incapable de maintenir le bouclier plus longtemps et le fit s’affaisser dans une décharge d’énergie monumentale qui bannit plus de cent mille Démons et rasa la jungle à des kilomètres à la ronde. Cependant, il restait encore d’innombrables Démons qui s’empressèrent de se ruer à l’assaut de la Première Cité.

Alors qu’Itza paraissait perdue, les Gardes du Temple du Seigneur Kroak s’avancèrent pour tenir le Pont des Étoiles qui menait à la Grande Pyramide. Ils formèrent une cohorte aussi large que la chaussée et d’une centaine de rangs de profondeur, et bloquèrent le passage aux Démons au moment où ils atteignaient le pont. Les abominations lancèrent leur cri de guerre et se jetèrent sur les Saurus. Ceux-ci se battaient à un contre mille, pourtant ils ne reculèrent pas d’un pas. Lorsque le soleil atteignit son zénith, ils continuaient le combat et tenaient le pont imperturbablement. Au coucher du soleil, leurs lignes s’étiolaient mais à l’aube du matin suivant, ils repoussaient toujours farouchement les Démons. À midi cette même journée, le gouffre sous le pont débordaient presque de cadavres et il ne restaient plus qu’un Garde du Temple sur dix encore en vie. Un par un, ils finirent par être massacré par les nuées de Démons qui se jetaient incessamment contre eux. Au coucher du soleil de ce deuxième jour, le dernier d’entre eux expira et la horde démoniaque se rua sur le pont.

Toutefois, la défense obstinée des Gardes du Temple avait donné le temps au Seigneur Kroak d’achever son sort le plus puissant.

Sa Grande Pyramide était telle un îlot de calme au milieu d’une mer infernale. Il puisa une dernière fois dans les immense réserves de pouvoir du réseau protecteur des Slanns, les Prêtres-Mages des autres temples tombant au bord de l’épuisement tandis qu’ils contribuaient indirectement à la défense d’Itza. Le Seigneur Kroak libéra alors des incantations héritées directement des Anciens. D’un mot, il fit s’abattre une tempête de feu des cieux. D’un geste, il déchaîna des ouragans sur les terres. D’une pensée, il provoqua des séismes qui ouvrirent des failles béantes et engloutirent des légions de Démons. Le temps ralentit, et le tissu de la réalité menaça de se déchirer irrémédiablement.

Mais le Seigneur Kroak finit par succomber. Il fut assailli par douze Buveurs de Sang protégés de sa magie par la rune de leur Dieu. Ils atteignirent le haut de la pyramide et massacrèrent sa forme immobile. Néanmoins, l’esprit du Seigneur Kroak était si déterminé et si dévoué envers la défense de sa cité qu’il ne pouvait pas admettre la défaite et continua le combat en ignorant la perte de sa dépouille mortelle. Libéré de ses entraves de chair, il s’éleva dans les airs au dessus de la Cité-Temple ravagée et lança son dernier sortilège, le plus puissant, qui pris la forme d’une lumière si intense qu’un second soleil semblait s’être matérialisé dans le ciel. Ses rayon inondèrent les Démons et les réduisirent en cendres. La première Cité était sauve, et avec elle la pierre angulaire du réseau de protection des Hommes-Lézards, mais le prix à payer avait été terrible.

Après la création du Vortex par les Elfes et la fin de la première guerre contre le Chaos, les Hommes-Lézards pleurèrent longuement le Prêtre-Mage et décidèrent de lui rendre hommage en conservant son corps : il fut embaumé et momifié. Sa carcasse sans vie fut recouverte d’or et de bandelettes sacrées, comme il convenait à une relique remontant à l’époque où le Grand Dessein était encore exécuté sous la supervision directe des Anciens. Mais si à la base cette momification n’avait pour but que d’honorer le Seigneur en Itza, où il est aujourd’hui divinisé, comme Sotek et les autres Anciens, les Hommes-Lézards créèrent quelque chose de bien plus grand : le premier Prêtre-Relique. On murmure que le Seigneur Kroak accueille encore le lever du soleil lors du premier jour de chaque nouvelle année, dissimulé par l’énigmatique et auguste faciès de son Masque Mortuaire en Or massif, l’Étendard du Serpent Sacré dressé au sommet de son trône. Un débat agite les Prêtres-Mages plus jeunes : cette bannière représente-elle Sotek ? En effet, Kroak périt bien des siècles avant l’avènement du Dieu Serpent. Il est cependant possible que Kroak était destiné à émerger et ait commencé à le vénérer, et même à l’invoquer, dans le secret de ses insondables pensées.

Le Seigneur Kroak ne peut plus communiquer directement avec ses frères Slanns, mais son corps astral peut toujours interagir avec le monde matériel d’une certaine manière. En effet, son esprit est capable de posséder l’esprit d’un Hommes-Lézard volontaire et d’imprégner son corps d’une partie de son énergie magique. Ceci peut toutefois plonger l’hôte temporaire, si son esprit n’y est pas préparé, dans la confusion ou l’inconscience la plus totale. Pour un Prêtre Skink, être choisi pour cette tâche est un grand honneur, une expérience transcendantale sacrée. Occuper le corps d’un messager permet au Seigneur Kroak de se reposer de la tension constante que représente le fait de tenir sa conscience liée à ses restes mortels. Son esprit a guidé les Hommes-Lézards au cours des millénaires et il a plus récemment conduit le Tupac Skink Ten-Zlati à retrouver les Plaques Perdues. Mais ces agissements sont souvent subtils et secrets, et servent des buts que seul la vénérable seigneur lui même comprend véritablement.

Le Prêtre-Relique a déjà été transporté maintes fois hors d’Itza afin d’accompagner les Hommes-Lézards au cours d’innombrables victoires. Au combat, son corps astral est pratiquement palpable autour de sa carcasse. Certains sorciers peuvent même percevoir cet antique esprit, une forme floue de lumière pure qui s’élève dans le ciel et émet une aura aveuglante. Les Vents de Magie obéissent au moindre caprice du Prêtre-Relique et coulent à travers sa dépouille avant de libérer la destruction sur les ennemis des Hommes-Lézards.

  • La Libération d’Itza : La dernière incantation du Seigneur Kroak au moment de sa mort fut la Libération d’Itza. Ce sort balaya les terres et bannit la horde démoniaque qui attaquait la cité dans une explosion d’énergie qui secoua la planète toute entière. L’aura qui émane aujourd’hui de la carcasse momifié de Kroak n’est plus que le lointain écho de cette puissance incommensurable.


Le Seigneur Kroak possède l’Objet Magique suivant :
  • Masque d’Or Mortuaire : Ce masque protège la tête Prêtre-Relique momifié. Ces éléments les plus frappant sont les pierres précieuses jaune et blanche qui imitent les yeux du Seigneur Kroak et représente le fait qu’il veille sur ses sujets depuis l’outre-monde. Leurs effet hypnotique paralyse les ennemis.


Source

  • Livre d’Armée des Hommes-Lézards, V7